ONTARIO PROVINCE D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De toutes les provinces canadiennes, l'Ontario est la plus peuplée (12 160 280 hab. en 2006, soit plus du tiers de la population canadienne) et la plus productive. Son territoire, qui s'étend sur plus de 1 600 kilomètres du lac Érié à la baie d'Hudson et sur plus de 2 100 kilomètres de la frontière du Québec à celle du Manitoba, couvre 1 068 464 kilomètres carrés ; c'est, après le Québec, la plus grande province du Canada.

Ontario : carte physique

Carte : Ontario : carte physique

Carte physique de la province de l'Ontario. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'Ontario se divise en deux régions naturelles à vocation différente bien que, par maints aspects, complémentaire : l'Ontario septentrional, couvert de forêts immenses et de lacs, dont le bois et les ressources minières constituent les principales richesses exploitées ; l'Ontario méridional (un dixième de la superficie de la province), adonné à l'agriculture.

La population, où l'élément d'origine écossaise et irlandaise domine, se concentre dans le Sud, principalement dans l'aire comprise entre Oshawa, London et Niagara Falls, qui est une des régions les plus industrialisées du monde. Toronto, la capitale provinciale, connaît depuis 1955 un essor remarquable et supplante aujourd'hui dans bien des domaines sa rivale Montréal.

Toronto

Photographie : Toronto

À Toronto, la tour élancée de la compagnie ferroviaire Canadian National et le Skydome au toit ouvrant sont deux témoins de l'urbanisme futuriste qui s'est développé dans la capitale de l'Ontario à partir des années 1970. 

Crédits : Roberto Machado Noa/ LightRocket/ Getty Images

Afficher

Le Bouclier canadien, constitué de roches précambriennes, occupe la plus grande partie de l'Ontario. Au sud de la province se situe la péninsule, de formation géologique plus récente, découpée par les grands lacs Ontario, Érié et Huron.

L'Ontario péninsulaire dispose de sols fertiles, d'un climat favorable et d'une situation avantageuse sur deux voies de passage naturelles : la route historique de l'Outaouais, qui a servi à la pénétration vers l'ouest du Canada, et, surtout, la grande voie du Saint-Laurent et des Grands Lacs. L'Ontario péninsulaire profite aussi largement de la proximité de régions fortement industrialisées des États-Unis.

L'accroissement de la population ontarienne depuis 1950 tient à la croissance naturelle autant qu'à l'immigration. Les Canadiens français constituent la minorité non anglophone la plus nombreuse de la province à côté des Italiens, des Allemands, des Polonais, des Ukrainiens et des Néerlandais.

Du point de vue industriel, l'Ontario se caractérise par la richesse de ses ressources minières (nickel, cuivre, uranium, ainsi que le minerai de fer du lac Supérieur, qui a donné naissance au complexe métallurgique de Sault-Sainte-Marie) ; par l'abondance de son énergie hydroélectrique, grâce notamment aux centrales du Niagara, relayées partiellement aujourd'hui par des centrales thermiques et nucléaires ; enfin par l'importance de sa main-d'œuvre. Pétrole et gaz naturel sont acheminés de l'ouest du Canada vers les raffineries et les centres industriels de la région de Toronto. Les principales industries sont la grosse métallurgie, les constructions mécaniques et électriques, les industries alimentaires, le papier et les produits dérivés, l'imprimerie et l'édition, la production d'automobiles — l'industrie de l'automobile est la plus puissante de la province — et de machines agricoles.

L'industrie ontarienne est fortement concentrée. La majeure partie de la main-d'œuvre industrielle est établie près de l'extrémité occidentale du lac Ontario.

En ce qui concerne la production agricole, les possibilités du Bouclier canadien sont extrêmement limitées : la pauvreté des sols, sauf dans la zone argileuse du Nord-Est et dans quelques îlots épars, et la rigueur du climat rendent les cultures précaires ; on y pratique surtout l'élevage laitier. Quant aux Basses Terres de la baie d'Hudson, elles sont pour l'essentiel couvertes de sphaignes, de marécages et de tourbières. L'Ontario péninsulaire est, en revanche, nettement favorisé tant au point de vue climatique que pédologique. Les cultures proprement dites (foin, avoine, grains mélangés, maïs, soja) sont essentiellement destinées à la nourriture des troupeaux. La culture du blé occupe surtout la région du lac Saint-Clair, celle du tabac s'étend au nord du lac Érié.

La péninsule du Niagara est renommée pour ses cultures fruitières (raisins, pêches, cerises, etc.). Quant aux légumes, on les cultive dans l'ouest de l'Ontario, mais surtout dans les Marais de Hollande au nord de Toronto, o [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Ontario : carte physique

Ontario : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Toronto

Toronto
Crédits : Roberto Machado Noa/ LightRocket/ Getty Images

photographie

Ottawa

Ottawa
Crédits : Doug Armand/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Classification

Autres références

«  ONTARIO PROVINCE D'  » est également traité dans :

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 334 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un pays indépendant »  : […] Les fondateurs du Canada anglais – les premiers hommes d'affaires britanniques arrivés dans la colonie laurentienne immédiatement après la conquête, les loyalistes chassés de la république américaine, les hardis pionniers de l'Ouest, les millions d'immigrants venus des îles Britanniques – ont toujours eu l'ambition d'édifier au nord des États-Unis un vaste pays. En 1867, pour réaliser cet idéal, […] Lire la suite

CANADA - Espace et société

  • Écrit par 
  • Anne GILBERT
  •  • 12 629 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’Ontario : entre pays et province »  : […] Situé sur les rives de cette mer intérieure que forment les Grands Lacs et à proximité des États-Unis, l’Ontario s’est hissé grâce aux loyalistes et aux autres immigrants britanniques au rang de cœur économique et financier du Canada. La province bénéficie de la très grande diversité de son cadre géographique. Au sud, une large plaine est densément occupée par une agriculture intensive et un rése […] Lire la suite

HAMILTON, Canada

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 708 mots

Hamilton est une ville du sud-est de la province de l'Ontario, au Canada. Elle se situe à l'extrémité ouest du lac Ontario, sur la rive méridionale du port fermé de Hamilton, dans la baie de Burlington. Le site de la ville actuelle fut découvert par l'explorateur français Robert Cavelier de La Salle, en 1669. L'installation de colons débuta en 1778, avec l'arrivée de loyalistes en provenance des […] Lire la suite

MOHAWK

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 358 mots

Tribu indienne d'Amérique du Nord appartenant à la famille linguistique des Iroquois et originaire de l'actuel État de New York, les Mohawk, tout comme les autres tribus iroquoises, menaient une vie semi-sédentaire. Les femmes s'occupaient de la culture du maïs, tandis que les hommes s'adonnaient à la chasse en automne et en hiver, et à la pêche en été. Plusieurs familles alliées vivaient ensemble […] Lire la suite

NIAGARA PÉNINSULE DU

  • Écrit par 
  • Christopher FULLERTON
  •  • 782 mots

La péninsule du Niagara est située au Canada, dans le sud de l'Ontario. Elle est bordée par le lac Ontario au nord, la rivière Niagara à l'est, le lac Érié au sud et le comté de Haldimand et la ville de Hamilton à l’ouest. Il s'agit d'un couloir économique et de transport majeur reliant la région la plus habitée du Canada, celle du Grand Toronto et de Hamilton, aux États-Unis. Relativement peu p […] Lire la suite

OTTAWA

  • Écrit par 
  • Marc BROSSEAU
  •  • 1 756 mots
  •  • 4 médias

Ottawa, capitale du Canada depuis 1857 , est située dans la province de l’Ontario . Son nom serait un dérivé du terme Outaouais ( Odawa en transcription anglaise), qui désigne une première nation de langue algonquine et signifierait « traite » ou « marchand ». La ville est localisée sur la rive droite de la rivière des Outaouais (ou Ottawa River) – qui marque la frontière entre l’Ontario à l’est […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 754 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande »  : […] Une évolution toute différente caractérise le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Au Canada, par le loi sur le Québec (Quebec Act) de 1774, on avait d'abord choisi de soumettre l'ancienne province française à un gouverneur anglais, assisté d'un conseil consultatif nommé, et on avait laissé une pleine autonomie aux provinces de Terre-Neuve, de Nouvelle-Écosse, à l'île du Prince-Édouard, pu […] Lire la suite

TORONTO

  • Écrit par 
  • Henri ROUGIER
  •  • 1 432 mots
  •  • 2 médias

Forte de 5 113 149 habitants en 2006, la Région métropolitaine de recensement (R.M.R.) de Toronto est, de loin, la plus peuplée du Canada puisque l'agglomération regroupait alors 16 p. 100 de la population du pays. Ces deux données statistiques apparaissent comme le résultat d'une croissance qui ne s'est jamais interrompue depuis le début des années 1960 lorsque la R.M.R. de Toronto comptait déjà […] Lire la suite

Les derniers événements

13-23 novembre 2018 Canada. Abandon du projet de création d'une université francophone en Ontario.

Principale province francophone, le Québec abrite trois universités anglophones et a institué en novembre 2017 un secrétariat aux Relations avec les Québécois d’expression anglaise. Le 23, le gouvernement de l’Ontario annonce que le commissaire aux services en français conservera son poste sous la responsabilité de l’ombudsman et que l’office des Affaires francophones retrouvera son statut de ministère. […] Lire la suite

18-27 avril 1982 France – Canada. Visites successives de François Mitterrand et de Pierre Mauroy au Canada

Le 23, Pierre Mauroy est l'hôte à Toronto du Premier ministre de l'Ontario et, le 24, il se rend au Nouveau-Brunswick. Du 25 au 27, Pierre Mauroy est au Québec où il est accueilli en « terre amie » par René Lévesque, le Premier ministre de la province. Ce dernier déclare approuver « à 100 p. 100 le fait que la France ait des relations normales avec le Canada », mais souligne que « c'est avec le Québec que se trouvent les relations les plus prometteuses ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ONTARIO PROVINCE D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/province-d-ontario/