PROTÉINES

Médias de l’article

Linus Carl Pauling et ses modèles moléculaires

Linus Carl Pauling et ses modèles moléculaires
Crédits : Tom Hollyman/Photo Researchers

photographie

Purification des protéines

Purification des protéines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Protéines : différents classements

Protéines : différents classements
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Protéines : modifications structurales et fonctionnelles

Protéines : modifications structurales et fonctionnelles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Protéines et métabolisme

Les protéines alimentaires

La matière vivante est composée principalement de quatre éléments : azote, oxygène, hydrogène et carbone. L'air contient environ 79 p. 100 et 20 p. 100 d'azote et d'oxygène, respectivement. Le dioxyde de carbone (CO2) est nettement moins présent : 0,03 p. 100. Les animaux sont incapables d'utiliser directement les éléments azote et carbone pour synthétiser les acides nucléiques et les protéines dont ils ont besoin. Comme eux, l'homme est incapable de fixer l'azote atmosphérique pour s'approvisionner en cet élément. Il laisse ce rôle aux micro-organismes (bactéries comme Rhizobium en symbiose avec des légumineuses, par exemple). À cet égard, les animaux se contentent d'être des consommateurs. Il en va de même pour le carbone : ce sont les végétaux qui le fixent pour le compte des animaux et de l'homme. Ainsi, végétaux et micro-organismes sont les pourvoyeurs d'azote et de carbone organiques assimilables par les animaux et par l'homme. La distinction entre herbivores et carnivores est fondée sur l'aptitude à utiliser les protéines des organismes fixateurs de carbone et d'azote, qu'ils le soient directement ou indirectement.

Alors que glucides, lipides et protéines apportent à l'homme le carbone dont il a besoin, seules les protéines alimentaires fournissent l'azote. Cet apport est indispensable à la synthèse des composés azotés : protéines, bases des acides nucléiques, cofacteurs d'enzymes (nicotinamide adénine dinucléotide, NAD), noyau tétrapyrrolique de l'hémoglobine, etc.

Les principales protéines alimentaires

Les protéines végétales

Les végétaux, assimilant azote et carbone, devraient potentiellement être des fournisseurs de premier choix en protéines pour l'homme. Mais il n'en est rien : faible titre en pr[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 31 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PROTÉINES  » est également traité dans :

PAULING ET LES PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 230 mots

Après avoir appliqué la mécanique quantique aux liaisons chimiques et défini les liaisons faibles, Linus Pauling (1901-1994) se consacra à l'étude des protéines . Il élabora, en 1951, la structure secondaire des protéines fibrillaires (kératine des cheveux, fibroïne de la soie, etc.), point de départ des études sur la biologie structurale des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pauling-et-les-proteines/#i_95

ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET, 
  • David MONCHAUD, 
  • Michel MORANGE
  • , Universalis
  •  • 10 072 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Modifications structurales de l'ADN lors de la réplication »  : […] hydrogène spécifiques entre les bases (G/C et A/T) fixées sur chacun des brins ; la « rupture » des liens topologiques entre les deux brins, si l'ADN ne possède pas d'extrémité libre ; la stabilisation et la protection de l'ADN simple brin apparu. Ces trois points correspondent précisément à l'existence de trois classes de protéines spécialisées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-dna/#i_95

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 4 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Incorporation dans les protéines »  : […] Seule la schématisation brève des mécanismes complexes de la biosynthèse protéique peut être décrite ici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-acides-amines/#i_95

AMMONIFICATION ou AMMONISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 1 916 mots
  •  • 1 média

Dans le cas des protéines, macro-molécules azotées omniprésentes dans les cellules et les tissus, la transformation en matières minérales porte le nom d'ammonification parce qu'elle a pour terme l'ammoniac NH3. L'odeur caractéristique de ce gaz volatil est d'ailleurs nettement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonification-ammonisation/#i_95

ANTICORPS MONOCLONAUX

  • Écrit par 
  • Michel MAUGRAS, 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 2 135 mots

Les anticorps, ou immunoglobines, sont des protéines sécrétées par une famille de cellules, les lymphocytes, dont la principale propriété est de reconnaître le « non-soi ». Les substances chimiques reconnues comme étrangères, qu'elles soient des associations de molécules ou des molécules, sont appelées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticorps-monoclonaux/#i_95

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 372 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Épitopes reconnus par les récepteurs T »  : […] Les épitopes T correspondent aux motifs structuraux des protéines, motifs « vus » et reconnus par les lymphocytes T. Contrairement aux épitopes B, ces épitopes sont toujours des segments courts continus d'acides aminés qui résultent de la fragmentation de la protéine native en petits peptides à l'intérieur des cellules présentatrices de l'antigène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_95

AQUAPORINES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 340 mots
  •  • 1 média

Les aquaporines sont des protéines qui favorisent le passage des molécules d'eau à travers les membranes cellulaires, réalisant une ingénieuse hydraulique au service des organismes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquaporines/#i_95

AUTOASSEMBLAGE VIRAL

  • Écrit par 
  • Léon HIRTH
  •  • 901 mots

Les virus les plus simples sont généralement constitués par une molécule d'acide nucléique protégée par des sous-unités protéiques. La particule virale ainsi constituée est dite nucléocapside. Les sous-unités qui composent la capside protéique peuvent s'arranger autour de l'acide nucléique selon une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autoassemblage-viral/#i_95

BIOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 3 874 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Biochimie structurale »  : […] c'est-à-dire la séquence en acides aminés, et la structure spatiale de la plupart des protéines animales et végétales. Malgré d'incessantes découvertes de protéines qui agissent, en particulier, sur la division cellulaire (oncogènes et suppresseurs de tumeurs), notre ignorance est grande, car nous sommes encore loin de l'obtention d'un catalogue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biochimie/#i_95

BIOLOGIE - La maintenance de l'organisme

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 2 736 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Renouvellement moléculaire »  : […] Généralement une molécule a plusieurs origines et dérive de divers précurseurs. Ainsi une protéine, macropolymère d'acides aminés, est synthétisée (fig. 3)en partie à partir des acides aminés apportés par les protéines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-maintenance-de-l-organisme/

BIOLOGIE - La biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 388 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le code génétique : propriétés informationnelles des molécules d'ADN et d'ARNm. »  : […] Les résultats précédents ne disent rien sur la manière dont la séquence des bases de l'ADN spécifie la séquence des acides aminés d'une protéine. Frederick Sanger avait montré en 1950 que l'enchaînement (la séquence) en acides aminés d'une protéine en est caractéristique. Une séquence étant écrite dans l'ADN […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-biologie-moleculaire/

BIOLOGIE - La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 440 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Analyse des transcriptomes et des protéomes  »  : […] La dernière phase de l'expression d'un programme génétique est la production d'un jeu de protéines caractéristique de l'état de différenciation et de l'état physiologique des cellules. Elle ne se superpose pas exactement au profil précédent déduit des ARNm, dans la mesure où un ARNm peut donner naissance à plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/

BIOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Claude Michel GARY-BOBO
  •  • 6 408 mots

Dans le chapitre « Analyse et synthèse des structures cytologiques »  : […] recherches biophysiques ont montré que la structure des membranes biologiques est fondée sur l'association de protéines et de lipides en films très minces de cinquante angströms d'épaisseur environ, dont la nature hydrophobe permet de délimiter de façon très stricte les différents milieux aqueux de la cellule et la cellule du monde extérieur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biophysique/#i_95

BLOBEL GÜNTER (1936-    )

  • Écrit par 
  • Elisabeth BURSAUX
  •  • 453 mots

L'Américain Günter Blobel a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine 1999 pour avoir élucidé le mécanisme qui permet aux protéines de trouver leur destination à l'intérieur de la cellule. Ce biologiste, né le 21 mai 1936 à Waltersdorf, en Silésie alors allemande (aujourd'hui Niegosławice en Pologne), docteur en médecine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunter-blobel/#i_95

CANCER - Cancers et virus

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS, 
  • Sylvie ROGEZ
  •  • 5 648 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Mécanismes directs  »  : […] Synthèse d'oncoprotéine. Le virus exprime une ou plusieurs onco-protéines perturbant la régulation de la division cellulaire, la différenciation cellulaire et/ou les mécanismes physiologiques de mort cellulaire programmée. Ces protéines peuvent altérer les voies de signalisation cellulaire, activer directement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancers-et-virus/#i_95

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 4 640 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le système immunitaire reconnaît les cellules tumorales »  : […] mutations qui s’accumulent lors de la croissance tumorale et qui se traduisent par la synthèse de protéines modifiées, les cellules malignes peuvent également être considérées comme étrangères et par conséquent devraient être reconnues, puis dans certains cas éliminées, par le système immunitaire. Or, le développement et la progression d’un cancer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-immunotherapie/#i_95

CASÉINE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 442 mots

Phosphoprotéine très largement représentée dans le lait des mammifères (vache 30 g/l, femme 9 g/l). La caséine du lait de vache précipite facilement sous forme de caillots volumineux soit par abaissement du pH au voisinage de son point isoélectrique (pH 4,6), soit par action enzymatique (présure). La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caseine/#i_95

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 010 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Membranes »  : […] Les protéines membranaires sont positionnées au niveau de la bicouche lipidique de façon différente selon leurs caractères de solubilité ; les protéines hydrophiles (solubles dans l'eau) interagissent avec les pôles hydrophiles des lipides et sont situées à la périphérie de la bicouche, ces protéines sont dites périphériques ; les protéines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_95

CELLULE - La division

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD
  •  • 4 984 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le contrôle de l'entrée en mitose »  : […] de poids moléculaires 34 kd et 45 kd, respectivement (kd est le kilodalton). La protéine p34 est une sérine-thréonine kinase, autrement dit une enzyme capable de phosphoryler spécifiquement certaines protéines sur des résidus sérine et (ou) thréonine. Cette protéine existe aussi chez les levures, en particulier chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-division/#i_95

CHAPERONNES PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 964 mots

On appelle « molécules chaperonnes » (Laskey, 1978) des protéines dont le rôle est d'éviter, chez d'autres protéines, des « écarts de conduite » comme le faisaient autrefois auprès des jeunes filles des personnes que l'on appelait « chaperons » Elles participent ainsi à des fonctions vitales essentielles : résistance au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-chaperonnes/#i_95

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 832 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Évolution moléculaire »  : […] 1994) et Emile Zuckerkandl (né en 1922) montraient comment reconstruire l'évolution des organismes en se basant sur l'analyse comparative des séquences d'acides aminés au sein d'une même protéine (hémoglobine) ou de protéines apparentées. Ils formulèrent la notion d'horloge moléculaire, en tenant compte des mutations. Durant les décennies qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-chimie-aujourd-hui/#i_95

CHROMOSOMES - Le chromosome des eucaryotes

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 719 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les constituants chimiques d'un chromosome »  : […] Le complexe ADN-protéines qui constitue l'architecture du chromosome des eucaryotes est appelé chromatine. Les protéines de la chromatine peuvent être divisées en deux grands groupes de masse équivalente : les protéines basiques ou histones et les protéines acides appelées aussi non-histones […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromosomes-le-chromosome-des-eucaryotes/#i_95

CHROMOSOMES - La mitose

  • Écrit par 
  • Nina FAVARD
  •  • 6 511 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fragmentation et reconstitution de l'enveloppe nucléaire  »  : […] Ces phénomènes sont en relation avec la dépolymérisation réversible des protéines de la lamina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromosomes-la-mitose/#i_95

CODE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 1 384 mots
  •  • 1 média

de nombreuses fonctions, dont nous ne retiendrons qu'une seule, celle de définir localement des séquences codant les acteurs de la vie cellulaire, les protéines. Les protéines sont, là encore, des enchaînements de modules de base appelés acides aminés, mais cette fois de vingt types différents. Les protéines effectuent presque toutes les tâches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/code-genetique/#i_95

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 577 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Interactions entre protéines membranaires »  : […] des interactions transitoires ou durables avec d’autres cellules ou avec la matrice extracellulaire (sécrétée de concert entre cellules voisines). Différentes protéines participent à ces contacts directs entre surfaces cellulaires. Ces protéines sont les cadhérines, les intégrines, les molécules d'adhésion cellulaire (CAM pour cell a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_95

COMPLÉMENTARITÉ, biochimie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 538 mots

La présence de motifs structuraux à conformation complémentaire sur des molécules organiques non identiques permet leur assemblage à la manière des pièces d'un puzzle par stéréospécificité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complementarite-biochimie/#i_95

CRICK FRANCIS HARRY COMPTON (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 863 mots

au public non spécialisé, sont ultérieures. Elles concernent la façon dont l'information contenue dans l'ADN est exprimée dans la cellule. Les « acteurs » de la vie cellulaire sont des macromolécules, comme l'ADN et les acides nucléiques en général, mais qui appartiennent à une famille différente : les protéines. Dans les deux cas, il s'agit d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-harry-compton-crick/#i_95

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 176 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Fonctions des gènes homéotiques »  : […] d'une autre partie normalement située ailleurs. Ces gènes codent pour des protéines de régulation, qui déterminent la voie de développement suivie par chaque segment, en fonction de sa position le long de l'axe antéro-postérieur. Par exemple, chez la drosophile, les structures de la bouche sont spécifiées par le gène Deformed, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_95

DYNAMIQUE MOLÉCULAIRE

  • Écrit par 
  • Jean RIESS
  •  • 5 171 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Macromolécules et biopolymères »  : […] qu'ils remplissent leurs fonctions physiologiques. La réorientation structurale d'une protéine, par exemple, peut être provoquée par une modification du milieu environnant (modification du pH, de la concentration en sels ou en gaz dissous). Elle peut encore être due à la reconnaissance par la protéine, dans son voisinage, d'une espèce moléculaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique-moleculaire/#i_95

ÉLASTINE

  • Écrit par 
  • William HORNEBECK, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 1 936 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Propriétés »  : […] fuchsine et l'orcéine sont les colorations spécifiques généralement employées afin de révéler les fibres élastiques au microscope optique. L'affinité de l'élastine pour ces colorants, relevant d'un mécanisme encore mal connu, paraît être due à la présence de groupements aldéhydes et au caractère fortement hydrophobe de cette protéine fibreuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastine/#i_95

ÉLECTROPHORÈSE, en bref

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 218 mots

Arne Wilhelm Kaurin Tiselius (1902-1971) mit au point, en 1926, l'électrophorèse, méthode qui lui permit de séparer les protéines du sérum sanguin. En appliquant un champ électrique au sérum sanguin – qui est contenu dans un tube et mélangé à un tampon salin –, il obtenait sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese-en-bref/#i_95

ÉLECTROPHORÈSE

  • Écrit par 
  • Jean GUASTALLA, 
  • Jean MORETTI, 
  • Jean SALVINIEN
  •  • 4 738 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Électrophorèse sur papier et sur acétate de cellulose »  : […] Au bout de quelques heures, la feuille est séchée. Les différentes fractions sont révélées par des colorants spécifiques, qui permettent de caractériser, par exemple, les protéines, les glycoprotéines, les lipoprotéines. Quant aux enzymes, on peut les révéler en utilisant leur activité spécifique sur des substrats convenablement choisis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese/#i_95

ÉLEVAGE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 660 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les trois âges de l’élevage »  : […] Afin de pouvoir faire face à l’accroissement de la demande en protéines d’origine animale, les techniques de production ont connu une succession de révolutions. On peut distinguer trois âges, constituant autant d’étapes dans un processus d’intensification croissante de la production. Avec les possibilités nouvelles qu’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elevage/#i_95

ÉLICITINES

  • Écrit par 
  • Pierre RICCI
  •  • 683 mots

percevoir une grande diversité de molécules étrangères en tant que signaux (éliciteurs) activant des mécanismes de défense. Les élicitines (découvertes au centre I.N.R.A. d'Antibes à la fin des années 1980) sont de petites protéines sécrétées par un groupe de champignons Oomycètes (Phytophthora, Pythium) particulièrement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elicitines/#i_95

ENDOCRINIEN SYSTÈME

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 254 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Biosynthèse »  : […] Les messagers peptidiques et protéiques sont issus de la traduction d'ARNs conduisant à la formation de précurseurs protéiques qui devront subir une maturation plus ou moins complexe avant d'être sécrétés (fig. 1). Cette maturation comporte dans tous les cas le clivage d'un peptide signal caractéristique des protéines sécrétées (qui permet leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-endocrinien/#i_95

ENZYMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 12 672 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Contrôle allostérique »  : […] Jusqu'à présent, les enzymes sont apparues comme des protéines dotées d'un seul état fonctionnel de repliement, celui qui serait par définition le plus stable. La découverte faite dans les années 1960 que les protéines pouvaient adopter plusieurs états conformationnels différents, associés à des états fonctionnels différents, traduit la généralité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enzymes/#i_95

ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON, 
  • Francesca MERLIN
  •  • 3 643 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Hérédité épigénétique et lamarckisme »  : […] moléculaire, et impliquent en général le fonctionnement coordonné de nombreuses unités protéiques. En d’autres termes, il s’agit de mécanismes hautement évolués, eux-mêmes fruits d’une histoire sélective complexe. Ces mécanismes sont la conséquence de processus darwiniens classiques, ils ne sont ni primitifs ni originels. Ils ne tirent pas leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique-et-theorie-de-l-evolution/#i_95

FARINES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 4 442 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les protéines animales transformées : une coquetterie de langage ? »  : […] des aliments (A.E.S.A., en anglais E.F.S.A. pour European Food Safety Authority) comme « des protéines animales qui dérivent en totalité de matières premières protéiques de catégorie 3 (coproduits d'abattage propres à la consommation humaine, excluant les animaux malades) n'incluant aucun produit à partir de sang, lait, colostrum, gélatine, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farines-animales/#i_95

FENN JOHN B. (1917-2010)

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  • , Universalis
  •  • 516 mots

à étudier dilué (souvent dans l'eau) à une différence de potentiel. Ce brouillard de gouttelettes chargées est alors exposé au vide et le champ disperse les espèces ioniques dans un bain gazeux. L'analyse ultérieure par spectrométrie de masse rend alors possible l'étude des protéines de masse de plusieurs dizaines de milliers de grammes par mole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-b-fenn/#i_95

FER - Rôle biologique du fer

  • Écrit par 
  • Carole BEAUMONT
  •  • 4 718 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Homéostasie cellulaire : le système IRE-IRP »  : […] La synthèse d'un certain nombre de protéines clés du métabolisme du fer impliquées dans le transport, le stockage et l'utilisation du fer est régulée par le fer labile intracellulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-role-biologique-du-fer/#i_95

FISCHER EMIL HERMANN (1852-1919)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 516 mots

des travaux novateurs pour déterminer la structure des protéines. On savait déjà que les protéines sont composées d'acides aminés, mais Fischer met au point de nouvelles méthodes pour purifier les acides aminés et déterminer la manière dont ils se combinent les uns par rapport aux autres, au sein de la molécule protéique. Il parvient ensuite à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-hermann-fischer/#i_95

GÈNES, biologie

  • Écrit par 
  • Pierre SONIGO
  •  • 1 381 mots

Dans le chapitre « Du gène à l'ADN chromosomique »  : […] protéines. On aboutit au déterminant génétique de la biologie moléculaire : aujourd'hui, le gène est un segment de la molécule d'ADN, plus ou moins facile à délimiter, qui dirige la synthèse d'une protéine. Malheureusement, sauf à considérer qu'une protéine forme à elle seule un caractère, il est impossible d'identifier ce gène-ADN- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes-biologie/#i_95

GÉNIE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 3 328 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Du gène à la protéine »  : […] est l'ADN. Le décodage de ces messages se traduit par la synthèse de molécules, les protéines, dont chacune exerce une ou plusieurs fonctions précises dans les organismes vivants. Ces molécules qui sont de grande taille, sont toujours composées des mêmes éléments, les acides aminés (au nombre de vingt), dont l'ordre définit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-genetique/#i_95

GÉNOMIQUE - Théorie et applications

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 030 mots

Dans le chapitre « L'étude de l'expression de gènes »  : […] la même manière, des électrophorèses bidimensionnelles permettent désormais d'identifier systématiquement les protéines présentes dans un tissu donné. Il existe également des puces à protéines semblables dans leur principe aux puces à ADN. La présence d'une protéine dans un extrait cellulaire est révélée par la mise en contact de l'extrait avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-theorie-et-applications/#i_95

GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

  • Écrit par 
  • Bertrand JORDAN
  •  • 4 701 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Utilité du séquençage des génomes »  : […] la levure. La séquence révèle donc l'ensemble des gènes dont dispose l'organisme, et la séquence de chacun d'eux donne très souvent des indications sur la fonction probable de la protéine dont il dirige la synthèse : cela est déduit de sa comparaison avec toutes les autres protéines connues. On l'a vu pour la levure, cela peut être très révélateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-le-sequencage-des-genomes/#i_95

GÉNOMIQUE - Génomique et cancérologie

  • Écrit par 
  • Daniel LOUVARD, 
  • François SIGAUX
  •  • 4 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Imagerie fonctionnelle des tissus et des cellules »  : […] L'étude des molécules isolées (nanotechnologies), l'imagerie in situ des cellules et des tissus (I.R.M., microscopie biphotonique, etc.), l'imagerie cellulaire et subcellulaire (vidéo-microscopie, microscopie confocale et à déconvolution, microscopie ionique) permettent maintenant de visualiser en temps réel les mouvements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genomique-et-cancerologie/#i_95

GNF6702, INHIBITEUR DE PROTÉASOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 891 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La recherche d’un antiparasitaire à spectre large »  : […] avec l’ADN humain a montré que 50 p. 100 des gènes des parasites n’ont pas d’équivalent chez l’homme. Si les protéines pour lesquelles codent ces gènes sont communes aux trois types de parasites et sont nécessaires à leur survie et à leur multiplication, elles deviennent de facto des cibles potentielles d’une action thérapeutique spécifique : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnf6702-inhibiteur-de-proteasomes/#i_95

HÉMOGLOBINE

  • Écrit par 
  • Max Ferdinand PERUTZ
  •  • 3 880 mots
  •  • 7 médias

Étant une protéine, l'hémoglobine se compose d'aminoacides liés entre eux de façon séquentielle en une chaîne linéaire dite polypeptidique. Les diverses sortes d'aminoacides qui réalisent cette chaîne se succèdent en fonction d'un déterminisme génétique qui assigne à chacun sa place dans la séquence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoglobine/#i_95

HÉMOGLOBINOPATHIES

  • Écrit par 
  • Michel COHEN-SOLAL, 
  • Jean-Claude DREYFUS
  •  • 3 866 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hémoglobines normales et hémoglobines anormales »  : […] Toutes les hémoglobines (normales ou anormales) possèdent le même noyau prosthétique. Les différences observées ne portent que sur la partie protéique, la globine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoglobinopathies/#i_95

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 808 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Classe I »  : […] Les gènes des loci A, B et C produisent des protéines ubiquitaires (cf. infra, Structure), présentes à la surface de la quasi-totalité des cellules nucléées, protéines que l'on nomme antigènes de transplantation pour indiquer le rôle qu'elles détiennent dans le rejet des greffes. Les protéines produites […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histocompatibilite/#i_95

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 323 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Exemples en histologie animale »  : […] Le complexe dystrophine-protéines associées (fig. 3). La dystrophine, protéine située sous la membrane plasmique de tous les types de myocytes (squelettiques, cardiaques et lisses), permet l'accrochage des filaments d'actine de la cellule musculaire à la laminine de la membrane basale. En effet, elle se lie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_95

HORLOGES BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • François ROUYER
  •  • 3 319 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les protéines period et timeless de la drosophile »  : […] les mutants ayant des rythmes comportementaux à période courte, les oscillations d'ARN messager sont également accélérées. Il apparaît donc que la mutation perS affecte l'expression du gène period lui-même, indiquant une action de la protéine period (PER) sur le fonctionnement de son propre gène (Hardin et coll., 1990). Ce mécanisme, dit de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horloges-biologiques/#i_95

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 346 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Nature chimique »  : […] Le problème se pose de façon tout à fait différente dans le cas des hormones protéiques et peptidiques ; avant de présenter en détail le cas de certaines d'entre elles, il est utile de rappeler les étapes qui ont conduit à nos conceptions actuelles. On a d'abord recherché les relations entre elles en s'attachant aux activités biologiques. Cela […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_95

HUBER ROBERT (1937-    )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 272 mots

de chef de division en biochimie. Il se tourne vers la chimie des protéines et fait de l'institut Max-Planck le premier laboratoire allemand à effectuer de manière performante des déterminations cristallographiques de la structure de protéines. Son équipe obtient des résultats notables concernant les protéases, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-huber/#i_95

HUMUS

  • Écrit par 
  • Philippe DUCHAUFOUR
  •  • 4 680 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les associations organo-minérales et leur rôle dans la pédogenèse »  : […] rapide de sorte que les macroagrégats s'édifient et se détruisent périodiquement. Les protéines qu'ils renferment constituent la source principale de l'azote dit « minéralisable » (Y. Chan, 1997 ; C. Feller et al., 1997). À l'inverse, les ciments des microagrégats résistent à la biodégradation et subissent un renouvellement très lent parce qu'ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humus/#i_95

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 520 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre «  Immunoglobulines »  : […] par le problème du répertoire est d'ordre génétique. Les immunoglobulines étant des protéines, elles sont nécessairement « codées » dans l'ADN des chromosomes. On voit immédiatement que les 108 molécules d'immunoglobulines différentes ne peuvent être codées chacune par un gène distinct, puisqu'on estime que le nombre total […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_95

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 762 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Complexes immuns circulants et néphropathies glomérulaires »  : […] La mise au point d'un modèle de maladie sérique chronique, par injections répétées de protéine étrangère en quantité calculée pour équilibrer la quantité d'anticorps produits, et l'utilisation d'une large gamme d'antigènes ont montré les potentiels de la pathologie par dépôt de complexes immuns circulants (CIC), qui permet de réaliser pratiquement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_95

INFORMATION GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Codage génétique et biosynthèse des protéines »  : […] Les enzymes sont des protéines dont la structure moléculaire très précise détermine l'activité catalytique et la spécificité. Or, la synthèse par une cellule d'une enzyme donnée est sous la dépendance d'un des gènes de cette cellule. La synthèse des protéines enzymatiques est donc le mécanisme par lequel les gènes déterminent le fonctionnement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/information-genetique/#i_95

KAHLER MALADIE DE ou MYÉLOME MULTIPLE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 210 mots

Le myélome multiple, ou maladie de Kahler, est une affection due à la prolifération maligne des plasmocytes. Elle se manifeste le plus souvent par l'altération de l'état général, par des lésions osseuses donnant des images radiologiques lacunaires caractéristiques, par une atteinte rénale qui provoque une grande sensibilité aux infections. Le signe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kahler-myelome-multiple/#i_95

KENDREW sir JOHN COWDERY (1917-1997)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 328 mots
  •  • 1 média

Biochimiste britannique né le 24 mars 1917 à Oxford et mort le 23 août 1997 à Cambridge, sir John Cowdery Kendrew effectue des études de chimie à l'université de Cambridge puis, pendant la Seconde Guerre mondiale, travaille dans un centre de recherche du ministère de la guerre à la mise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kendrew-sir-john-cowdery/#i_95

KÉRATINE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 617 mots

Caractéristique des téguments, la kératine est une scléroprotéine largement représentée dans le règne animal, surtout chez les vertébrés, remarquable par sa grande insolubilité, sa résistance aux enzymes protéolytiques et par sa haute teneur en cystine. Les structures organiques constituées par la kératine sont, en général, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keratine/#i_95

KREBS EDWIN (1918-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 356 mots

Biochimiste américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1972 (conjointement à Edmond Fischer), pour la découverte de la phosphorylation réversible des protéines, processus biochimique qui contrôle l'activité de certaines enzymes dans les cellules et adapte ainsi leur activité aux besoins de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edwin-krebs/#i_95

LECTINES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 168 mots
  •  • 4 médias

Les lectines sont des protéines ou des glycoprotéines capables d'interagir spécifiquement avec des saccharides pour former des liaisons non covalentes et de provoquer l'agglutination des cellules animales. Ces substances ont été successivement baptisées agglutinines, hémagglutinines, phytohémagglutinines et finalement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lectines/#i_95

LEPTINE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 564 mots

De multiples travaux tendent à relier diverses formes d'obésité chez l'homme avec des mutations génétiques. La piste la plus sérieuse est celle de la leptine. Le gène ob, qui code pour cette protéine, est exprimé seulement dans le tissu adipeux blanc. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leptine/#i_95

LIAISONS CHIMIQUES - Liaisons biochimiques faibles

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 5 910 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Morphogenèse des macromolécules et de leurs associations »  : […] Dans le cas des protéines, on constate qu'il existe aussi des familles de formes géométriques privilégiées dans lesquelles existe un optimum énergétique de la contribution respective des liaisons intramoléculaires et des liaisons avec le solvant. Les petites protéines (de poids moléculaire de l'ordre de 10 000 à 20 000 daltons) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liaisons-chimiques-liaisons-biochimiques-faibles/#i_95

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 785 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les protéines »  : […] Les protéines constituent une classe de macromolécules d'une grande complexité. Elles résultent de l'enchaînement linéaire d'acides aminés assemblés séquentiellement au niveau des ribosomes du cytoplasme cellulaire conformément au modèle que constitue l'ARN messager, c'est-à-dire conformément au code génétique qui procède d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_95

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 771 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La localisation des anomalies biochimiques »  : […] La lésion peut se situer à tous les niveaux au cours de l'opération intracellulaire qu'est la biosynthèse des protéines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-moleculaires/#i_95

MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES

  • Écrit par 
  • Nathalie CARTIER-LACAVE, 
  • Caroline SEVIN
  •  • 4 602 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les agrégats protéiques »  : […] de la dégénérescence neuronale semblent communs à une grande majorité de ces maladies. Une caractéristique commune est l'existence dans le système nerveux d'agrégats fibrillaires de protéines « mal repliées », constituant des dépôts amyloïdes (ou plaques amyloïdes) dans les cellules nerveuses ou dans les espaces extracellulaires. De manière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-neurodegeneratives/#i_95

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 429 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Protéines »  : […] Les protéines sont des macromolécules composées par l'enchaînement de plusieurs acides aminés suivant une séquence bien définie. Pour entrer dans la constitution de la protéine, chaque acide aminé doit être activé par des enzymes en formant des complexes du type acide aminé-adénylate (AA ∼ AMP), dans lesquels le groupement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme/#i_95

MICHEL HARTMUT (1948-    )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 328 mots

membranaires. Michel travaille à mettre au point des méthodes pour obtenir ces protéines membranaires sous formes cristallisées. Leur cristallisation est un problème difficile, en raison de la nature en grande partie hydrophobe de leurs structures. Par ailleurs, il ne suffit pas d'obtenir un cristal, encore faut-il que celui-ci soit d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hartmut-michel/#i_95

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 720 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « « Voir » les molécules »  : […] techniques utilisées pour fixer les molécules sur un support et les contraster dépendent des molécules à observer. Les protéines assez grosses pour être directement visibles (d'une taille supérieure à 5 nm, ou ayant une forme caractéristique) peuvent être enrobées d'un film de sels de métal lourd, uranium ou tungstène, qui fournira le contraste. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/

MILIEU INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 3 948 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Les composants organiques »  : […] Les milieux intérieurs des animaux contiennent toujours une certaine quantité de macromolécules protéiques. Selon que l'appareil circulatoire est ouvert ou fermé, celles-ci sont présentes dans l'ensemble des espaces extracellulaires ou seulement dans le compartiment circulant, les parois capillaires leur étant relativement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interieur/#i_95

MOTILITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 8 503 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les moteurs moléculaires : les différentes familles »  : […] Les ATPases impliquées dans la transformation mécano-chimique sont aujourd'hui regroupées sous le terme générique de moteurs moléculaires. Ces moteurs, qui sont le plus souvent eux-mêmes des oligomères de plusieurs protéines, appartiennent à plusieurs familles de molécules qui ont progressivement divergé au cours de l'évolution. Pendant longtemps, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motilite-biologie/#i_95

MUTATIONS

  • Écrit par 
  • Gérard LEBLON, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  • , Universalis
  •  • 2 925 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mutation ponctuelle »  : […] séquentiel des paires de nucléotides qui peut se traduire notamment par la formation d'une protéine spécifique, on conçoit qu'une modification de cette séquence puisse conduire à des modifications de la séquence des acides aminés de la protéine et par conséquent à un caractère mutant. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutations/#i_95

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 739 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les constituants du système nerveux »  : […] dépendante des neuromédiateurs, ou encore dans les processus de croissance cellulaire. Les protéines représentent aussi des constituants majeurs des membranes, où elles interviennent de façon essentielle dans les processus de perméabilité et de transport et dans la communication intercellulaire en plus de leur rôle structural. De nombreuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_95

NOYAU CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Roger BUVAT
  •  • 6 420 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La chromatine »  : […] Enfin, la chromatine renferme les « protéines acides », ou protéines non-histones dont le nombre et l'importance, encore partiellement méconnue, sont considérables. On a identifié plus d'une centaine de types moléculaires parmi ce « réseau » protéique associé à la fibre nucléosomique. Certaines de ces protéines ont un rôle structural, notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noyau-cellulaire/#i_95

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 454 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le code génétique »  : […] dans l'ADN ? Le problème n'a été complètement résolu que pour les gènes codant pour les protéines. Cela signifie que l'on a montré comment la séquence des nucléotides de l'ADN contenu dans un gène pouvait déterminer la séquence des acides aminés contenus dans la protéine codée par le gène. C'est le problème du code génétique. Le problème a été d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_95

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 671 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Carences énergétiques et carences protéiques »  : […] utilisés ; les acides aminés sont oxydés de façon prématurée, ce qui provoque une carence protéique. De la même façon, un déséquilibre entre les acides aminés indispensables apportés par les aliments affecte leur utilisation structurale en tant que constituants des protéines cellulaires et entraîne leur oxydation prématurée. Ainsi, l'utilisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_95

O.G.M. - Production et utilisation

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 084 mots

Dans le chapitre « De la découverte des gènes au génie génétique »  : […] T (thymine), G (guanine) et C (cytosine). Un gène comporte de quelques centaines à quelques milliers de ces bases. Le message génétique d'un gène donne naissance à une protéine bien définie selon un code de correspondance qui a été découvert dans le courant des années 1960. Ce système, qui est le même pour tous les organismes vivants, est le code […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-production-et-utilisation/#i_95

O.G.M. - Les risques

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 713 mots

Dans le chapitre « Évaluation des risques alimentaires »  : […] une identification de la toxicité aiguë de la protéine codée par le transgène par une administration unique à des souris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-les-risques/#i_95

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « Les enzymes »  : […] la copie de l'information contenue dans l'ADN est assurée par des protéines chimiquement actives, les enzymes. Celles-ci peuvent être comparées à des mots constitués à partir de vingt lettres différentes, les acides aminés. Les « mots » des enzymes contiennent en moyenne près de deux cents lettres. Les vingt acides α-aminés utilisés par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_95

PAULING LINUS CARL (1901-1994)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 389 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La biologie moléculaire »  : […] lança lui aussi, hardiment car le sujet était d'une extrême difficulté, dans l'étude des protéines, avec Alfred Mirsky (1900-1974) de l'Institut Rockefeller. Les deux chercheurs différenciaient d'emblée les protéines fibreuses des protéines globulaires. Ils proposèrent d'interpréter ces dernières par un reploiement de la chaîne polypeptidique sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linus-carl-pauling/

PERUTZ MAX FERDINAND (1914-2002)

  • Écrit par 
  • Joël JANIN
  •  • 1 071 mots

en 1979, et il a continué d'y travailler activement jusqu'à son décès le 6 février 2002. Son dernier article scientifique, paru peu après sa mort, résume une carrière longue et exemplaire, consacrée entièrement à l'étude des protéines, à l'exception de quelques travaux sur les glaciers que Perutz associe au plaisir de retrouver les montagnes du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-ferdinand-perutz/#i_95

PHYLOGÉNOMIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 010 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Bio-informatique et phylogénomique »  : […] ce qui permet ensuite de comparer les cartes entre elles. On peut aussi prédire la séquence en acides aminés des protéines codées par ces gènes et, comme ces dernières sont modulaires et que chaque module ou fragment de celui-ci possède une fonction biochimique précise, il devient alors possible de prédire les fonctions assurées par ces protéines. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phylogenomique/#i_95

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 776 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le contrôle du plan du corps des mammifères »  : […] Chez la drosophile les effets des protéines homéotiques antérieures sont « supprimés » par les protéines exprimées plus postérieurement. Cette règle dite de suppression phénotypique ou « prévalence postérieure » n'est observée chez la drosophile que dans des conditions expérimentales où on provoque artificiellement cette superposition. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/#i_95

PRIX LASKER

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 224 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Albert-Lasker pour la recherche médicale fondamentale  »  : […] apprécient » les variations de la pression partielle de l’oxygène : il s’agit de la modulation par l’oxygène de l’activité de protéines qui se fixent sur l’ADN et contrôlent l’activité d’un très grand nombre de gènes. Au cœur du mécanisme, une enzyme, la procollagène-proline dioxygénase, plus connue sous le nom de prolyl-hydroxylase, dont le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker/#i_95

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2014

  • Écrit par 
  • Christophe ZIMMER
  •  • 1 135 mots

professeur à l’université Stanford (Californie), est un pionnier de l’étude des molécules individuelles, particulièrement des protéines fluorescentes. Celles-ci peuvent être excitées par un faisceau laser et réémettre de la lumière d’une couleur différente. Grâce au génie génétique, il est possible d’utiliser ces protéines comme des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2014/#i_95

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Rôle des facteurs de transcription »  : […] Les facteurs de transcription spécifiques sont des protéines constituées de plusieurs domaines à fonction spécialisée. Ils comportent tous, d'une part, un domaine de liaison à l'ADN qui permet à la protéine de reconnaître sa séquence consensus et de s'y fixer et, d'autre part, un domaine capable d'interagir avec l'ARN-polymérase ou les facteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_95

PROTÉINES INFORMATIONNELLES

  • Écrit par 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 625 mots

à des gènes communs aux Archaea et aux eucaryotes (dont l'homme), mais absents chez les bactéries. Ces gènes ne sont pas très nombreux (moins de 10 p. 100 du génome des Archaea), mais ils codent tous pour des protéines particulièrement importantes, appelées informationnelles, car elles jouent un rôle essentiel dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-informationnelles/#i_95

PUCES À PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Eric QUÉMÉNEUR
  •  • 373 mots
  •  • 1 média

jour pour ces dispositifs miniatures qui permettent de traiter des milliers d'échantillons en quelques heures. C'est maintenant l'analyse du protéome, c'est-à-dire de l'ensemble des milliers de protéines codées directement ou indirectement par un génome, que les puces à protéines mettent à portée de main, comme le montre par exemple le travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puces-a-proteines/#i_95

RÉGULATIONS BIOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH
  •  • 9 818 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Structure de l'ADN des eucaryotes »  : […] Les travaux (1981) de P. Chambon et de Flavell ont montré qu'un gène codant pour une protéine pouvait être en fait scindé en plusieurs fragments non adjacents, les exons, séparés par des fragments non codants, les introns. Ainsi le gène codant pour l'ovalbumine, protéine du blanc d'œuf, est formé de 13 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regulations-biochimiques/#i_95

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves végétales

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 8 614 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Réserves protéiniques »  : […] Les protéines de graines n'étant identifiables qu'après extraction, elles ont été classées (classification d'Osborne) selon leurs caractères de solubilité dans divers solvants, en quatre groupes principaux, eux-mêmes hétérogènes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-vegetales/#i_95

ROSE IRWIN (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 417 mots

du procédé par lequel les cellules de la plupart des organismes vivants éliminent les protéines défectueuses ou trop vieilles. À la fin des années 1970 et au début des années 1980, les trois scientifiques travaillèrent ensemble au Fox Chase Cancer Center de Philadelphie. Ils s’aperçurent que l’ubiquitine (une protéine ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irwin-rose/#i_95

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 058 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les protéines plasmatiques »  : […] Les protéines plasmatiques se divisent en trois classes : albumine, globulines, fibrinogène, qui représentent environ 70 g/l de plasma (tabl. 1). La principale d'entre elles est l'albumine (40 g/l). Les globulines sont séparées en différentes fractions selon leur mobilité électrophorétique. Des techniques plus complexes d'immuno-électrophorèse, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-composition-et-proprietes/#i_95

SANG - Formation

  • Écrit par 
  • Bruno VARET
  •  • 4 406 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les progéniteurs »  : […] les cellules par le taux de facteurs dits « de transcription ». Ces facteurs sont des protéines produites par les cellules et dont l'entrée dans le noyau va activer ou inactiver des gènes de différenciation. L'activité nucléaire des facteurs de transcription dépend de leur taux (lui-même résultat de leur synthèse mais aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-formation/#i_95

SANG - Écoulement

  • Écrit par 
  • Jean-François STOLTZ
  •  • 2 558 mots

Dans le chapitre «  Application de l'hémorhéologie en clinique : les syndromes d'hyperviscosité »  : […] est pas l'apanage des seules protéines à hauts poids moléculaires. En effet, lorsque les protéines totales dépassent 90 g/l, l'augmentation de la viscosité aussi devient particulièrement marquée parce qu'elle est en présence de paraprotéines IgG et IgA. De plus, en dehors des gammapathies monoclonales, des syndromes d'hyperviscosité plasmatique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-ecoulement/#i_95

SANGER FREDERICK (1918-2013)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM, 
  • Universalis
  •  • 749 mots
  •  • 2 médias

l'oxytocyne, hormone peptidique de masse moléculaire peu élevée formée par l'enchaînement de huit aminoacides, le travail de Sanger a ouvert la voie à la détermination générale de la structure chimique des protéines, travail d’une importance essentielle en biologie jusqu’à ce qu’il tombe en désuétude, avec la détermination des séquences d’acides […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-sanger/#i_95

SÉRUMALBUMINE ou ALBUMINE SÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 204 mots

Constituant organique du plasma sanguin dans lequel elle représente 55 p. 100 des protéines totales, la sérumalbumine a pour fonction principale de contribuer à maintenir la pression osmotique à un niveau convenable dans les vaisseaux sanguins vis-à-vis des tissus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serumalbumine-albumine-serique/#i_95

STREPTOCOQUES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 6 726 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Protéines extracellulaires »  : […] Ces protéines (toxines, exotoxines et exoenzymes), dont certaines sont impliquées dans le pouvoir pathogène ou la virulence, sont sécrétées en nombre variable selon les espèces. En ce qui concerne S. pyogenes, environ 25 à 32 protéines ont été détectées par immunoélectrophorèse des surnageants de cultures en présence d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streptocoques/#i_95

STRUCTURE EXONS-INTRONS DES GÈNES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 654 mots

Les introns peuvent allonger de façon considérable un gène alors que la protéine produite est de taille moyenne : c’est le cas du gène de la dystrophine (protéine essentielle à l’architecture cellulaire et dont l’anomalie entraîne la myopathie de Duchenne), qui possède 79 exons ne totalisant que 14 000 nucléotides alors que le gène tout entier est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-exons-introns-des-genes/#i_95

SUMNER JAMES BATCHELLER (1987-1955)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 378 mots

Biochimiste américain né à Canton (Massachusetts) et mort à Buffalo (New York). Malgré l'avis de ses professeurs qui voulaient le dissuader d'entreprendre un travail de laboratoire à cause de son invalidité (gaucher, il avait à dix-sept ans perdu son bras gauche dans un accident de chasse), il poursuit ses études de chimie à l'université de Harvard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-batcheller-sumner/#i_95

TANAKA KOICHI (1959-    )

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  •  • 424 mots

Cette approche se révèle complémentaire de la méthode d'ionisation électrospray développée par John B. Fenn. Grâce à ces deux chercheurs, la spectrométrie de masse devient une méthode de premier plan pour l'étude de macromolécules complexes, notamment celles impliquées dans les grandes régulations cellulaires, les protéines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanaka-koichi-1959/#i_95

TISELIUS ARNE WILHELM KAURIN (1902-1971)

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 169 mots

Physico-chimiste et biochimiste suédois, Arne Tiselius découvrit la nature complexe des protéines du sang et développa l'électrophorèse pour leur étude. À ce titre, il reçut le prix Nobel de chimie en 1948 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arne-wilhelm-kaurin-tiselius/#i_95

TISSUS ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Roger MARTOJA, 
  • Jean RACADOT
  •  • 7 226 mots

Dans le chapitre « Méthodes histochimiques modernes, méthodes physiques »  : […] Dans le domaine de la localisation et de la caractérisation des protéines, l'immunohistochimie apporte une solution très satisfaisante : mise en évidence de la protéine par une réaction d'une très haute spécificité avec l'anticorps préalablement marqué par un atome fluorescent ou radioactif, lequel rend visible le complexe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-animaux/#i_95

TOXINES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel BARBIER
  •  • 17 492 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Purification et propriétés physico-chimiques »  : […] Les toxines protéiques ont les propriétés physico-chimiques des protéines globulaires ou membranaires (pour certaines d'entre elles) : thermolabilité, sensibilité aux agents dénaturants physiques. Toutefois, certaines toxines ont une thermostabilité parfois élevée (toxines scarlatineuses streptococciques, entérotoxines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toxines/#i_95

TUBULINE

  • Écrit par 
  • Gérard BISERTE
  •  • 242 mots

Comme l'actine, la tubuline est une protéine « universelle » présente dans le cytoplasme de toutes les cellules eucaryotes où elle édifie des ultrastructures connues en microscopie électronique sous le nom de microtubules. Il semble exister des relations entre ces structures cytoplasmiques et les filaments de 10 nm parmi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tubuline/#i_95

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le phénotype »  : […] Il est des caractères dont la variation est presque sûrement d'origine génétique. Tels sont les charges électriques des protéines, révélées par électrophorèse : elles dépendent des compositions en résidus aminoacides, elles-mêmes déterminées par des gènes de structure. Sur plus de 2 500 plantes de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_95

VENINS

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe CHIPPAUX, 
  • Max GOYFFON
  •  • 6 920 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les toxines protéiques »  : […] Ces substances peuvent être classées en deux grands groupes : les neurotoxines, qui se fixent sur un récepteur cellulaire, et les enzymes dont certaines sont bifonctionnelles, c'est-à-dire à qu'elles présentent des effets neurotoxiques qui viennent s'ajouter à leur fonction proprement enzymatique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venins/#i_95

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 834 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Théories métaboliques »  : […] D'après les observations sur le foie de rat, les vitesses de synthèse des protéines diminuent rapidement avec l'âge, en raison de la détérioration de la disponibilité d'énergie due aux altérations des mitochondries, mais aussi en raison des altérations des mécanismes même de synthèse, notamment au niveau des ribosomes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_95

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 308 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le cycle viral »  : […] Pour les virus d'une certaine complexité, on est amené à distinguer deux phases dans l'activité de synthèse des protéines. Durant une phase précoce sont synthétisées des protéines de régulation virale, qui ne participent pas directement à la structure des virions, mais permettent l'expression, durant une phase tardive, des gènes de structure viraux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_95

VITAMINES

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 4 767 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Vitamines et métabolisme intermédiaire azoté et protéique »  : […] Le métabolisme azoté animal concerne essentiellement le métabolisme des acides aminés et des protéines. Alors que les cellules végétales autotrophes sont capables de convertir l'azote minéral en azote organique, les cellules animales opèrent seulement des transferts du groupe azoté NH2 des acides aminés. La vitamine pyridoxine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitamines/#i_95

WÜTHRICH KURT (1938-    )

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  •  • 487 mots

Kurt Wüthrich s'intéresse plus particulièrement à la biologie structurale moléculaire, à la science des protéines et à la génomique structurale. Il est reconnu comme un pionnier impliqué dans toutes les phases de l'évolution de la résonance magnétique nucléaire, spécialiste des macromolécules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-wuthrich/#i_95

Voir aussi

TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE    ALBUMINES    ALIMENTATION physiologie humaine    ALIMENTS    ALLERGÈNE    ATP    AZOTE ORGANIQUE    BESOINS NUTRITIONNELS    CATHEPSINES    CHYMOSINE    DIGESTION    ENZYMES DIGESTIVES    FROMAGE    GLOBULINES    GLUTEN    HYDROLYSE    IMMUNOPROTÉASOME    RÉACTION DE MAILLARD    MICRO-ORGANISME    NUTRITION HUMAINE    ŒUF    PEPTIDES    LIAISON PEPTIDIQUE    PRÉSENTATION DE L'ANTIGÈNE    PROLAMINES    PROTÉASES    PROTÉASOME    BIOSYNTHÈSE DES PROTÉINES    PROTÉINES ALIMENTAIRES    PROTÉOLYSE    RECONNAISSANCE biologie    RÉGIME ALIMENTAIRE    RÉGULATION BIOLOGIQUE    SITE ACTIF biochimie    SOLUBILITÉ    UBIQUITINE    VIANDE

Pour citer l’article

Philippe BRION, René LAFONT, Pierre VIGNAIS, Jean-Claude MEUNIER, Yves BRIAND, « PROTÉINES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/