PSYCHOLOGIE CLINIQUE

PSYCHOLOGIE CLINIQUE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Martine BOUVARD
  •  • 2 567 mots

La psychologie comportementale et cognitive est un courant de la psychologie clinique qui développe des modèles explicatifs des troubles mentaux. Au sein de ce courant, l’accent est mis sur la méthodologie expérimentale en vue de tester des hypothèses concernant l’acquisition et le maintien des troubles. Historiquement, la psychologie clinique comporteme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-comportementale-et-cognitive/#i_2028

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DU COUPLE

  • Écrit par 
  • Nicolas FAVEZ
  •  • 1 692 mots

La psychologie clinique définit le couple comme une relation privilégiée entre deux partenaires, émotionnellement importante et visant à être stable dans le temps, qui peut prendre différentes formes : entre autres, une union formalisée juridiquement (mariage, Pacs), une cohabitation ou une fréquentation entre perso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-du-couple/#i_2028

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES RELATIONS PARENTS-ENFANTS

  • Écrit par 
  • Nicolas FAVEZ
  •  • 1 775 mots

La psychologie clinique des relations parents-enfant s’intéresse à l’influence du fonctionnement relationnel sur l’émergence de problèmes psychologiques chez les parents et surtout chez l’enfant. Un accent important est mis sur la notion de parentalité, entendue à la fois comme un ressenti psychique disposant les parents à l’action et comme un ensemble d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-des-relations-parents-enfants/#i_2028

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DE L'ANXIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Alexandre HEEREN
  •  • 995 mots

Le terme « anxiété » est apparu au xiie siècle ; son usage est toutefois resté assez rare jusqu’à la fin du xixe siècle, date de la reconnaissance de son implication potentielle dans une série de troubles psychiatriques. Les troubles liés à l’anxiété (ou troubles anxieux) constituent aujourd’hui un problè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-de-l-anxiete/#i_2028

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS

  • Écrit par 
  • Martine BOUVARD
  •  • 1 060 mots

Les obsessions et les rituels sont décrits depuis très longtemps : par exemple, la scrupulosité morbide – qui peut s’apparenter à la rumination obsessionnelle – rapportée par les moines, en médecine les « monomanies raisonnantes » d’Esquirol ou encore la folie du doute notée par Legrand du Saulle évoquent des caractéristiques du trouble obsessionnel compulsif. Cependant, il revient à Pierre Janet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-des-troubles-obsessionnels-compulsifs/#i_2028

APRAXIE

  • Écrit par 
  • Didier LE GALL, 
  • François OSIURAK
  •  • 1 282 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Qu’appelle-t-on apraxie ? »  : […] Pour les neuropsychologues du début du xxi e  siècle, l’apraxie est un désordre spécifique de l’activité gestuelle, distinct d’un trouble du langage ou de la mémoire, engendré par des lésions affectant des régions spécifiques du cerveau, en particulier le lobe pariétal gauche. Pour mettre en évidence ces troubles, les cliniciens demandent aux mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apraxie/#i_2028

AUTISME (PRISE EN CHARGE DE L')

  • Écrit par 
  • Marie-Ève HOFFET
  •  • 2 658 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les prises en charge psychodynamiques »  : […] Ce sont aujourd'hui principalement les services pédopsychiatriques du secteur public qui ont la charge des jeunes autistes. La plupart se situent sur le versant de la psychologie clinique et tentent de concilier la prise en charge relationnelle d'inspiration psychodynamique et la prise en charge des apprentissages. Ils conjuguent donc l'utilisation des possibilités offertes par l'Éducation nation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autisme-prise-en-charge-de-l/#i_2028

BINSWANGER LUDWIG (1881-1966)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 1 202 mots

Né à Kreuzlingen, dans le canton helvétique de Thurgovie, tout près de la ville allemande de Constance, dont il fréquenta le lycée (avant de faire ses études de médecine à Lausanne, puis à Heidelberg, enfin à Zurich), Ludwig Binswanger allait illustrer la recherche psychiatrique notamment avec sa Daseinanalyse (ou analyse existentielle) et travailler à fonder celle-ci dans u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-binswanger/#i_2028

GOLDSTEIN KURT (1878-1965)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 843 mots

Représentant une heureuse synthèse entre la neurologie, la neuropsychiatrie et la psychologie, l'œuvre de Kurt Goldstein, d'une importance capitale dans l'évolution de la psychologie clinique, constitue pour cette raison une véritable biologie du sujet humain et fournit le modèle d'une psychologie physiologique débarrassée des influences mécanistes, qui ont engagé les premiers psychophysiciens et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-goldstein/#i_2028

JANET PIERRE (1859-1947)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 868 mots

Philosophe et psychiatre français. Neveu du philosophe Paul Janet qui l'orienta vers la philosophie, Pierre Janet entra à l'École normale supérieure et fut reçu à l'agrégation en 1882. Professeur aux lycées de Châteauroux puis du Havre, il soutient, en 1889, sa thèse de doctorat en lettres ( L'Automatisme psychologique ). L'orientation psychopathologique de ce travail l'amène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-janet/#i_2028

LAGACHE DANIEL (1903-1972)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 497 mots

Psychiatre et psychanalyste français. Admis à l'École normale supérieure en 1924, en même temps que R. Aron, P. Nizan et J.-P. Sartre, Daniel Lagache est reçu brillamment à l'agrégation de philosophie. Intéressé par la psychopathologie, il commence, sur les conseils de son maître G. Dumas, des études de médecine puis de psychiatrie et devient chef de clinique auprès de H. Claude. Nommé maître de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-lagache/#i_2028

LASÈGUE ERNEST CHARLES (1816-1883)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 473 mots

Psychiatre et médecin français. Après avoir étudié la philosophie, qu'il enseigna comme professeur suppléant au lycée Louis-le-Grand à Paris, Lasègue commença ses études de médecine avec Claude Bernard et B. Morel, puis de psychiatrie à la Salpêtrière (en particulier avec J.-P. Falret). Devenu médecin des hôpitaux de Paris en 1854 et chargé d'un cours de clinique des maladies mentales en 1862, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-charles-lasegue/#i_2028

PERSONNALITÉ

  • Écrit par 
  • Jérôme ROSSIER
  •  • 5 262 mots

Dans le chapitre « Évaluation de la personnalité »  : […] La personnalité d’un individu peut être évaluée par diverses méthodes telles que l’observation clinique et l’observation systématique en situation, mais la plus courante consiste à utiliser des questionnaires ou inventaires de la personnalité. Ces inventaires demandent à l’individu soit de se décrire à l’aide d’adjectifs soit de décrire ses comportements habituels. Il en existe un grand nombre, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personnalite/#i_2028

PROJECTIVES MÉTHODES

  • Écrit par 
  • Jacques PERSE
  •  • 2 404 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Méthodes projectives et psychologie projective »  : […] Dégager une conclusion d'ensemble sur l'importance réelle, l'influence et la validité des techniques projectives est une tâche impossible : le volume des articles et ouvrages publiés interdit pratiquement au spécialiste de tenir à jour une documentation complète ; on y rencontre les opinions les plus extrêmes et les plus contradictoires allant du zélateur enthousiaste au détracteur passionné ; il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methodes-projectives/#i_2028

PSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 16 218 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'optique clinique en psychologie »  : […] L' optique clinique est sans doute celle qui correspond le mieux à l'idée qu'on se fait communément d'une investigation psychologique. Elle s'applique en effet à des conduites « concrètes », c'est-à-dire telles que tout un chacun peut les observer dans la vie quotidienne (y compris les situations extrêmes) ; elle leur associe des « interprétations », dont la fonction est moins de dégager des liai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie/#i_2028

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « En France, l’école psychopathologique »  : […] Alors que les psychologies allemande et américaine ont surtout été des psychologies de laboratoire de nature essentiellement expérimentale, la psychologie scientifique développée ailleurs était parfois d’une autre nature. En France, par exemple, l’enseignement de celle-ci fut initié par Théodule Ribot (1839-1916) d’abord à la Sorbonne (1885) puis au Collège de France (1888). Ribot avait fait conn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-psychologie/#i_2028

PSYCHOLOGIE DE LA RELIGION

  • Écrit par 
  • Vassilis SAROGLOU
  •  • 4 079 mots

Dans le chapitre « Développements théoriques »  : […] Depuis lors, la psychologie de la religion s’est développée et diversifiée tout au long du xx e  siècle et au début du xxi e  siècle en suivant, outre des théories et des mesures propres au domaine, les développements théoriques et les approches méthodologiques des autres disciplines psychologiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-religion/#i_2028

PSYCHOLOGIE DIFFÉRENTIELLE

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 4 662 mots

La psychologie différentielle est une branche de la psychologie qui se propose de décrire et d’expliquer, au moyen de méthodes objectives, les différences psychologiques entre individus (variabilité interindividuelle) et entre groupes d'individus relativement homogènes (variabilité intergroupes). À l'heure actuelle, l'étude du degré d'hétérogénéité des performances d'un même individu relève égalem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-differentielle/#i_2028

PSYCHOLOGIE EN MILIEU CARCÉRAL

  • Écrit par 
  • Nathalie PRZYGODZKI-LIONET
  •  • 1 639 mots

Dans le chapitre « Interventions des psychologues auprès des personnels pénitentiaires »  : […] Les psychologues en milieu carcéral prennent de plus en plus part au recrutement et à la formation, initiale et continue, des personnels des prisons (personnels de surveillance, de direction, d’insertion et de probation). Les recherches menées en psychologie clinique et psychologie sociale auprès des personnels de surveillance mettent en évidence les nombreuses difficultés qu’ils rencontrent dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-en-milieu-carceral/#i_2028

ROGERS CARL (1902-1987)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

Né à Chicago, Carl Rogers, qui a attaché son nom à la pratique de la « non-directivité », entreprit d'abord des études d'agronomie, puis s'intéressa à partir de 1928 à la psychothérapie des enfants et adolescents. Nommé en 1940 professeur à l'Ohio State University, il expose sa pensée dans Counseling and Psychotherapy (1942), puis fonde à Chicago, en 1945, un centre pour étu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-rogers/#i_2028

SZONDI LEOPOLD (1893-1986)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 426 mots

Médecin hongrois, résidant à Zurich à partir de 1944, auteur du test projectif qui porte son nom, Szondi a élaboré une œuvre psychologique qui a exercé une influence déterminante sur les orientations actuelles de l'analyse clinique du sujet considéré comme l'acteur personnel du « drame humain ». Cette formule, introduite dans le vocabulaire psychologique par Politzer (1928), revêt dans le contexte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-szondi/#i_2028

TROUBLES DU LANGAGE ORAL CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Catherine BILLARD
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les TSLO : quel devenir ? »  : […] Il est par essence infiniment variable compte tenu de la diversité des tableaux initiaux, même lorsque les conditions de prise en charge sont optimales. Les données issues de la clinique et toutes les études anglo-saxonnes illustrent cette diversité. Certains enfants répondant aux critères de TSLO à 5 ou 6 ans n’auront pas ou peu de séquelles sur le plan du langage oral en fin de primaire. D’autr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-du-langage-oral-chez-l-enfant/#i_2028

WARRINGTON ELIZABETH (1931- )

  • Écrit par 
  • Liliann MANNING
  •  • 341 mots

Elizabeth Warrington, figure marquante du courant de la neuropsychologie cognitive, est née en 1931 au Royaume-Uni. Elle est professeur émérite et membre du Groupe de recherche sur la démence à l’University College London (UCL). Elle est l’auteur de deux cent cinquante publications y compris dans la revue Nature . Son rayonnement international lui a valu d’être nommée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-warrington/#i_2028

WINNICOTT DONALD WOODS (1896-1971)

  • Écrit par 
  • François GANTHERET
  •  • 2 204 mots

Dans le chapitre « Le champ d'investigation »  : […] Tout au long de la vie et de l'œuvre de Winnicott, on retrouve à la fois une orientation pédiatrique et une orientation psychanalytique, qui, sans que l'une détrône l'autre, s'accordent en un va-et-vient continuel. C'est vers 1930 que Winnicott apparaît sur la scène psychanalytique anglaise, à une époque où elle est particulièrement animée. En 1926, en effet, Ernest Jones, alors président de la So […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donald-woods-winnicott/#i_2028