PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cognition animale : programmes d'études

Cognition animale : programmes d'études
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Psychologie animale : babouin et ordinateur

Psychologie animale : babouin et ordinateur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Compétences cognitives étudiées chez les animaux

Compétences cognitives étudiées chez les animaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Psychologie animale et sciences cognitives

La psychologie animale rencontre de sérieux obstacles dans sa tentative de comprendre les processus cognitifs des animaux qu'elle étudie. Ces barrières tiennent, entre autres, au problème de la transmission de la consigne et de sa compréhension par l'animal et, plus généralement, à l'adéquation entre les représentations éventuelles que les animaux construisent et nos propres représentations de ce qu'ils font. Malgré ces difficultés méthodologiques et théoriques, il n'en reste pas moins que la psychologie animale demeure une discipline importante dans le champ des sciences de la cognition.

En effet, les études comparatives entre animaux, d'une part, et entre l'animal et l'homme, d'autre part, fournissent un outil unique pour accéder au fonctionnement de nombreux processus psychologiques. Les études menées sur l'animal permettent d'établir la distribution et les relations phylogénétiques de différents traits cognitifs divergents (par exemple, dans la représentation de l'espace ou du temps). De plus, ces études représentent une des meilleures approches pour explorer les relations entre les processus cognitifs et leur substrat cérébral. Par ailleurs, les techniques expérimentales mises au point par la psychologie animale ont des retombées pratiques importantes. Ainsi, la mise au point de tests comportementaux (perception, mémoire ou résolution de problèmes) permet d'affiner, en pharmacologie, l'évaluation concernant l'effet de certaines substances (par exemple, les psychotropes) sur les traitements cognitifs.

La psychologie de la cognition animale peut également entretenir des rapports fructueux avec l'intelligence artificielle. Comme le reconnaissent les spécialistes de la cognition humaine, la construction d'un ordinateur capable de simuler la totalité des opérations mentales de l'homme est un projet encore inachevé. En revanche, la modélisation des processus cognitifs de l'animal devrait être plus accessible, étant donné leur a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE  » est également traité dans :

ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 668 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La notion de monde animal »  : […] En réaction contre le béhaviorisme, l'éthologie, dont Konrad Lorenz , Nikolaas Tinbergen et Karl von Frisch furent les pionniers, prôna – c'est une première étape – l'observation des animaux dans leur milieu naturel, préférant systématiquement les études de terrain. Si ces derniers ont un comportement porteur de sens, il est indissociable du cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animalite/#i_20926

BUYTENDIJK FREDERIK (1887-1974)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 1 277 mots

Occupant une place particulière parmi les meilleurs psychologues contemporains, le savant hollandais F. J. J. Buytendijk, qui fut pendant de longues années professeur aux universités de Nimègue et d'Utrecht, peut difficilement être rangé dans une école. On ne peut pas non plus le considérer comme un éclectique préoccupé de psychologie générale. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederik-buytendijk/#i_20926

COGNITION

  • Écrit par 
  • Chrystel BESCHE-RICHARD, 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 620 mots

Dans le chapitre « Intelligence artificielle et sciences cognitives »  : […] Vers le milieu du xx e  siècle, l'invention des premiers ordinateurs programmables et la cybernétique amènent à considérer ensemble le cerveau, l'esprit et la machine. L'intelligence artificielle offre des outils conceptuels, des méthodes et des machines à des disciplines très différentes. Si les neurosciences, la psychologie, la linguistique ou l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/#i_20926

CONSTRUCTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 7 145 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Constructions des castors »  : […] Malgré des particularités très étonnantes et uniques chez les Mammifères, l'homme excepté, les constructions du castor n'ont pas fait l'objet de beaucoup de recherches expérimentales depuis la thèse très connue de Richard (1961). Pourtant, le castor paraît montrer un talent d'hydrographe sans exemple chez les animaux. Comme il se déplace malaiséme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructions-animales/#i_20926

FONDEMENTS DE L'ÉTHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 252 mots

C'est par un débat contradictoire autour du concept d'instinct que l'éthologie – étude comparative du comportement animal – s'est constituée en science autonome. Elle est fondée sur les travaux de l'Autrichien Konrad Lorenz (1903-1989) et du Néerlandais Nikolaas Tinbergen (1907-1988) effectués dans les années 1930-1940 à partir d'observations sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondements-de-l-ethologie/#i_20926

GASSENDI PIERRE GASSEND dit (1592-1655)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 1 060 mots

Savant et philosophe français, né près de Digne, reçu docteur en théologie en 1614 à Avignon, Gassendi est ordonné prêtre en 1616 et enseigne la philosophie à l'université d'Aix-en-Provence de 1617 à 1623. Il y fait des observations astronomiques détaillées, se déclare partisan de Copernic et entre en correspondance avec Galilée. Il partage ensuite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gassendi/#i_20926

HISTOIRE DE L'ÉTHOLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 991 mots

1854 Isidore Geoffroy Saint-Hilaire utilise pour la première fois le terme « éthologie » dans son sens actuel (étude comparative du comportement animal) pour désigner les descriptions des mœurs des animaux telles qu'elles ont été faites par Aristote, Buffon, Réaumur, G. Leroy ou Lamarck. 1859 Dans L'Origine des espèces au moyen de la sélection n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ethologie-reperes-chronologiques/#i_20926

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

L' éthologie comparative, qui cherche à retracer, à l'aide de comparaisons interspécifiques, l'évolution des comportements à travers la série zoologique, propose une théorie renouvelée des instincts et définit ces derniers comme des actes propres à l'espèce. Tendant à une explication causale des comportements qui la rapproche de plus en plus des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_20926

INTELLIGENCE

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 6 577 mots

Dans le chapitre « La psychologie animale et le behaviorisme »  : […] Une impulsion déterminante fut donnée par l'étude de la façon dont l'animal résolvait des problèmes élémentaires tels que trouver le mécanisme permettant d'ouvrir une boîte dans laquelle il se trouvait enfermé (E. L. Thorndike), utiliser un instrument pour atteindre un appât (W. Köhler). Il apparut alors que l'intelligence pouvait être abordée à pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence/#i_20926

KÖHLER WOLFGANG (1887-1967)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 447 mots

Né à Reval dans les provinces baltes, Wolfgang Köhler fait ses études à Tübingen, Bonn et Berlin, avant d'être envoyé à la station établie dans l'île de Ténériffe en 1913, où il étudiera pendant plusieurs années le comportement des primates. Il revient en Allemagne, en 1920, et obtient en 1922 une chaire à l'université de Berlin. Ses recherches sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-kohler/#i_20926

MEYERSON IGNACE (1888-1983)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERNANT
  •  • 1 580 mots

Créateur de la psychologie historique, dont il a établi les fondements théoriques et fixé les règles de méthode, Ignace Meyerson est né à Varsovie, dans une famille juive d'intellectuels, médecins et savants. En 1905, quand les premières secousses révolutionnaires ébranlent l'empire des tsars, Meyerson, qui, tout jeune étudiant, a participé au mou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignace-meyerson/#i_20926

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 052 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Processus cognitifs »  : […] Depuis plusieurs années, la perception et plus particulièrement le traitement cognitif des signaux et des autres types d'information sont l'objet d'une attention particulière. L'analyse de la perception visuelle a été et est encore largement consacrée aux problèmes de discrimination et de catégorisation. C'est encore l'existence de réseaux relatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_20926

PROGÉNITURE, éthologie

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 3 554 mots
  •  • 1 média

Le comportement parental (étudié ici spécialement chez les singes) est un ensemble de réactions complexes non seulement entre mère et enfant, et vice versa, mais aussi entre le couple mère-enfant et les autres membres du groupe social. La rupture du lien parental par séparation de l'enfant et de sa mère donne lieu à une série de troubles graves et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progeniture-ethologie/#i_20926

SUBORDINATION & DOMINANCE HIÉRARCHIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-France BOUISSOU, 
  • Georges LE MASNE, 
  • Jean-Pierre SIGNORET
  •  • 6 720 mots

À l'intérieur d'un groupe d'animaux peut s'établir une véritable organisation hiérarchique, reposant sur des phénomènes de dominance de certains individus par rapport à d'autres, qui leur sont subordonnés. Ce type d'organisation (dominance-subordination) prend une très grande importance dans de nombreux groupements sociaux de Vertébrés ; il consti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subordination-et-dominance-hierarchiques/#i_20926

THORNDIKE EDWARD LEE (1874-1949)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 501 mots

Psychologue américain qui a eu un rôle de pionnier dans des domaines très divers de sa discipline : éthologie, théorie de l'apprentissage, pédagogie. Élève de William James à l'université Harvard, Thorndike publie en 1898 les résultats de ses premières recherches dans Animal Intelligence , ouvrage qui fait date dans l'histoire de la psychologie ani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-lee-thorndike/#i_20926

TOLMAN EDWARD CHACE (1886-1959)

  • Écrit par 
  • Pierre LECOCQ
  •  • 624 mots

Psychologue américain, Tolman occupe une place originale au sein de l'école béhavioriste à laquelle il déclare se rattacher. Il commence des études d'ingénieur au Massachusetts Institute of Technology, puis s'oriente vers la psychologie ; il suit les cours de Holt à Harvard, où il passe son doctorat en philosophie en 1915. D'abord initié au structu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-chace-tolman/#i_20926

UEXKÜLL JAKOB VON (1864-1944)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 675 mots

Naturaliste et biologiste allemand, Jakob von Uexküll fit ses études à Heidelberg. En 1925, il fonda à Hambourg l'Institut für Umweltforschung (Institut d'étude du milieu et de l'environnement), dont il fut le directeur. Parti de l'étude des invertébrés, il s'intéressa au comportement animal en général ; la valeur de ses descriptions fait de lui un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jakob-von-uexkull/#i_20926

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques VAUCLAIR, « PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-animale-ou-zoopsychologie/