TIERS EXCLU PRINCIPE DU

INTUITIONNISME

  • Écrit par 
  • Jacques-Paul DUBUCS
  •  • 1 654 mots

Dans le chapitre « L'intuitionnisme de Brouwer »  : […] Compte tenu de cette accessibilité, l'idée d'une vérité mathématique inconnue est absurde : comme l'écrit en 1948 le Néerlandais Luitzen Egbertus Brouwer (1881-1966), créateur et promoteur de la doctrine, « il n'y a pas de vérité sans expérience de la vérité ». Le rôle du langage est considéré comme mineur : il est restreint à la mémorisation des résultats de l'activité mathématique individuelle d […] Lire la suite

VÉRITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ, 
  • Antonia SOULEZ
  •  • 10 663 mots

Dans le chapitre « La vérité-correspondance »  : […] Si la solution tarskienne, pourtant élaborée dans un esprit proche de celui de la méthodologie des sciences empiriques, aboutit à lever les paradoxes sémantiques et à résoudre « scientifiquement » le problème de la vérité sur lequel les philosophes n'avaient pas réussi à se mettre d'accord jusque-là, n'est-ce pas dans l'exacte mesure où elle souligne l'aporie qui est constitutive de la thèse de la […] Lire la suite

VÉRITÉ, mathématique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELAHAYE
  •  • 1 301 mots

Dans le chapitre « Intuitionnisme »  : […] Le formaliste ramène l'activité du mathématicien à une activité combinatoire, celle de trouver des assemblages de symboles, activité qui possède sa traduction directe dans le monde des objets physiques : une preuve est une inscription physique, et qu'elle soit présente dans la mémoire d'un ordinateur ou sur les pages d'un livre, elle est « dans le monde ». À l'inverse, l'intuitionnisme, né de la […] Lire la suite