PSYCHOLOGIE ÉCONOMIQUE

L'ACCUMULATION DU CAPITAL, Joan Violet Robinson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 007 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le profit au cœur de la croissance »  : […] un permanent porte-à-faux porteur d'inflation. Ensuite, Joan Robinson s'interroge sur la perception du profit par les capitalistes. Elle considère que le profit revêt une dimension psychologique. En effet, pour gagner de l'argent, la création d'une entreprise n'est pas forcément le meilleur moyen. On peut se contenter de spolier les naïfs, en les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-accumulation-du-capital-joan-violet-robinson/#i_16392

CONCURRENCE, économie

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 210 mots

Dans le chapitre « La concurrence en deçà et au-delà des imperfections de marché »  : […] Le comportement purement rationnel attribué aux acteurs du marché pour traiter des imperfections de la concurrence occulte tout ce que la concurrence doit aux « passions acquisitives » de l'être humain (David Hume) et à l'activisme des entreprises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concurrence-economie/#i_16392

CONSOMMATION - Comportement du consommateur

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Marc VANHUELE
  •  • 8 084 mots
  •  • 1 média

On peut, en simplifiant, structurer l'analyse du comportement du consommateur autour des trois questions fondamentales qu'une entreprise se pose à propos de sa clientèle : qui achète et consomme ? comment ? pourquoi ? La première question renvoie à l'identité du consommateur ou plutôt de l'unité de décision, lorsque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-comportement-du-consommateur/#i_16392

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

Dans le chapitre « Le krach boursier de 1987 et la bulle Internet des années 1990 »  : […] fondamentaux, mais tout simplement les chutes constatées les jours précédant le krach. Autrement dit, ce ne sont pas les facteurs exogènes aux marchés financiers qui déclenchent les crises, ce sont des réactions collectives et endogènes des opérateurs eux-mêmes. Cette enquête décrit une dynamique collective forte, fondée sur les interactions entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-instabilite-financiere/#i_16392

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

Dans le chapitre « Psychologie et sociologie »  : […] économique d'hier. Et non seulement du fait de l'histoire, mais aussi de la psychologie et de la sociologie. On a même établi que la psychologie économique avait précédé, dans la chronologie des théories, la logique économique. La pensée économique du xviiie siècle était de style psychologique, notamment avec Condillac. Il n'y a pas de valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie/#i_16392

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - L'école classique

  • Écrit par 
  • Daniel DIATKINE
  •  • 6 853 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une problématique unifiée ? »  : […] limite de ses besoins. En revanche, l'accumulation du capital est une activité sans fin. Dans la Théorie des sentiments moraux (1759), Smith est parfaitement clair sur ce point. Celui qui accumule du capital s'imagine qu'il consommera plus tard le capital qu'il accumule aujourd'hui : il renonce à sa consommation présente pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-l-ecole-classique/#i_16392

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « Fondements d'une macroéconomie monétaire »  : […] par des données techniques ou naturelles (la démographie, les besoins naturels, les préférences des agents et les techniques de production), Keynes affirme que l'essentiel se joue dans la sphère des croyances : croyances des entrepreneurs concernant le niveau des débouchés futurs ; croyances des épargnants concernant leurs besoins en liquidités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_16392

ÉCONOMIE EXPÉRIMENTALE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RULLIÈRE
  •  • 2 230 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les limites de la méthode expérimentale en économie »  : […] nature difficile à délimiter, pousse à une restitution expérimentale par trop complexe. Dans ce cas, il est fort à craindre que l'analyse des comportements des sujets ne se réduise à l'étude de leur capacité de comprendre le protocole. L'économiste anglais Ken Binmore, en 1999, insistait pour que le problème soumis aux sujets non seulement soit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-experimentale/#i_16392

ÉPARGNE

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 380 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les taux d'épargne en Europe »  : […] Ce simple exemple montre que les explications globales des taux d'épargne ne suffisent plus à expliquer les comportements des agents économiques dans les sociétés modernes : les ménages arbitrent en permanence entre la consommation, l'investissement immobilier et l'usage de la palette complète d'outils financiers qui leur est offerte, non seulement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epargne/#i_16392

ÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 6 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Équilibre et conjectures »  : […] Les valeurs prises par les variables économiques – prix, quantités produites et consommées ou investies, etc. – sont le résultat des choix faits par les ménages et les entreprises ; elles dépendent donc en bonne partie de leur psychologie, de ce que chacun pense que les autres vont faire – de ses conjectures concernant leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-economique/#i_16392

FINANCE DE MARCHÉ - Comportement des investisseurs

  • Écrit par 
  • Patrick ROGER
  •  • 3 396 mots
  •  • 1 média

depuis les années 1950 en s'appuyant sur des hypothèses draconiennes relatives au comportement supposé des investisseurs. Ces hypothèses résultent de la formalisation des préférences élaborée par John Von Neumann et Oskar Morgenstern (Theory of Games and Economic Behavior, 1947). Les marchés financiers sont supposés peuplés d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-comportement-des-investisseurs/#i_16392

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

Dans le chapitre « Le new-welfarisme »  : […] Il ne sait pas quelle place dans la société va lui échoir et seul le hasard en décidera. Tout dépend alors de l'attitude face au risque : une attitude neutre consiste à considérer la moyenne, c'est-à-dire le critère utilitariste qui ne tient pas compte de la variabilité ; une attitude plus frileuse donne de l'importance à la dispersion ; une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-l-etat-economie/#i_16392

INVESTISSEMENT

  • Écrit par 
  • Richard DUHAUTOIS
  •  • 6 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La demande effective et le multiplicateur d'investissement »  : […] générale (1936), a particulièrement insisté sur le rôle de la demande anticipée. Il a notamment insisté sur les facteurs psychologiques à l'œuvre dans la décision d'investir. L'incertitude des résultats du projet d'investissement fait reposer la décision d'investir sur les croyances du chef d'entreprise à propos de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/investissement/#i_16392

KAHNEMAN DANIEL (1934-    )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 186 mots

Daniel Kahneman, Israélo-Américain, doit sa distinction au fait « d'avoir introduit en sciences économiques des acquis de la recherche en psychologie, en particulier concernant les jugements et les décisions en incertitude ». Lui et son colauréat Vernon Smith, récompensé pour sa contribution à l'économie expérimentale, ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-kahneman/#i_16392

LAZARSFELD PAUL (1901-1976)

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 1 590 mots

de deux célèbres psychologues, Karl et Charlotte Bühler, qu'il convainc de créer un centre de recherche en psychologie économique (Wirtschaftspsychologische Forschungsstelle) : il s'agit d'appliquer la psychologie à des problèmes économiques et sociaux. Ce projet, profondément novateur pour l'époque, a sa source, comme il l'a écrit dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-lazarsfeld/#i_16392

MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 8 113 mots

Dans le chapitre « Investigations macro et microéconométriques sur l'épargne des ménages »  : […] Propension marginale à consommer et le multiplicateur ». Il avait alors fait appel à la psychologie pour justifier l'hypothèse selon laquelle normalement le paramètre a dans le modèle du multiplicateur keynésien présenté ci-dessus devait être positif et inférieur à 1 (lorsque le revenu augmente, la consommation augmente, mais d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-theorie-macroeconomique/#i_16392

MACROÉCONOMIE - Systèmes financiers

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POLLIN
  •  • 6 875 mots

Dans le chapitre « Stabilité des systèmes financiers »  : […] sont loin d'être rationnels. Les travaux que l'on regroupe sous la dénomination de « finance comportementale » ont montré que les individus forment leurs anticipations et prennent leurs décisions en violation des règles qui assurent l'efficience des marchés. Ils ont, par exemple, tendance à extrapoler des observations faites sur de courtes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-systemes-financiers/#i_16392

MARKET AND HIERARCHIES. ANALYSIS AND ANTITRUST IMPLICATIONS, Oliver E. Williamson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carine STAROPOLI
  •  • 1 178 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le développement de l'approche en termes de coûts de transaction »  : […] d'une transaction). Deux types de facteurs générateurs de coûts sont identifiés. Tout d'abord, des facteurs humains : la rationalité limitée, initialement introduite par Herbert Simon en 1961, et la tendance à l'opportunisme des individus qui privilégient leur intérêt personnel, en utilisant au besoin et de façon consciente la tricherie et la ruse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/market-and-hierarchies-analysis-and-antitrust-implications/#i_16392

MARQUE, marketing

  • Écrit par 
  • Jean-Noël KAPFERER
  •  • 6 498 mots

Dans le chapitre « La marque, porteuse de valeurs »  : […] publicitaires, le nom acquiert non seulement une notoriété élargie, mais une image. Par image, on entend un ensemble d'associations mentales. L'image porte, au début du cycle de vie de la marque, sur des avantages très matériels (les différences importantes du produit désigné par la marque), mais, au fil du temps, elle se dote de valeurs ajoutées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marque-marketing/#i_16392

MATHEMATICAL PSYCHICS, Francis Ysidro Edgeworth - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 973 mots

Dans le chapitre « Une approche coopérative de l'échange »  : […] plusieurs niveaux de lecture, dont certains sont restés ignorés pendant près d'un siècle. On y trouve tout d'abord des concepts qui sont aujourd'hui à la base de l'analyse du choix du consommateur – comme les courbes d'indifférence, qui permettent de classer les combinaisons de biens selon la satisfaction qu'elles procurent. L'ouvrage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathematical-psychics/#i_16392

MICROÉCONOMIE - Théorie microéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 5 998 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des hypothèses qui, poussées à leurs limites, ne sont pas réalistes »  : […] ne le supposait. Les progrès de l'économie expérimentale et de la psychologie depuis les années 1970 ont apporté des connaissances plus nettes sur le sujet. Les écarts par rapport à la rationalité sont dus non seulement à des réactions émotionnelles qui ont été typées, mais aussi à l'emploi délibéré de procédures simples de décision, ou encore à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-theorie-microeconomique/#i_16392

POUR UNE APPROCHE COGNITIVE DES CONVENTIONS ÉCONOMIQUES, André Orléan - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 240 mots

Dans le chapitre « Incertitude et coordination mimétique : les conventions appliquées aux marchés financiers »  : […] André Orléan applique l'analyse des conventions aux marchés financiers, dont la capacité d'autorégulation est limitée. Reprenant ici l'argumentation de John Maynard Keynes sur les anticipations (le « concours de beauté » du chapitre xii de la Théorie générale), il montre le caractère « autoréférentiel » du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pour-une-approche-cognitive-des-conventions-economiques/#i_16392

THALER RICHARD (1945-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 147 mots
  •  • 1 média

L’économiste américain Richard Thaler s’est vu décerner le prix Nobel d’économie en 2017 pour ses travaux sur l’économie comportementale, un domaine de la microéconomie qui applique les découvertes en psychologie et autres sciences sociales à l’étude des comportements économiques. Durant plus de quarante ans et à travers de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-thaler/#i_16392

THÉORIE GÉNÉRALE DE L'EMPLOI, DE L'INTÉRÊT ET DE LA MONNAIE, John Maynard Keynes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marion GASPARD
  •  • 1 060 mots

Dans le chapitre « Une théorie de l'emploi »  : […] des ménages et les dépenses d'investissement des entrepreneurs. La consommation, étudiée dans le livre III, résulte d'une « loi psychologique fondamentale » : « les hommes tendent à accroître leur consommation à mesure que le revenu croît, mais non d'une quantité aussi grande que l'accroissement du revenu ». Toute hausse du revenu stimule la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-generale-de-l-emploi-de-l-interet-et-de-la-monnaie/#i_16392


Affichage 

Daniel Kahneman

photographie

Les travaux de Daniel Kahneman, en particulier ceux qu'il a menés avec Amos Tversky, ont considérablement enrichi la compréhension des décisions des individus en situation de risque, montrant les limites de la rationalité à travers certains biais cognitifs comme le fait, par exemple,... 

Crédits : D.R.

Afficher

Daniel Kahneman
Crédits : D.R.

photographie