PSYCHOLOGIE INTERCULTURELLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La cognition humaine est-elle de même nature à travers les cultures ?

On peut distinguer les processus cognitifs de traitement de l’information (la catégorisation, l’attention, la mémoire) et la nature de l’information à traiter. Mentalement, nous pouvons classer des objets dans différentes catégories comme nous pouvons classer des personnes dans différents groupes. L’existence de différences culturelles dans ces opérations mentales est admise par tous. De manière traditionnelle, ces différences sont considérées comme relativement superficielles, relevant essentiellement de l’application des mêmes processus de traitement de l’information à des contenus différents. L’idée que les processus cognitifs eux-mêmes ne fonctionneraient pas de la même façon selon le contexte culturel représente le point de rupture le plus fondamental que cherchent à introduire les défenseurs de la psychologie culturelle. Les débats actuels dépendent donc de la signification que l’on accorde à certaines différences culturelles. Les êtres humains étant biologiquement constitués de la même façon à travers le monde, on peut supposer que la mémoire, l’intelligence ou le cerveau de tous les humains fonctionnent exactement de la même façon. En considérant que la culture et l’esprit humain sont inévitablement liés, et inséparables, la psychologie culturelle remet en question cette supposition.

L’essentiel de l’argumentation peut être expliqué en référence à l’analogie entre l’esprit humain et l’unité centrale de traitement de l’information d’un ordinateur. De manière traditionnelle, les psychologues expérimentalistes supposent que l’esprit humain est constitué des mêmes composants et obéit aux mêmes règles générales de fonctionnement quelle que soit la culture, comme l’unité centrale de traitement d’un ordinateur. Toutefois, pour la psychologie culturelle, plusieurs raisons amènent à penser que, très souvent, le fonctionnement de l’esprit humain n’est pas indépendant de la culture et que la compréhension des phénomènes de cognition demeurera incomplète tant qu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur de psychologie sociale et cognitive, directeur du Laboratoire de psychologie sociale et cognitive (Lapsco), UMR 6024 du CNRS

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Serge GUIMOND, « PSYCHOLOGIE INTERCULTURELLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-interculturelle/