PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE

Médias de l’article

Cognition animale : programmes d'études

Cognition animale : programmes d'études
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Psychologie animale: babouin et ordinateur

Psychologie animale: babouin et ordinateur
Crédits : J. Vauclair

photographie

Compétences cognitives étudiées chez les animaux

Compétences cognitives étudiées chez les animaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


La psychologie animale (appelée psychologie comparée dans les pays anglophones) a comme objectif l'étude scientifique du comportement des animaux, de leurs capacités d'apprentissage et de leur intelligence. Son ambition principale est de repérer les différences et les ressemblances existant entre les différentes espèces animales ainsi qu'entre l'animal et l'homme.

Cette discipline est apparue à la fin du xixe siècle, en prolongement des conceptions darwiniennes concernant la continuité évolutive de l'activité mentale entre l'animal et l'homme. Les choix méthodologiques des premiers psychologues comparatistes étaient caractérisés par l'usage délibéré de méthodes d'investigation anthropomorphiques consistant à interpréter les comportements des animaux en fonction des connaissances humaines. Ce courant a été remplacé, au cours de la première moitié du xxe siècle, par l'approche objectiviste des béhavioristes, qui vise à étudier le comportement animal en tant que tel.

En opposition à la démarche béhavioriste, la psychologie animale contemporaine est très influencée par les sciences cognitives, qui s'intéressent aux opérations les plus générales de la pensée (calcul, raisonnement, manipulation de symboles). Pour mener à bien son programme scientifique, elle fait appel à diverses méthodes empruntées aux techniques du conditionnement et de l'apprentissage ainsi qu'aux théories et aux procédures expérimentales de la psychologie humaine élaborées pour l'étude des processus cognitifs. Les recherches en psychologie animale recourent à l'expérimentation de laboratoire (dans le cadre d'un programme dit généraliste) et aux études effectuées sur le terrain ou dans un environnement naturel simulé (programme dit écologique). Ces études abordent les thématiques de la psychologie cognitive, c'est-à-dire la perception, la mémoire, la résolution de problèmes, les représentations du temps, de l'espace, la reconnaissance individuelle, ou encore la communication et même le langage. Pour ce dernier thème, la psychologie animale s'est intéressée aux capacités de certains mammifères m [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE  » est également traité dans :

ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 671 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La notion de monde animal »  : […] Élève de Jakob von Uexküll, Frederik Buytendijk, auteur de plusieurs essais de psychologie animale et de psychologie comparée parus en Allemagne durant la première moitié du xxe siècle, choisit la démarche phénoménologique pour étudier les relations que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animalite/#i_20926

BUYTENDIJK FREDERIK (1887-1974)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 1 277 mots

Occupant une place particulière parmi les meilleurs psychologues contemporains, le savant hollandais F. J. J. Buytendijk, qui fut pendant de longues années professeur aux universités de Nimègue et d'Utrecht, peut difficilement être rangé dans une école. On ne peut pas non plus le considérer comme un éclectique préoccupé de psychologie générale. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederik-buytendijk/#i_20926

COGNITION

  • Écrit par 
  • Chrystel BESCHE-RICHARD, 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 620 mots

Dans le chapitre « Intelligence artificielle et sciences cognitives »  : […] cognitives de l'artificiel brise finalement les dernières barrières autorisant les zoopsychologues et les éthologistes à parler librement de cognition animale. Les expérimentations sur les opérations mentales des animaux profitent du développement technologique et y contribuent. On raisonne maintenant en termes de processus dont les neurosciences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/#i_20926

CONSTRUCTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 7 146 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Constructions des castors »  : […] tellement de celui d'un rat, peut présenter de pareilles aptitudes comportementales. En tout cas, si on le soumet à des problèmes classiques de la psychologie expérimentale, comme l'ouverture de boîtes fermées par des modes de fermeture complexes, ses succès sont étonnants. Il serait même capable, dans certaines conditions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructions-animales/#i_20926

FONDEMENTS DE L'ÉTHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 252 mots

C'est par un débat contradictoire autour du concept d'instinct que l'éthologie – étude comparative du comportement animal – s'est constituée en science autonome. Elle est fondée sur les travaux de l'Autrichien Konrad Lorenz (1903-1989) et du Néerlandais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondements-de-l-ethologie/#i_20926

GASSENDI PIERRE GASSEND dit (1592-1655)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 1 060 mots

Savant et philosophe français, né près de Digne, reçu docteur en théologie en 1614 à Avignon, Gassendi est ordonné prêtre en 1616 et enseigne la philosophie à l'université d'Aix-en-Provence de 1617 à 1623. Il y fait des observations astronomiques détaillées, se déclare partisan de Copernic et entre en correspondance avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gassendi/#i_20926

HISTOIRE DE L'ÉTHOLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 992 mots

1884 Dans L'Évolution mentale chez les animaux (Mental Evolution in Animals), George John Romanes développe une psychologie comparative qui ouvrira sur le behaviorisme – c'est-à-dire la définition des lois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ethologie-reperes-chronologiques/#i_20926

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

par eux-mêmes à la vie concrète des espèces. Les débuts de l'éthologie coïncidèrent donc avec une réhabilitation du comportement des animaux comme objet d'étude psychologique, puisque, pour les physiologistes et les psychologues marqués par des disputes entre mécanistes et vitalistes, les animaux importaient beaucoup moins que les méthodes grâce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_20926

INTELLIGENCE

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 6 577 mots

Dans le chapitre « La psychologie animale et le behaviorisme »  : […] Une impulsion déterminante fut donnée par l'étude de la façon dont l'animal résolvait des problèmes élémentaires tels que trouver le mécanisme permettant d'ouvrir une boîte dans laquelle il se trouvait enfermé (E. L. Thorndike), utiliser un instrument pour atteindre un appât (W. Köhler). Il apparut alors que l'intelligence pouvait être abordée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence/#i_20926

KÖHLER WOLFGANG (1887-1967)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 447 mots

Né à Reval dans les provinces baltes, Wolfgang Köhler fait ses études à Tübingen, Bonn et Berlin, avant d'être envoyé à la station établie dans l'île de Ténériffe en 1913, où il étudiera pendant plusieurs années le comportement des primates. Il revient en Allemagne, en 1920, et obtient en 1922 une chaire à l'université de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-kohler/#i_20926

MEYERSON IGNACE (1888-1983)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERNANT
  •  • 1 580 mots

L'étude de psychologie animale que Meyerson publie, dans le Journal en 1930, avec Paul Guillaume, « sur l'usage de l'instrument chez les singes », va déjà dans cette direction et prépare les recherches postérieures sur l'« entrée dans l'humain ». Elle vise à distinguer les niveaux différents dans l'emploi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignace-meyerson/#i_20926

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 055 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Processus cognitifs »  : […] C'est cependant par le biais de la communication sonore que se sont développées, au cours de ces dernières années, les études cognitivistes, grâce à une approche psycholinguistique du traitement du signal sonore. L'intérêt de ces études est qu'elles se déroulent à la fois au laboratoire et dans le milieu naturel des singes. La fonction de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_20926

PROGÉNITURE, éthologie

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 3 554 mots
  •  • 1 média

Le comportement parental (étudié ici spécialement chez les singes) est un ensemble de réactions complexes non seulement entre mère et enfant, et vice versa, mais aussi entre le couple mère-enfant et les autres membres du groupe social. La rupture du lien parental par séparation de l'enfant et de sa mère donne lieu à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progeniture-ethologie/#i_20926

SUBORDINATION & DOMINANCE HIÉRARCHIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-France BOUISSOU, 
  • Georges LE MASNE, 
  • Jean-Pierre SIGNORET
  •  • 6 720 mots

À l'intérieur d'un groupe d'animaux peut s'établir une véritable organisation hiérarchique, reposant sur des phénomènes de dominance de certains individus par rapport à d'autres, qui leur sont subordonnés. Ce type d'organisation (dominance-subordination) prend une très grande importance dans de nombreux groupements sociaux de Vertébrés ; il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subordination-et-dominance-hierarchiques/#i_20926

THORNDIKE EDWARD LEE (1874-1949)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 501 mots

Psychologue américain qui a eu un rôle de pionnier dans des domaines très divers de sa discipline : éthologie, théorie de l'apprentissage, pédagogie. Élève de William James à l'université Harvard, Thorndike publie en 1898 les résultats de ses premières recherches dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-lee-thorndike/#i_20926

TOLMAN EDWARD CHACE (1886-1959)

  • Écrit par 
  • Pierre LECOCQ
  •  • 624 mots

Psychologue américain, Tolman occupe une place originale au sein de l'école béhavioriste à laquelle il déclare se rattacher. Il commence des études d'ingénieur au Massachusetts Institute of Technology, puis s'oriente vers la psychologie ; il suit les cours de Holt à Harvard, où il passe son doctorat en philosophie en 1915. D'abord initié au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-chace-tolman/#i_20926

UEXKÜLL JAKOB VON (1864-1944)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 675 mots

Naturaliste et biologiste allemand, Jakob von Uexküll fit ses études à Heidelberg. En 1925, il fonda à Hambourg l'Institut für Umweltforschung (Institut d'étude du milieu et de l'environnement), dont il fut le directeur. Parti de l'étude des invertébrés, il s'intéressa au comportement animal en général ; la valeur de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jakob-von-uexkull/#i_20926

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques VAUCLAIR, « PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-animale-zoopsychologie/