PRISE DE SON

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les sons directs »  : […] Les sons directs sont enregistrés au moment de la prise de vues, généralement sur des magnétophones portatifs, tel le célèbre Nagra. Ces bandes comportent également une information de synchronisme sous forme d'une fréquence ou d'un code temporels permettant, par la suite, de synchroniser la bande sonore avec la bande image correspondante. En dehors des sons directs, l'ingénieur du son enregistre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-techniques-du-cinema/#i_21462

ÉLECTRO-ACOUSTIQUE

  • Écrit par 
  • Éric de LAMARE
  •  • 7 348 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Haute fidélité »  : […] Donner au mélomane qui écoute chez lui de la musique enregistrée ou radio-diffusée la même « sensation » sonore que s'il se trouvait au concert est, en réalité, un pari fort difficile à tenir pour un très grand nombre de raisons, parmi lesquelles on peut distinguer, d'une part, des problèmes purement techniques et, d'autre part et surtout, des questions de principe. Les problèmes techniques sont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electro-acoustique/#i_21462

KUDELSKI STEFAN (1929-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 314 mots

Ingénieur suisse d’origine polonaise, Stefan Kudelski inventa en 1951 le Nagra, premier magnétophone portable professionnel. Stefan Kudelski naît le 27 février 1929 à Varsovie. Sa famille fuit la Pologne au début de la Seconde Guerre mondiale et s’installe finalement en Suisse, à Lausanne, au milieu des années 1940. Kudelski étudie le génie électrique et la physique à l’École polytechnique de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stefan-kudelski/#i_21462

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La disposition sur scène »  : […] L'évolution de l'orchestre conduisit, naturellement, à changer la disposition sur scène des instrumentistes qui le constituent. Pendant une longue période, cette disposition obéit à des contraintes qui limitent les variations possibles : les musiciens doivent être placés de telle sorte qu'ils puissent toujours voir clairement le chef d'orchestre : les instruments doivent être groupés de telle faç […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_21462