PROCESSION RITUELLE

ACROPOLE D'ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 8 212 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'Acropole géométrique et archaïque »  : […] On ignore comment cette Acropole mycénienne, capitale d'une petite principauté, périclita entre 1200 et 1000. À en juger par les tombes submycéniennes et protogéométriques trouvées entre l'Aréopage et l'Éridanos, il n'y a pas eu solution de continuité à Athènes : le site n'a pas cessé d'être habité, mais la royauté centralisatrice a dû disparaître, et avec elle les bâtiments de l'Acropole qui la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acropole-d-athenes/#i_441

ASSYRO-BABYLONIENNE RELIGION

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT
  •  • 4 258 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le culte »  : […] La vie quotidienne des dieux était ordonnée à l'image de celle des rois ; on offrait à la divinité quatre repas par jour : le grand et le petit repas du matin, le grand et le petit repas du soir ; chacun d'eux se composait de boissons fermentées, de pains, de fruits et de viande ; ils n'étaient pas purement symboliques ; le menu journalier des quatre grandes divinités d' Uruk exigeait 243 pains fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-assyro-babylonienne/#i_441

DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots

Fête chrétienne mobile, le dimanche des Rameaux précède celui de Pâques et marque le début de la semaine sainte. Il commémore l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, épisode relaté par les Évangiles (Matth. xxi , 1-10 ; Marc xi , 1-10 et Luc xix , 29-38). De nombreuses Églises associent ce jour de fête à la procession rituelle des Rameaux, célébrée en mémoire des branches de palmier arrachées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimanche-des-rameaux-et-de-la-passion/#i_441

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 847 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'illustration du rituel eucharistique »  : […] Par exemple, dans un recueil anglo-normand du xiv e  siècle destiné à l'édification des clercs ou des laïcs (Bibliothèque nationale de France, Paris), une série de douze images accompagne des rubriques en latin et en français. Elles représentent les différentes phases de la messe, en particulier l'élévation et la consécration, en insistant sur le place et les attitudes respectives des fidèles et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enluminure/#i_441

FÊTE-DIEU ou FÊTE DU SAINT-SACREMENT

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

Fête mobile de l'Église chrétienne catholique, la Fête-Dieu ou fête du Saint-Sacrement est encore parfois appelée fête du Corpus (ou Corpus Christi , son nom catholique latin étant solemnitas Sanctissimi Corporis et Sanguinis Christi ). Elle célèbre la présence réelle du Christ dans l'hostie et le vin consacrés lors de la communion eucharistique. Sa date est fixée le jeudi (ou le dimanche, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fete-dieu-fete-du-saint-sacrement/#i_441

FLAGELLANTS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 024 mots

Bien que la flagellation comptât parmi les pratiques de macération jadis admises par l'Église, il faut attribuer aux espérances millénaristes (fondées sur la valeur prophétique attribuée par Joachim de Flore à l'année 1260) l'extension collective du phénomène d'autopunition et ses prétentions chiliastiques. L'idée d'une apocalypse imminente et de l'avènement d'un royaume des saints, largement répa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flagellants/#i_441

GALLICANS RITE & CHANT

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 903 mots

Rite et chant chrétiens primitifs de la Gaule franque, qui furent connus de l'Espagne, d'une partie de la Suisse alémanique, de la région rhénane et même des églises celtiques de Grande-Bretagne. La mélodie et le répertoire gallicans furent usités jusqu'à la fin du viii e siècle, et encore quelque peu au siècle suivant. C'est le rite grégorien qui les remplaça au début du ix e  siècle, grâce aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rite-et-chant-gallicans/#i_441

MÉSOPOTAMIE - La religion

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Jean-Jacques GLASSNER
  •  • 6 449 mots

Dans le chapitre « Le culte officiel »  : […] Comme la propre idée foncière que l'on se faisait des dieux en Mésopotamie, le culte officiel rendu à ceux-ci était tiré du modèle royal, calculé et transposé, magnificence en plus, des services que les rois et leur entourage attendaient de leurs sujets. Dans cette religion anthropomorphiste, tous ces services étaient d'ordre matériel : on devait représenter les dieux et les loger, les meubler et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-la-religion/#i_441

PASOS, sculpture

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 987 mots

On désigne du nom de pasos , les statues isolées ou les groupes de statues portés à dos d'homme au cours des processions de la semaine sainte en Espagne. On a discuté sur l'étymologie du terme. Deux hypothèses sont avancées : ce sont des pasos soit parce qu'ils passent, soit parce qu'ils évoquent la Passion du Christ. Le destin de ces images sacrées est lié aux confréries, c'est-à-dire aux associa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pasos-sculpture/#i_441

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 742 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les gestuaires collectives et individuelles »  : […] Au regard des gestuaires se distinguent particulièrement les gestuaires de l'espace et les attitudes corporelles dans le locus sacral. Dans l'exploration à plein souffle de l'espace sacré apparaît d'abord, prolongement naturel de la route, la gestuaire de l'approche. L'exemple le plus parfait en est la pradakśinā indienne, qui est particulièrement pratiquée au Tibet et qui consiste à faire le to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_441

RATHA YĀTRĀ ou PROCESSION DES CHARS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 366 mots

Le Ratha Yātrā, terme sanskrit signifiant procession des chars, est une fête rituelle mobile (en raison du calendrier lunaire hindouiste) observée en Inde, ainsi que dans nombre de pays accueillant la diaspora indienne. Son nom fait référence à l’antique coutume qui consiste à placer la représentation (effigie, statue de pierre, de bois ou d’un matériau plus périssable) d’une divinité locale au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ratha-yatra-procession-des-chars/#i_441

SANCTUAIRE, Grèce hellénistique et Rome antique

  • Écrit par 
  • Pierre GROS, 
  • John SCHEID
  •  • 8 290 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Attributions rituelles des lieux sacrés »  : […] À côté des impératifs formels et esthétiques, ce sont des intentions rituelles et proprement religieuses qui déterminent la configuration et l'articulation des divers espaces d'un lieu sacré. Un sanctuaire comprend des aménagements spécifiques en vue des rituels, et des parties dont l'agencement paraît obéir à une intention religieuse plus large. Pour détecter les indices d'une finalité rituelle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sanctuaire-grece-hellenistique-et-rome-antique/#i_441


Affichage 

Les pénitents

photographie

La procession des pénitents au cours de la semaine sainte, dans la vieille ville d'Ibiza (Baléares), en 1970 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les pénitents
Crédits : Hulton Getty

photographie