PROSTITUTION DE 1949 À NOS JOURS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une activité privée légalement contrainte et en pleine mutation

Rendre illégales l’organisation et l’exploitation de la prostitution d’autrui revient à en interdire l’exercice dans des établissements spécialisés tels que les maisons closes (fermées en France en 1946), les salons de massage ou les hôtels de passe, obligeant les prostituées à rencontrer leurs clients à l’extérieur, c’est-à-dire le plus souvent dans la rue. De discrète puisque recluse, leur activité devient publique, particulièrement dans les quartiers réputés « chauds », au risque de provoquer des nuisances pour le voisinage. Si, jusque dans les années 1980, les prostituées les plus favorisées disposaient de studios, la majorité d’entre elles effectuent aujourd’hui leurs passes dans les voitures de leurs clients ou dans des halls d’immeubles. Cette visibilité potentiellement scandaleuse explique que le délit de racolage ait été fréquemment invoqué à leur encontre, suscitant de leur part des réactions de protestation véhémentes, comme en 1975 lors de l’occupation de l’église Saint-Nizier à Lyon par une centaine de prostituées, ou en 2003 lors de l’entrée en vigueur de la loi sur la sécurité intérieure qui restaure le délit de racolage passif, lequel avait été abrogé en 1994. Expulser les prostituées des centres-villes (d’autant plus qu’ils font l’objet de politiques de rénovation) est, depuis les années 2000, devenu une priorité pour bon nombre de mairies, auxquelles le délit de racolage fournit les moyens d’un « nettoyage urbain ».

Si la prostitution demeure une activité majoritairement féminine, elle n’en reste pas moins sensible aux transformations plus générales des normes et des conduites sexuelles. Le processus de libéralisation des mœurs engagé durant la seconde moitié du xxe siècle a eu des effets pluriels et contradictoires, notamment en diversifiant les attentes des clients. Bien que la prostitution d’hommes pour des hommes existe depuis longtemps, une moindre stigmatisation de l’homosexualité et la recherche d’un certa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Lilian MATHIEU, « PROSTITUTION DE 1949 À NOS JOURS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-de-1949-a-nos-jours/