PRINCIPES FONDAMENTAUX DE L'HISTOIRE DE L'ART. LE PROBLÈME DE L'ÉVOLUTION DU STYLE DANS L'ART MODERNE, Heinrich WölfflinFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ambiguïtés du formalisme

Que le « regard ait sa propre histoire », selon Wölfflin, et qu'à l'histoire de l'art conçue comme celle des artistes il soit possible de substituer une « histoire de l'art sans noms », voilà qui ouvrait un programme de recherche infiniment prometteur, mais marquait en même temps un véritable repli. Le formalisme de Wölfflin rompait nettement avec l'histoire culturelle qui dominait alors en Allemagne. Mettre à nu les logiques internes de transformation des formes, dévoiler la structure des possibles esthétiques en énonçant les polarités stylistiques était une manière de s'affranchir des schémas d'explication sociale des mutations artistiques, mais aussi de résister au discours politique de l'époque. C'est paradoxalement le sociologue Max Weber qui rendra l'un des hommages les plus vigoureux à Wölfflin, fasciné par la capacité de l'historien de l'art à endiguer le flot des modifications stylistiques dans des catégories solides, sensible aussi à l'affinité qui existait entre les schémas wölffliniens et sa propre théorie des types idéaux. Au contraire Erwin Panofsky montrera combien le formalisme de Wölfflin portait plus un système descriptif qu'un véritable modèle explicatif. L'œuvre entière de Panofsky peut d'ailleurs se lire comme une réponse aux théories de Wölfflin. C'est en grande partie à ce dernier, qui, dénonçant les explications « contextualistes », avait pu écrire que l'on n'avait pas « encore trouvé le chemin qui mène de la cellule du philosophe scolastique au chantier de construction », que Panofsky répliquera dans ses essais sur l'architecture gothique et la pensée scolastique.

Mais ce formalisme strict des Principes ne définit pas l'ensemble de la pensée de Wölfflin et ne rend pas bien compte d'une trajectoire intellectuelle subtilement réactive, tout en ajustements, en corrections e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancien pensionnaire à l'Institut national d'histoire de l'art, chargé de cours à l'École du Louvre

Classification

Pour citer l’article

François-René MARTIN, « PRINCIPES FONDAMENTAUX DE L'HISTOIRE DE L'ART. LE PROBLÈME DE L'ÉVOLUTION DU STYLE DANS L'ART MODERNE, Heinrich Wölfflin - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/principes-fondamentaux-de-l-histoire-de-l-art-le-probleme-de-l-evolution-du-style-dans-l-art-moderne/