PSYCHOLOGIE INTERCULTURELLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une évolution récente sur une préoccupation ancienne

L’intérêt pour le rôle de la culture en psychologie ne date pas d’hier. Ainsi, Wilhelm Wundt, considéré comme le fondateur en 1879 du premier laboratoire de psychologie expérimentale, était passionné par la question. Il publie entre 1900 et 1920 une série de volumes pour développer la « psychologie des peuples » (Völkerpsychologie), marquant l’importance qu’il accordait aux dimensions collectives et culturelles de l’expérience psychologique. Si la contribution de Wundt dans le domaine de la psychologie expérimentale a été influente, en revanche, ses idées concernant le rôle de la culture ont été occultées par la discipline. La psychologie scientifique s’est donc construite pendant une soixantaine d’années sans que l’influence de la culture ne fasse partie de ses préoccupations principales. En effet, nous avons tendance à supposer que nos manières d’être, de penser et d’agir sont « naturelles » et « universelles ». Ce postulat de l’universalité des processus psychologiques s’est donc retrouvé au cœur de la démarche scientifique des psychologues. Il a fallu attendre les années 1960 pour qu’un nombre croissant de chercheurs affirme qu’il était nécessaire de vérifier le bien-fondé d’un tel postulat en menant des recherches au sein de plusieurs cultures distinctes. La psychologie interculturelle s’est alors institutionnalisée. Elle se décline aujourd’hui en trois courants distincts mais interreliés : la psychologie culturelle comparative, la psychologie interculturelle proprement dite et la psychologie culturelle. Le terme « psychologie interculturelle » est donc ambigu : il a, à la fois, un sens générique lorsqu’il recouvre les trois axes de recherche précités et un sens plus restreint lorsqu’il s’identifie à un seul de ces axes. Cette ambiguïté provient du fait qu’en français, le mot « interculturel » peut désigner à la fois une comparaison interculturelle (traduction de cross-cultural) et une rencontre interculturelle (traduction de intercultural).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : professeur de psychologie sociale et cognitive, directeur du Laboratoire de psychologie sociale et cognitive (Lapsco), UMR 6024 du CNRS

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Serge GUIMOND, « PSYCHOLOGIE INTERCULTURELLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-interculturelle/