PROUST EST UNE FICTION (F. Bon)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Littéralement et dans tous les sens »

François Bon surgit, comme il nous y a habitués depuis trente ans, là où on ne l’attend pas. Il pratique une écriture au cœur de son sujet, pour le circonscrire par touches successives. On avait déjà rencontré cette méthode dans les productions récentes de l’auteur comme Rolling Stones, une biographie (2002), Daewoo (2004), Bob Dylan, une biographie (2007), etc. Sans les détruire lorsqu’ils servent son propos, mais en les détournant de façon ludique, l’auteur bouscule l’explication de texte scolaire et déconstruit les clichés qui affectent l’œuvre proustienne, au moins depuis les années 1950. Pas de précautions pour ménager le lecteur demi-savant : le premier message délivré ici, ce serait qu’il est urgent de s’emparer pour soi-même de la Recherche et de mener sa propre investigation attentive, passionnée, paradoxale, comme l’auteur nous en fait pour sa part la démonstration magistrale. Lecteur total de Proust, François Bon nous invite à le suivre, mais n’imprime qu’un premier mouvement, sans faire le travail à notre place. Tant pis si l’époque a fait de nous des zappeurs distraits et pressés : le premier respect dû aux grands textes, c’est de les lire littéralement et dans tous les sens, en bannissant tous les discours de substitution.

La lecture de Proust prend ici la forme d’une scénographie intérieure, libre de toute entrave. La chronologie réaliste est joyeusement pulvérisée, les lois biologiques aussi. Fils naturel de Lautréamont, l’auteur de dialogue avec Baudelaire, assis sur un coin de son caveau. Il lui fait faire une promenade en automobile, ou encore commente les photographies qui ont été prises de lui-même sur son lit de mort. Sa tombe au Père-Lachaise reconstitue en sous-sol son appartement de la rue Hamelin, et tous les dix ans une poignée de fidèles se réunit pour la visiter. Anéantie, la distinction classique des genres, François Bon se souciant peu d’écrire un essai littéraire identifiable comme tel. Car tout cela est emporté dans une fiction semblable à celle que se [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel P. SCHMITT, « PROUST EST UNE FICTION (F. Bon) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/proust-est-une-fiction/