CIVILISATION PROCESSUS DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une théorie du changement social

Cette traduction venait au bon moment. Depuis les années 1960, les historiens s'efforçaient de penser le changement social dans sa globalité et, tout spécialement, celui de la première modernité, entre la Renaissance et la Révolution. Après un modèle d'explication socio-économique – celui d'Ernest Labrousse, inspiré en partie par le marxisme –, ils ont été tentés, avec Roland Mousnier et Pierre Chaunu, d'imputer la transformation modernisatrice à la rationalité imposée par la construction de l'État. Philippe Ariès dans L'Enfant et la vie familiale sous l'Ancien Régime (1960) et Michel Foucault dans L'Histoire de la folie à l'âge classique (1961) ont enfin accrédité l'idée d'une autotransformation de la société par un travail de discipline sur elle-même impliquant à la fois une rationalisation du dispositif social et une maîtrise des pulsions.

Dans le cheminement historiographique du concept de changement social, la pensée de Norbert Elias est apparue alors comme un prolongement direct de celles d'Ariès et de Foucault, quoiqu'elle les ait précédées de près d'un tiers de siècle. Elle permet de marier le rôle transformateur de l'État et le travail du corps social sur lui-même. La sociogenèse de l'État moderne est liée au renforcement des grandes monarchies, qui désarment les seigneurs féodaux en obtenant le monopole de la violence légitime avec le contrôle de l'armée et de la justice. Ce processus entraîne la psychogenèse de l'individu : un travail d'autocontrainte de l'individu qui apprend à refouler ses pulsions, à maîtriser – voire à dissimuler – ses émotions et à anticiper les réactions des autres par une véritable stratégie de comport [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  CIVILISATION PROCESSUS DE  » est également traité dans :

AUTOCONTRAINTE

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 1 191 mots

Le concept d’autocontrainte est élaboré par Norbert Elias dans le cadre de sa théorie du procès de civilisation. Opposée aux contraintes externes ( fremdzwänge ), consubstantielles à toute chaîne d’interrelations sociales, l’autocontrainte, parfois traduite comme autocontrôle ( selbstzwänge ), se comprend comme une réappropriation critique des acceptions du moi, surmoi et idéal du moi développées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autocontrainte/#i_45558

ELIAS NORBERT (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Alain GARRIGOU
  •  • 1 796 mots

Dans le chapitre « Une formation intellectuelle »  : […] Norbert Elias s'inscrit dans le sillage de la réflexion sur l'histoire, menée au xix e  siècle par la philosophie, reformulée dans les sciences historiques et dans les termes du matérialisme par Auguste Comte, Karl Marx ou Max Weber. Après sa thèse de philosophie, soutenue en 1924 dans sa ville natale de Breslau – devenue polonaise depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale sous le nom de Wroclaw […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norbert-elias/#i_45558

MONOPOLISATION PROCESSUS DE

  • Écrit par 
  • Christophe VOILLIOT
  •  • 981 mots

Dans son ouvrage Über den Prozess der Zivili s ation ( Sur le processus de civilisation ), paru initialement en 1939, le sociologue d’origine allemande Norbert Elias propose une analyse de la genèse de l’État à deux niveaux, sociogenèse et psychogenèse, mettant en évidence un processus de « conquête monopolistique » conduisant, dans une logique de concurrence pour les ressources, à la constitu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/processus-de-monopolisation/#i_45558

SALONS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Antoine LILTI
  •  • 6 529 mots

Dans le chapitre « Histoire et géographie des salons »  : […] Historiquement, l'apogée du monde des salons se situe entre le début du xvii e  siècle et le milieu du xix e  siècle. On trouve des salons au xvi e  siècle, certes, mais ceux-ci sont encore mal distincts des cours princières, telle celle de Marguerite de Navarre (1492-1549) où se réunissent des aristocrates et des écrivains et où s'élaborent les nouvelles de L'Heptaméron . C'est bien au xvii e  si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salons-litteraires/#i_45558

Pour citer l’article

André BURGUIÈRE, « CIVILISATION PROCESSUS DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/processus-de-civilisation/