PSYCHOLOGIE CLINIQUE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE

La psychologie clinique comportementale

John B. Watson (1878-1958) est à l’origine du courant comportemental (Behaviorism, 1925). Pour lui, la psychologie se définit comme la « science des comportements » et doit être objective et expérimentale. Il s’appuie sur les travaux de Pavlov sur le conditionnement répondant pour montrer comment les comportements peuvent être établis et renforcés. D’après Watson, le comportement humain s’élabore au travers d’apprentissages successifs : il serait induit et modifié par les interactions avec l’environnement. Par exemple, la phobie des chiens (peur pathologique) peut se développer à la suite d'une attaque d’un chien et d’une morsure. Le conditionnement répondant est fondé sur l’existence d’une réponse réflexe ou automatique (RI) qui se déclenche à la présentation d’un stimulus spécifique, non appris, le stimulus inconditionnel (SI). Pour qu’un conditionnement répondant s’établisse, il faut qu’un stimulus neutre (SN), le chien dans notre exemple, soit mis en contiguïté avec un SI, ici le chien qui mord, qui déclenche une réaction d’angoisse (RI).  Par la suite, la vue d’un chien suffira à déclencher une réponse conditionnelle d’angoisse. Le conditionnement pavlovien est donc un phénomène d’apprentissage au cours duquel la présentation conjointe d’un stimulus conditionnel (originalement neutre) et d’un stimulus inconditionnel permet l’acquisition d’une réponse conditionnelle (RC) s’apparentant à la réponse inconditionnelle. Les phobies spécifiques de type animal et les états de stress post-traumatique pourraient résulter d’un conditionnement répondant.

Une trentaine d’années plus tard, Burrhus F. Skinner (1904-1990) se fait également le défenseur d’une science psychologique dont l’objectif est le comportement observable dans ses relations avec l’environnement (Science and Human Behavior, 1953). Pour lui, le comportement est essentiellement contrôlé par ses conséquences ; le comportement d’un sujet peut donc être structuré par les manipulations de renforcements environnementaux. L’organisme agit sur l’environnement de la même manière que l’environnement o[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur de psychologie clinique à l'université de Savoie

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Martine BOUVARD, « PSYCHOLOGIE CLINIQUE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-comportementale-et-cognitive/