PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les interventions en psychologie de la santé

Les antécédents sociaux et personnels sont peu modifiables. Des actions sur les déterminants sociaux de la santé visant à réduire les inégalités de santé sont menées par divers organismes, mais les obstacles politiques et économiques sont nombreux et les moyens réduits. Les psychologues sont sollicités pour collaborer à des actions sur des déterminants sociaux de la santé intermédiaires et proches (formation des personnels soignants, amélioration des systèmes de soins, prévention et promotion des comportements sains). La personnalité pouvant être un facteur de vulnérabilité, certaines interventions (auprès des patients en particulier) visent à en atténuer les aspects nocifs. Mais la personnalité est stable (seuls certains états transitoires sont flexibles) et ces actions ont eu des effets limités sur la santé objective des patients. Les modèles concernant les voies selon lesquelles la personnalité affecte les issues de santé sont encore hypothétiques, et il est sans doute trop tôt pour en déduire des interventions.

Les croyances, les comportements et les processus transactionnels sont modifiables. On intervient donc en prévention primaire pour promouvoir certains comportements (sevrage tabagique, pratique d’activités physiques, régime alimentaire) ou pour réduire les croyances erronées et la détresse de certains patients afin de les aider à adopter un style de vie plus sain. On essaie également d’agir sur les processus transactionnels de sujets en situation de vulnérabilité. Certaines interventions consistent, par exemple, à leur procurer du soutien et à les encourager à en rechercher (amis, famille, pairs). Une meilleure adhésion thérapeutique et une évolution plus favorable de la maladie ont été observées notamment chez les patients séropositifs concernés par ces interventions.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ  » est également traité dans :

ÉCRITURE EXPRESSIVE

  • Écrit par 
  • Thierry OLIVE
  •  • 1 122 mots

L’écriture expressive est une technique thérapeutique qui demande à l’individu de décrire par écrit ce qu’il ressent au sujet d’un événement personnel à l’origine d’un stress ou d’une difficulté. Initialement développée par le psychologue américain James Pennebaker durant les années 1990, l’utilisation de l’écriture expressive s’inscrit dans le champ des thérapies cognitives et comportementales. […] Lire la suite

PERSONNALITÉ

  • Écrit par 
  • Jérôme ROSSIER
  •  • 5 262 mots

Dans le chapitre « Personnalité et santé »  : […] Dans les croyances populaires, il est courant de penser que certaines personnalités sont prédisposées à développer certains troubles somatiques ou mentaux. Les études scientifiques, dont plusieurs méta-analyses, ont démontré que la personnalité ne constitue pas un facteur de risque en soi pour la plupart des troubles somatiques, comme les tumeurs ; mais aussi que la personnalité augmente parfois […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE ET JUSTICE

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 4 415 mots

Les liens entre la psychologie et la justice ont commencé à s’établir à la fin du xix e  siècle et ont pour origine des affaires criminelles, par exemple le procès Van Puyenbroeck en 1910, parallèlement aux travaux menés dans divers champs de la psychologie. Des psychologues influents tels que Binet, Claparède, Stern ou encore Freud furent parmi les premiers à publier des études visant à décrire […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marilou BRUCHON-SCHWEITZER, « PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-sante/