PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR, région administrative

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Provence-Alpes-Côte d'Azur : carte administrative

Provence-Alpes-Côte d'Azur : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Villefranche-sur-Mer

Villefranche-sur-Mer
Crédits : Joe Cornish/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Nice

Nice
Crédits : Catherine Mouly

photographie

Oliviers en Provence

Oliviers en Provence
Crédits : Joe Cornish/ Getty Images

photographie

Tous les médias


La première région de tourisme estival

Le tourisme est une activité majeure de la région, qui arrive très largement en tête des régions françaises en été. La fréquentation touristique s'élève à près de 22 millions de nuitées par an dont près de 80 p. 100 sont dénombrées en été. Plusieurs types de vacanciers se côtoient dans les villes et villages : les touristes venus de l'étranger (U.E. et États-Unis) représentent environ 40 p. 100 de la fréquentation des hôtels ; les vacanciers venus des régions françaises les plus urbanisées forment les gros bataillons de touristes, un quart vient de l'Île-de-France, un autre quart d’Auvergne-Rhône-Alpes, le reste des régions de l'Est et du Nord. En été, les départements littoraux concentrent les trois quarts des nuitées touristiques. En hiver, la fréquentation touristique est plus modeste. Les Alpes du Sud sont à la deuxième place parmi les régions françaises pour les séjours de sports d'hiver, très loin cependant derrière les Alpes du Nord. On relève douze millions de nuitées pour le périmètre à neige des Alpes du Sud, pour des séjours plus courts qu'en été. Dans ce total, la place des résidents de la région est très forte. La Côte d'Azur est la première région française d'accueil en hiver, en hôtels et en résidences secondaires. Les étrangers y représentent le tiers de la clientèle.

Les activités de tourisme et de loisirs concernent toutes les communes de la région ; les collectivités locales ont multiplié les installations de sport et de loisirs. Les diverses formes d'hébergement et les résidences secondaires attirent une population de vacanciers, qui souvent double, voire triple, le nombre d'habitants dans de très nombreuses communes rurales du haut et moyen pays. La capacité d'accueil touristique du haut pays montagnard a été multipliée par trois depuis 1975. Elle représente environ le quart du total régional des lits touristiques. Deux grandes formes de villégiature et de tourisme coexistent : celles de l'été, plus diffuse et plus populaire ; celle de l'hiver, concentrée en « st [...]

Provence-Alpes-Côte d'Azur : les loisirs

Provence-Alpes-Côte d'Azur : les loisirs

Dessin

Les espaces et activités de loisirs de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire, agrégé de géographie, université de Provence

Classification


Autres références

«  PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR, région administrative  » est également traité dans :

AIX-EN-PROVENCE

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 1 082 mots
  •  • 2 médias

La cité (141 148 hab. en 2012) est née sur un versant de la vallée de l'Arc orienté plein sud, ce qui explique la qualité de la lumière que Cézanne aimait tant quand il peignait la Sainte-Victoire qui domine la ville dans le lointain. Le site d'Aix-en-Provence, sur la voie Aurélienne, qui reliait l'Italie à l'Espagne, a été choisi par les Romains au ii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aix-en-provence/#i_31232

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA, 
  • Thomas SCHEURER
  •  • 13 207 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Alpes franco-italiennes »  : […] Les Alpes franco-italiennes regroupent le comté de Nice, la haute Provence, le Dauphiné et une partie de la Savoie du côté français ; une partie de la Ligurie, le Piémont et le Val d’Aoste du côté italien. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alpes/#i_31232

ARLES

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 611 mots
  •  • 2 médias

La cité d'Arles est née au bord du grand Rhône, sur un rocher calcaire qui dominait une plaine alluviale marécageuse (son nom, Arelate, signifiait la ville des marais). Elle se situe au carrefour de routes terrestres et de la voie fluviale (pont sur le Rhône). Le rôle de place de commerce s'affirme à l'époque romaine, du règne d'Auguste à celui de Constantin, qui s'y installe en 305 et en fait la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arles/#i_31232

AVIGNON

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 1 034 mots
  •  • 3 médias

L'image d'Avignon, chef-lieu du Vaucluse, s'est totalement transformée depuis 1950. La ville de commerce (marché-gare) et de services à l'agriculture des plaines du Bas-Rhône s'est muée en capitale culturelle : festivals et concerts, musées, université, rencontres et colloques internationaux. La cité avait déjà joué le rôle de centre politique lorsque Clément V, fuyant les intrigues romaines, y in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avignon/#i_31232

CAMARGUE

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 1 016 mots
  •  • 2 médias

En amont d'Arles commence le delta du Rhône. Le fleuve se divise en deux bras : le grand Rhône qui se dirige vers le sud-est ; le petit Rhône vers le sud-ouest. Ces deux bras délimitent le territoire de Camargue . Le delta se prolonge sous la mer en pente faible. Le littoral est formé de cordons sableux qui dessinent le golfe des Saintes-Maries ou de Beauduc à l'ouest et le golfe de Fos-sur-Mer à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camargue/#i_31232

CÔTE D'AZUR

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 908 mots
  •  • 2 médias

L'expression Côte d'Azur apparaît en 1887 dans un ouvrage de Stephen Liegeard, haut fonctionnaire en retraite installé à Cannes, pour désigner tout le littoral méditerranéen, des calanques de Marseille-Cassis jusqu'à l'Italie. Le terme a une connotation touristique. Il ne se confond ni avec le comté de Nice, rattaché à la France en 1860, ni avec la principauté de Monaco, ni avec les massifs côtier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cote-d-azur/#i_31232

CRAU ET FOS-SUR-MER

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 1 026 mots
  •  • 1 média

La Crau, qui couvre 60 000 hectares, dessine un cône alluvial très aplati construit par la Durance quaternaire depuis le pertuis de Lamanon et les Alpilles, au nord, jusqu'au golfe de Fos-sur-Mer, au sud. La surface de la Crau, qui étonne par sa platitude, est recouverte de galets ronds et polis. En profondeur, la nappe phréatique, bien alimentée, a pu être exploitée par l'agriculture et l'industr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crau-et-fos-sur-mer/#i_31232

DIGNE-LES-BAINS

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 331 mots
  •  • 1 média

Préfecture du département des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains est une commune de 17 735 habitants (2012) qui a tiré le plus grand profit de la renaissance rurale et de l'urbanisation généralisée de la France méditerranéenne depuis les années 1970. Sa croissance (doublement de la population depuis 1950) est sous-tendue par le développement des activités tertiaires, faisant de Digne un pôl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/digne-les-bains/#i_31232

DURANCE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 604 mots

Comme l'Isère concentre les eaux des Alpes du Nord, la Durance, née au Montgenèvre, draine les Alpes du Sud, mis à part la Drôme et le Var. Elle réalise ainsi le type de la rivière de montagne soumise au climat méditerranéen. Bien que les altitudes soient plus modestes qu'au nord, la pente conserve jusqu'au bout des taux supérieurs à ceux de l'Isère : encore 1,8 m/km avant le confluent. Le bassin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/durance/#i_31232

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 645 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  Sillon rhodanien »  : […] Entre Massif central d'une part, Alpes et Jura de l'autre (cf. alpes et jura ), le sillon rhodanien, voie de communication essentielle par laquelle la civilisation méditerranéenne a atteint le nord de l'Europe, n'est pas une simple coupure d'érosion. Les mers du Secondaire n'ont pas submergé le Massif central, et les faciès plus ou moins littor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-geologie/#i_31232

GAP

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 350 mots
  •  • 2 médias

Gap, capitale des Alpes-du-Sud, est née à la croisée de voies romaines le long de la Durance. Ville moyenne de 42 641 habitants en 2012, près de 62 469 pour l'aire urbaine, elle s'affirme comme le pôle des services tertiaires (plus de 85 p. 100 des actifs) pour la plus grande partie du département des Hautes-Alpes, dont elle est la préfecture. Située à 735 mètres d'altitude, la plus haute préfectu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gap/#i_31232

LUBERON

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 637 mots
  •  • 2 médias

Le Luberon s'étend entre Cavaillon et Manosque, sur plus de soixante kilomètres. Au nord, la montagne est longée par le Calavon, rivière qui sépare le Luberon central des monts de Vaucluse et traverse le pays d'Apt, terre de l'ocre et des cerises. Au sud, le piémont méridional s'abaisse vers la Durance, et porte des vignobles et des vergers dans le pays d'Aigues. Le Luberon s'organise en pays qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luberon/#i_31232

MARSEILLE

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  • , Universalis
  •  • 2 222 mots
  •  • 3 médias

Chef-lieu des Bouches-du-Rhône et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille a longtemps lié son destin à la mer, laissant pendant des siècles une large part des fonctions administratives et culturelles à Aix-en-Provence. Elle est au cœur d'une aire urbaine (Marseille - Aix-en-Provence) de plus de 1,7 million d'habitants en 2012, la troisième de France derrière Paris et Lyon, qui s'étend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marseille/#i_31232

NICE

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  • , Universalis
  •  • 1 213 mots
  •  • 3 médias

Nice est la capitale d'une région urbaine qui couvre le département des Alpes-Maritimes et s'étend, au nord, sur une partie de celui des Alpes-de-Haute-Provence. Elle est aussi la cinquième ville de France par la taille (346 250 habitants en 2013). C'est un pôle culturel et touristique dont l'influence est internationale, ce qui explique l'importance de l'aéroport, le troisième de France, et des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nice/#i_31232

RHÔNE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 1 006 mots
  •  • 1 média

Du Valais suisse à la Camargue française, sur 812 kilomètres, le Rhône draine un bassin de 98 000 kilomètres carrés qui, traversant une région montagneuse soumise en partie aux influences méditerranéennes, lui vaut une variété de régimes unique au monde. Surtout alpestre, la chaîne et son rameau le Jura couvrent 64 500 kilomètres carrés ou les deux tiers de la surface réceptrice, auxquels il faut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhone/#i_31232

TECTONIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Serge BOGDANOFF
  •  • 6 680 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Glissement gravitationnel »  : […] La notion de glissement gravitationnel , due à E. Haarmann, consiste à admettre que, sur les pentes d'un bombement de socle, la couverture peut se décoller et glisser sous l'influence de son propre poids (fig. 10) . Cette hypothèse séduisante suppose résolues un certain nombre de difficultés : difficulté de décollement (celui-ci doit pouvoir s'observer, sans d'ailleurs que ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tectonique/#i_31232

TOULON

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 1 028 mots
  •  • 2 médias

L'aire urbaine de Toulon s'étend de Bandol à l'ouest à Hyères à l'est. Elle regroupe environ 611 200 habitants en 2013, soit plus de la moitié de la population du département du Var. La croissance démographique a été exceptionnellement forte depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Toulon (165 800 habitants dans la commune en 2013) forme l'une des rades les plus belles et les plus sûres de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toulon/#i_31232

Voir aussi

Pour citer l’article

Lucien TIRONE, « PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR, région administrative », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/provence-alpes-cote-d-azur-region-administrative/