PRODUCTEURS DE L'EST, Amérique du Nord

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les cultures mississippiennes du Sylvicole supérieur (± 1300 B.P.-450 B.P.)

Après avoir cherché dans l'Ancien Monde, puis au Mexique, l'origine des cultures mississippiennes, une évolution locale à partir d'un fond hopewellien est aujourd'hui assez généralement admise. Disposés autour de grandes places, les tumulus à plate-forme, surmontés de temples et de résidences de la classe dirigeante, ont une allure très méso-américaine, tout comme certains motifs décoratifs et symboliques. Mais aucun objet d'origine méso-américaine n'a été trouvé dans la vallée moyenne du Mississippi. Les vestiges mexicains comparables sont distants de 1 000 kilomètres au sud. Aucun indice ne permet de croire à des contacts directs. Si certaines plantes cultivées, comme le maïs et les haricots, ont sans doute une origine mexicaine, c'est par le Sud-Ouest que leur culture s'est diffusée. De petites sociétés, d'abord indépendantes et vivant de plus en plus d'agriculture le long du Mississippi, auraient progressivement mis en commun les ressources de niches écologiques variées. Elles auraient créé par leurs échanges un processus conduisant à une interdépendance croissante à mesure que la population augmentait. Les chefferies seraient donc apparues en même temps à différents endroits pour gérer les réserves et la complexité des échanges.

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne

Vidéo : 700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne

Islam abbasside. Charlemagne. Expansion tang en Asie centrale. Empire huari dans les Andes.L'Islam poursuit sa progression au VIIIe siècle.À l'ouest, il anéantit l'Espagne des Wisigoths puis pénètre dans le royaume franc.Mais il est repoussé à Poitiers en 732 par Charles Martel.Le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les grands ensembles cérémoniels se développent vers 1300 B.P. d'abord dans la basse vallée du Mississippi, puis vers le nord, où s'édifie le plus imposant des États-Unis : Cahokia. Il s'étend sur plus de mille hectares et comprenait à l'origine plus de cent tumulus regroupés autour de plusieurs places. Le plus grand, qui mesure 316 × 241 mètres à la base, s'élève en trois terrasses jusqu'à trente-trois mètres de hauteur. À la différence des centres cérémoniels adenaïens et hopewelliens de l'Ohio, Cahokia était associé à une agglomération pouvant recevoir une population de trente mille personnes. Les plaines alluviales des alentours étaient exploitées depuis des villages, des hameaux et des fermes isolées. Une certaine cen [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

-200 à 200 apr. J.-C. La loi romaine

-200 à 200 apr. J.-C. La loi romaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur d'État de l'université de Paris-I-Sorbonne, archéologue, professeur honoraire au département des sciences de la Terre et de l'atmosphère, université du Québec à Montréal

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick PLUMET, « PRODUCTEURS DE L'EST, Amérique du Nord », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/producteurs-de-l-est-amerique-du-nord/