PROPYLÈNE

ALCÈNES ou OLÉFINES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 677 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Époxydation »  : […] Les peracides et les hydroperoxydes, en présence de catalyseurs tels que les naphténates de Mo, V, Ti, cèdent un atome d'oxygène aux alcènes pour former un peroxyde. La réaction est pratiquée industriellement sur le propylène dans des unités de 150 000 t/an d'oxyde de propylène, en utilisant l'hydroperoxyde de tertiobutyle qui se retrouve comme coproduit sous forme de tertiobutanol, utilisé comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcenes-olefines/#i_11383

ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS, 
  • Françoise KATZANEVAS
  •  • 7 909 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les caoutchoucs spéciaux »  : […] Dans la famille des caoutchoucs à « usages spéciaux », les terpolymères d'éthylène, propylène et diène (EPDM) sont les plus récents et leur part sur le marché ne cesse d'augmenter. Ils représentent 6,1 p. 100 de la consommation française. Ils sont fabriqués en solution, par catalyse Ziegler-Natta. La polymér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastomeres-caoutchoucs/#i_11383

HYDROCARBURES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 4 540 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une chimie brillante »  : […] L'hydrocarbure le plus simple, ayant un atome de carbone et un atome d'hydrogène, est la molécule CH. Elle est très instable et ne survit qu'à l'état isolé, dans l'espace interstellaire en particulier. La molécule CH 2 , nommée méthylène, est le prototype des carbènes, très réactifs. L'atome de carbone y porte deux électrons de valence, non liés aux hydrogènes. Selon qu'ils sont appariés ou non, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrocarbures/#i_11383

PHÉNOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 377 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Préparations »  : […] Le goudron de houille n'est plus qu'une source très partielle de phénols définis. En effet, si le plus volatil d'entre eux, le phénol lui-même, peut en être extrait sans trop de difficulté, les homologues (crésols et xylénols) sont d'une séparation beaucoup plus délicate, du fait de la proximité des points d'ébullition des divers isomères. Des procédés chimiques utilisant les différences d'acidité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenols/#i_11383