PROSLOGION, Anselme de CantorbéryFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une foi en quête d'intelligence

La preuve ontologique est ainsi devenue le symbole de la théologie rationnelle, confondue avec la métaphysique classique (ce que les disciples de Heidegger désignent comme onto-théo-logie), qu'on prétende la critiquer (Kant) ou l'accomplir (Hegel). Inversement, faire retour au Proslogion est apparu, sous l'impulsion en particulier du grand théologien protestant Karl Barth, comme la condition d'un renouvellement de la pensée théologique, en tant que « sortie » de la métaphysique. Une telle lecture veut montrer que la pensée philosophique a défiguré l'œuvre d'Anselme. En particulier, elle se refuse à séparer les chapitres ii à iv de l'ensemble du Proslogion, dont elle souligne la complexité de plan et de style : l'imbrication de la spéculation et de la méditation, des arguments et des prières... Elle insiste sur la dimension « mystique » ou « existentielle » du texte anselmien, l'unum argumentum se fondant selon elle non sur un concept ou une idée de Dieu (une essence) mais seulement sur un nom, qui indique l'absolue transcendance de son référent – et faisant de cette inaccessibilité le moyen même, pour la raison qui s'y mesure, d'atteindre Dieu : démarche qui place la foi à son point de départ, comme à son point d'arrivée.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PROSLOGION, Anselme de Cantorbéry  » est également traité dans :

ANSELME DE CANTORBÉRY (1033/34-1109)

  • Écrit par 
  • Michel-Marie DUFEIL
  •  • 2 177 mots

Dans le chapitre « L'« argument ontologique » »  : […] Les manuels nous ont gardé d'Anselme le fameux « argument ontologique » de l'existence de Dieu. Présenté pendant près d'un millénaire comme argument a priori, il était alors justiciable du platonisme récurrent qui, par la patristique, baignait effectivement les écoles monastiques à l'orée du xii e  siècle. Mais les exégèses tardives du cartésianisme et du courant blondélien lui ont donné un vêteme […] Lire la suite

MÉTAPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 9 361 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dieu créateur et la preuve ontologique »  : […] L'idée judéo-chrétienne d'un dieu créateur de toutes choses va contribuer à l'identification de la métaphysique et de la théologie, mais en un sens différent de celui d'Aristote. Pour Aristote, Dieu n'était cause du monde qu'à titre de cause finale du mouvement qui tend vers lui. Cela laissait intact le problème posé par Parménide, problème du rapport de l'unité de l'être et de la multiplicité de […] Lire la suite

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « PROSLOGION, Anselme de Cantorbéry - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/proslogion/