PROVENCE, histoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Provence aux XIXe et XXe siècles

Une longue tradition d'opposition, puis de radicalisme

Officiellement, de 1790 (division de l'ancienne province en départements) à 1956 (création de la « région de programme » Provence-Côte d'Azur-Corse), il n'y a plus d'entité politico-administrative provençale. Mais on peut suivre presque jusqu'à la fin du xixe siècle une relative communauté de destin et de caractère des départements du Midi méditerranéen à l'est du Rhône. Celle-ci apparaît de manière très claire dans l'originalité du comportement politique des Provençaux : ardeur exemplaire dans les trois premières années de la Révolution, brusque retournement en 1793 avec la révolte fédéraliste (les Anglais à Toulon, le siège de la ville par Bonaparte), prépondérance ultra-royaliste culminant avec la Terreur blanche de 1815 (Avignon, Marseille) et le bon accueil fait à la Restauration ; puis, en quelques décennies, on assiste à un nouveau retournement : la déchristianisation progresse rapidement, le royalisme passionné fait place à l'exaltation républicaine et l'originalité régionale se manifeste désormais par l'avant-gardisme radical, puis socialiste, parfois révolutionnaire (mouvements antibonapartistes de décembre 1851, Commune de Marseille en 1871). Sous la IIIe et la IVe République, les départements ci-devant provençaux se caractérisent comme l'un des domaines de la gauche. Certains ont interprété cette constance dans l'originalité politique comme une forme inconsciente d'esprit régional. Bien indirecte et latente en tout cas, car les « rouges du Midi », électeurs de Gambetta, de Clemenceau ou de Daladier, s'affirmaient très républicains et patriotes français, même quand ils étaient parallèlement ralliés à la défense ou à la culture du folklore méridional.

Depuis les années cinquante, l'extrémisme politique de gauche paraît en recul, du moins dans les anciens bastions ruraux qui avaient spécifiquement assuré ses majorités massives de 1876, de 1936 ou de 1946.

Le phénomène Côte d'Azur

Les mutations récentes s'expliquent par les changements qui ont affecté la texture même du p [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Arles (Bouches-du-Rhône)

Arles (Bouches-du-Rhône)
Crédits : Gerard Sioen/ Gamma-Rapho/ Getty Images

photographie

Baux-de-Provence, Bouches-du-Rhône

Baux-de-Provence, Bouches-du-Rhône
Crédits : C. Sappa/ De Agostini/ Getty images

photographie

Gordes

Gordes
Crédits : Riccardo Lombardo/ Reda&Co/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  PROVENCE, histoire  » est également traité dans :

AGULHON MAURICE (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Quentin DELUERMOZ
  •  • 1 329 mots
  •  • 1 média

Historien, professeur au Collège de France, spécialiste d’histoire de la France des xix e et xx e  siècles. Né à Uzès (Gard) en 1926 dans une famille d’instituteurs républicains, Maurice Agulhon effectue ses études à Avignon puis à Lyon, avant d’être reçu à l’École normale supérieure en 1946. Agrégé en 1950, professeur d’histoire en lycée et en khâgne, il devient en 1954 attaché de recherche au […] Lire la suite

AIGUES-MORTES

  • Écrit par 
  • Gabriel LLOBET
  •  • 310 mots
  •  • 1 média

Isolée au milieu d'une plaine marécageuse ou viticole, à l'extrémité occidentale du delta du Rhône et à six kilomètres de la mer, Aigues-Mortes est cependant traversée de plusieurs canaux dont l'un débouche sur la mer. La ville, construite suivant le plan en damier des bastides médiévales, est entourée par des fortifications représentant, par l'importance (545 mètres sur 300 mètres) et par l'homog […] Lire la suite

ALPHONSE II (1152-1196) roi d'Aragon (1164-1196)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 171 mots

Comte de Barcelone en 1162 et roi d'Aragon en 1164 comme successeur de son père, le comte de Barcelone Raimond Bérenger IV, et de sa mère, la reine Pétronille d'Aragon. Alphonse II, dit Alphonse le Chaste, joue un rôle de premier plan des deux côtés des Pyrénées. Dès 1167, il intervient en Languedoc et en Provence, pour combattre les prétentions du comte de Toulouse sur l'héritage du comte de Prov […] Lire la suite

AVIGNON & COMTAT VENAISSIN

  • Écrit par 
  • Alain MAUREAU
  •  • 1 059 mots

Autour d'Avignon, la préhistoire a laissé des traces surtout pour la période néolithique. Abris-sous-roche, stations en plein air, « fonds de cabanes » ont livré armes, outils, parures. Le dolmen de Ménerbes et les stèles anthropomorphes de l'Isle-sur-la-Sorgue et d'Avignon appartiennent à l'âge des métaux. Des inscriptions en caractères grecs apparaissent au ~ v e  siècle sur les « castellas » ce […] Lire la suite

BOURGOGNE-PROVENCE ROYAUME DE

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  •  • 520 mots

Un premier royaume de Provence-Viennois fut formé en 879 sous l'autorité de Boson, beau-frère de Charles le Chauve. Sa couronne réunissait la Provence, le Bugey, la Bresse, une partie de la Bourgogne cisjurane, une partie du Languedoc et le Dauphiné. Boson dut lutter continuellement contre l'hégémonie des Carolingiens, mais put léguer son patrimoine à son fils. Cependant, à la mort de Charles le G […] Lire la suite

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « Les succès et leurs causes »  : […] Au milieu de terribles épreuves, la lutte contre l'étranger a apporté à la monarchie un soutien inappréciable, celui du sentiment national. La remontée démographique et économique qui s'amorçait permit alors à Charles VII et à son fils et successeur Louis XI (1461-1483) d'accélérer le retour aux progrès monarchiques. L'unité territoriale de la France et l'agrandissement du domaine royal s'accompli […] Lire la suite

D'UN MONDE À L'AUTRE, NAISSANCE D'UNE CHRÉTIENTÉ EN PROVENCE (exposition)

  • Écrit par 
  • Claude SINTES
  •  • 963 mots

En 1986 s'était tenue à Lyon une exposition intitulée Les Premiers Temps chrétiens en Gaule méridionale . Puis les fouilles effectuées sur plusieurs grands sites provençaux et les recherches concernant les iii e - vi e  siècles avaient amené une perception plus fine de ces années, cruciales pour qui veut comprendre comment s'organise la mutation du vieux monde païen en un monde nouveau. Dans l'ex […] Lire la suite

FRANCE : POUVOIR ROYAL ET PRINCIPAUTÉS (fin IXe-XIIeSIÈCLE) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 761 mots

14 juin 877 Capitulaire de Quierzy. L'empereur Charles le Chauve, préparant son départ en Italie et voulant limiter les initiatives potentielles de son fils Louis le Bègue, décrète que les titulaires des honneurs et charges du royaume des Francs occidentaux conserveront ceux-ci pendant son absence et, s'ils devaient décéder, les transmettront à leurs fils. Ce texte, à validité exceptionnelle, for […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 953 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Aspects positifs et redressement »  : […] Pourtant la France sortit raffermie des épreuves. Le dépeuplement entraîna une mobilité sociale plus grande et des brassages de population. La noblesse, décimée sur les champs de bataille, se renouvela ; les paysans et les artisans qui survécurent profitèrent, dans une certaine mesure, de la hausse des salaires (freinée par la monarchie) et des vides creusés dans la main-d'œuvre rurale pour amélio […] Lire la suite

FRÉJUS

  • Écrit par 
  • Thérèse CHARMASSON
  •  • 418 mots

Forum Julii (Fréjus) est mentionné pour la première fois dans la correspondance de Cicéron, en ~ 43, mais on ne sait rien sur l'emplacement ni sur l'importance de l'agglomération primitive. Son nom fait supposer la création ou la réorganisation par César d'une étape sur la route d'Italie en Espagne. Le port prend de l'importance avec la venue de la flotte d'Actium (~ 31). L'installation des vétér […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-17 avril 2015 France. Rupture entre Jean-Marie Le Pen et les instances du Front national.

l’histoire de la Seconde Guerre mondiale que constituent selon lui les chambres à gaz des camps d’extermination nazis. Tenus pour la première fois en septembre 1987, ces propos lui avaient valu d’être condamné, en mars 1991, pour « banalisation de crimes contre l'humanité » et « consentement à l'horrible ». Marine Le Pen, présidente du F.N., exprime […] Lire la suite

Pour citer l’article

Maurice AGULHON, « PROVENCE, histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/provence-histoire/