PROTÉINES INFORMATIONNELLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis le premier séquençage complet du génome d'un organisme cellulaire (la bactérie Haemophilus influenzae), en 1996, les patrimoines génétiques de plus de cinquante micro-organismes, de trois animaux et d'une plante ont été décryptés. La comparaison de tous ces génomes a confirmé la division du monde vivant en trois domaines (proposée par le biologiste américain Carl Woese, dès 1977) : les eucaryotes, organismes composés de cellules à noyau (animaux, plantes, champignons et protistes), les bactéries et les archéobactéries (rebaptisées Archaea en 1990). Comme les bactéries, les Archaea sont des procaryotes, c'est-à-dire des cellules sans noyau. Elles ressemblent également aux bactéries par leur très petite taille (de l'ordre du micromètre) et par l'organisation compacte de leur génome (gènes en un seul morceau, souvent regroupés en unité fonctionnelle).

Pourtant, les Archaea diffèrent des bactéries au niveau moléculaire, comme le montre leur résistance à la plupart des drogues antibactériennes. Le séquençage des génomes d'une dizaine d'Archaea a montré que la plupart de leurs gènes se ressemblent beaucoup plus entre eux qu'ils ne ressemblent à ceux des bactéries ou des eucaryotes, confirmant ainsi leur statut particulier. En outre, les génomes d'Archaea possèdent de nombreux gènes de type bactérien variables d'une Archaea à l'autre, qui témoignent de l'existence des transferts de gènes qui se sont produits au cours de l'évolution entre les deux domaines procaryotes.

Mais le groupe de gènes le plus intéressant correspond à des gènes communs aux Archaea et aux eucaryotes (dont l'homme), mais absents chez les bactéries. Ces gènes ne sont pas très nombreux (moins de 10 p. 100 du génome des Archaea), mais ils codent tous pour des protéines particulièrement importantes, appe [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Patrick FORTERRE, « PROTÉINES INFORMATIONNELLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-informationnelles/