PROTÉINES (histoire de la notion)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La liaison peptidique

Par quel genre de liaison les unités aminoacides (monomères) sont-elles associées les unes aux autres pour former une protéine (polymère) ? C'est en septembre 1902, au cours d'un congrès tenu à Karlsbach que deux chercheurs, Franz Hofmeister, professeur de pharmacologie à l'université de Prague, et Emil Fisher, directeur de l'Institut de chimie de l'université de Berlin, décrivent des résultats expérimentaux qui seront à l'origine du concept de liaison peptidique. Hofmeister fonde sa démonstration sur le fait que, lors de l'hydrolyse acide d'une protéine, des groupes aminés sont libérés en quantités équivalentes à celles des molécules acides apparues sous forme libre. Il montre également la présence dans les protéines de groupes amides [CONH], lesquels disparaissent lorsque les protéines sont entièrement hydrolysées.

Franz Hofmeister

Franz Hofmeister

Photographie

Franz Hofmeister (1850-1922) est un physiologiste et biochimiste allemand qui a proposé en 1901 que la vie provenait de l'action des enzymes, et que chaque enzyme réalisait une opération essentielle à la vie cellulaire. Son travaille complète celui d'Emil Fischer, chimiste allemand, qui... 

Crédits : Science & Society Picture Library/ Getty Images

Afficher

L’approche expérimentale de Fisher est fondée quant à elle sur la pratique d'une chimie de synthèse dans laquelle il excelle. En collaboration avec Ernest Fourneau (fondateur de la chimie thérapeutique en France), il découvre qu'au cours de la préparation d'esters d'aminoacides, des produits de condensation s’accumulent qui, par hydrolyse à chaud, libèrent des structures linéaires porteuses de groupes amides [CONH]. Fischer propose d'appeler « dipeptides », « tripeptides »… et, d'une façon générale, « polypeptides » ces produits de condensation d'aminoacides. Le groupe amide [CONH] servant de lien entre deux aminoacides prend le nom de liaison peptidique. En 1907, Fischer réussit à synthétiser un peptide de quatorze aminoacides enchaînés les uns aux autres par des liaisons peptidiques.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Gerrit Mulder

Gerrit Mulder
Crédits : Wellcome library; CC BY 4.0

photographie

Franz Hofmeister

Franz Hofmeister
Crédits : Science & Society Picture Library/ Getty Images

photographie

Schéma d’une ultracentrifugeuse analytique

Schéma d’une ultracentrifugeuse analytique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cliché de diffraction des rayons X par une protéine, le procollagène

Cliché de diffraction des rayons X par une protéine, le procollagène
Crédits : King's College London/ Science Photo Library

photographie





Écrit par :

  • : professeur de biochimie honoraire, université Joseph-Fourier, Grenoble

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre VIGNAIS, « PROTÉINES (histoire de la notion) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-histoire-de-la-notion/