PRIMITIFS FLAMANDS

LES PRIMITIFS FLAMANDS. LES PLUS BEAUX DIPTYQUES (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 995 mots

La première justification des expositions temporaires, dans les musées, est la réunion d'œuvres que l'histoire a séparées, alors qu'elles expriment une origine ou une thématique commune. En ce sens, l'exposition de diptyques flamands des xve et xvie siècles, à la charnière du Moyen Âge et de la Renaissanc […] […] Lire la suite

ALLEMAND ART

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 322 mots

Parler d'art allemand, comme d'art italien ou d'art français, n'a rien qui surprenne aujourd'hui, tant ces catégories semblent évidentes. Apparues avec l'essor de l'histoire de l'art au xix e  siècle, elles sont pourtant relatives et problématiques, car cet essor, contemporain de celui des nationalismes, lui est lié. Entend-on par art national l'ensemble des œuvres produites dans un pays ou par le […] […] Lire la suite

ANTONELLO DE MESSINE (1430 env.-1479)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 796 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Géopolitique et contacts culturels »  : […] Antonello de Messine fut un sujet de la couronne d'Aragon. Après le bref règne du roi René I er d'Anjou (1435-1442), Naples et la Sicile voient se développer le mécénat d'Alphonse V d'Aragon (1442-1458) et de son fils Ferrante I er . La lettre de renseignements sur l'histoire de la peinture méridionale adressée par l'humaniste napolitain Pietro Summonte, en 1524, à un amateur d'art vénitien, Marc […] […] Lire la suite

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Carl VAN DE VELDE, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 8 122 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La peinture »  : […] Le peintre le plus important de la première moitié du siècle est sans doute Quentin Metsys (1465 ou 1466-1530), qui travailla à Anvers de 1491 jusqu'à sa mort. Son style est fait d'une fusion de l'esprit religieux des primitifs et du goût de la beauté terrestre et de l'individualisme humain, qui sont les acquisitions de la Renaissance. Le sfumato dans les paysages démontre sa profonde connaissa […] […] Lire la suite

BAERZE JACQUES DE (fin XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 300 mots

Le sculpteur sur bois Jacques de Baerze est connu par la commande que lui passa Philippe le Hardi en 1390. Le duc de Bourgogne avait en effet pu admirer deux retables, l'un dans l'église de Termonde placé près du grand autel, l'autre à l'abbaye de la Biloke à Gand, et manifesta le désir d'en obtenir une reproduction identique pour le maître-autel de la chartreuse qu'il venait de faire construire à […] […] Lire la suite

BOSCH JÉRÔME (1450-1460 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 8 757 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les sources de l'imaginaire »  : […] Comme il connaît les ars moriendi – ces gravures du savoir-mourir –, les clefs des songes et le Tarot, les traités d'alchimie et ceux d'astrologie, Bosch a lu les ouvrages des mystiques, La Nef des fous de Brant, La Légende dorée où sont décrites les tentations de saint Antoine, et Les Visions de Tungdal , poème traduit de l'irlandais et qui montre une sorte de don Juan du xiii e  siècle gratifié, […] […] Lire la suite

BOUTS DIERIC ou THIERRY (1415 env.-1475)

  • Écrit par 
  • J. BOUTON
  •  • 638 mots

Dans les écrits du xvi e siècle, on l'appelle « Dirick de Haarlem », dans d'autres « Dirk de Louvain ». Il s'agit en fait d'un seul et même personnage dont le nom véritable est Dirk Bouts. Né à Haarlem, il se fixe vers 1445-1448, au moment de son mariage, à Louvain où il réalise ses principaux chefs-d'œuvre. On sait qu'il eut quatre enfants dont deux garçons, Dirk et Albert, furent peintres. On i […] […] Lire la suite

BROEDERLAM MELCHIOR (mort apr. 1409)

  • Écrit par 
  • Pierre QUARRÉ
  •  • 372 mots

Le duc de Bourgogne Philippe le Hardi, entré en possession du comté de Flandre en 1384, garda à son service Melchior Broederlam, qui avait été peintre et valet de chambre de Louis de Mâle, père de son épouse, la duchesse Marguerite de Flandre. Les articles de comptes nous présentent surtout Broederlam comme un décorateur, chargé de peindre sur étendards, bannières, gonfanons et harnois de joute le […] […] Lire la suite

CAMPIN ROBERT ou MAÎTRE DE FLÉMALLE (1380 env.-1444)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 613 mots
  •  • 3 médias

Peintre tournaisien, Robert Campin est, avec Hubert et Jan van Eyck, un des points de départ de la peinture des Pays-Bas qui, détachée du style gothique international, va devenir un art local – surtout en ce qui concerne Campin – et indépendant. En effet, après la défaite d'Azincourt en 1415, après la mort du duc de Berry et le retour de Philippe le Bon en Flandre, les peintres flamands, qui avaie […] […] Lire la suite

CHRISTUS PETRUS (entre 1405 et 1410-1472/73)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 033 mots

La vie de Petrus Christus est mal connue. Il est vraisemblablement né à Baerle (en Brabant-Septentrional ou en Flandre-Occidentale). Le fait qu'il reste absolument étranger au style gothique international laisse supposer qu'il n'a pas commencé son apprentissage avant 1425-1435. De ses débuts hollandais, il a gardé le souvenir de miniaturistes, tel le Maître H. Vers 1430-1434, il aurait fait un voy […] […] Lire la suite

DAVID GÉRARD (entre 1450 et 1460-1523)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 077 mots

L'un des principaux peintres de Bruges après Memling (mort en 1494), Gérard David est pour tout dire le dernier grand primitif flamand. Reçu franc maître dans la gilde des peintres de Bruges dès 1484, il reste, à l'égal d'un Memling, étroitement lié au renom et à l'histoire de cette ville, au point que sa peinture, sédative et si gravement mûrie, nous paraît typique d'un certain goût brugeois pour […] […] Lire la suite

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 896 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La peinture »  : […] L'histoire de la peinture apparaît plus contrastée, avec une réaction qui se veut dramatique contre l'emploi de formules répétées et souvent épuisées. Courajod a donné le nom de «  gothique international » à ce courant, qui se rattache au style courtois de la première moitié du xiv e  siècle et qui fut mis à l'écart entre 1360 et 1380. Il réapparaît dès les années 1380 dans toutes les cours europ […] […] Lire la suite

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 165 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Naissance de l'humanisme »  : […] À la fin du xiii e  siècle, en Italie, l'esthétique dominante venue de Byzance, commence à être transformée, dans la représentation du Christ aussi, par un souci de plus de réalisme et d'expression psychologique. C'est ainsi que le Crucifix peint par Cimabue (musée des Offices, Florence), comme celui de l'église San Domenico, à Arezzo (1260-1265), est fait de pathétique et de recherche plastique. […] […] Lire la suite

JUSTE DE GAND (1435 env.-apr. 1475)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 454 mots
  •  • 5 médias

Le peintre flamand qui travaille en Italie, à Urbin, entre 1473 et 1475, sous le nom de Giusto da Guanto, est généralement identifié avec le peintre Joos van Wassenhove, connu seulement par des archives. On possède fort peu de documents sur la vie de Juste de Gand. Il serait né à Gand. Reçu maître à la Guilde d'Anvers en 1460, il fait partie de la corporation des peintres de Gand en 1464. Il y int […] […] Lire la suite

LE MAÎTRE DE FLÉMALLE et ROGIER VAN DER WEYDEN (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 092 mots

L'organisation, la même année, de deux expositions majeures consacrées à l'art des primitifs flamands, l'une Le Maître de Flémalle et Rogier Van der Weyden au Städel Museum de Francfort (21 novembre 2008-22 février 2009) reprise par la suite à la Gemäldegalerie de Berlin (20 mars-21 juin 2009), l'autre Rogier Van der Weyden 1400-1464. Maître des Passions au musée M de Leuven [Louvain] (20 septem […] […] Lire la suite

MAÎTRE DE LA VUE DE SAINTE-GUDULE (actif entre 1470 et 1490)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 598 mots

Parmi les nombreux anonymes de la peinture flamande du xv e  siècle, le Maître de la Vue de Sainte-Gudule est un des artistes les plus caractéristiques. C'est la présence de l'église bruxelloise de Sainte-Gudule, à l'arrière-plan de son tableau de base, l' Instruction pastorale (Louvre), qui lui a donné sa dénomination. On doit à Friedländer le mérite d'avoir rassemblé les principales œuvres et d […] […] Lire la suite

MEMLING HANS (1435 env.-1494)

  • Écrit par 
  • Jacqueline FOLIE
  •  • 1 799 mots
  •  • 4 médias

L'engouement dont Memling a été l'objet durant plus d'un siècle est un phénomène de l'histoire du goût, dont l'artiste est resté longtemps prisonnier. Redécouverte à l'époque romantique dans le cadre d'une Bruges déjà idéalisée, son œuvre apparaît tout au long du xix e  siècle comme l'incarnation parfaite de la mystique du Moyen Âge finissant. La facilité apparente de son art, l'exaltation qu'il s […] […] Lire la suite

METSYS ou MASSYS QUENTIN (1465/66-1530)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 979 mots
  •  • 2 médias

À la différence de tant d'autres peintres nordiques des xv e et xvi e siècles, Quentin Metsys ne fut jamais oublié et, cas rarissime, était encore considéré en pleine époque baroque comme un très grand peintre dont le souvenir restait intact (cf. les biographies si louangeuses de Fickaert, en 1648, et de Fornenbergh, en 1658). Plus personne ne saurait contester aujourd'hui, à la suite du chroniq […] […] Lire la suite

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE PEINTURE

  • Écrit par 
  • Lyckle DE VRIES
  •  • 10 188 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'époque des fondateurs (XVe s.) »  : […] Il est évident que ce n'est pas seulement l'introduction de la technique de la peinture à l'huile qui a fait naître l'art néerlandais. Il y avait déjà avant cette nouvelle technique un art très poussé de la peinture murale, du vitrail (qu'on peut à peine reconstituer) et de la miniature. Il existait, dans ce domaine, des artistes de grand renom. On connaît surtout les noms de ceux qui sont partis […] […] Lire la suite

OUWATER ALBERT VAN (1400 env.-env. 1470)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 341 mots

Le nom de ce peintre néerlandais, l'un des seuls cités par Van Mander pour le xv e  siècle, permet de supposer qu'il était originaire d'Oudewater près de Gouda. D'après le témoignage capital de Van Mander qui recueillait en 1604 de précieuses traditions orales, Ouwater vivait au temps de Van Eyck et avait été le maître de Gérard de Saint-Jean, mais Mostaert était trop jeune pour l'avoir connu. Tou […] […] Lire la suite

RETABLE DE L'AGNEAU MYSTIQUE (H. et J. Van Eyck)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 199 mots

Commandé par un riche échevin de Gand à Hubert Van Eyck, le polyptyque de L'Agneau mystique fut en réalité exécuté en grande partie par son frère Jan, après la mort d'Hubert en 1426. Placé en 1432 dans une chapelle du chœur de l'église Saint-Jean-Baptiste (devenue cathédrale Saint-Bavon au xvi e  siècle), le retable fut conçu dès l'origine en fonction de sa disposition définitive (les deux fenêtr […] […] Lire la suite

VAN DER GOES HUGO (1440 env.-1482 ou 1483)

  • Écrit par 
  • Dominique VANWIJNSBERGHE
  •  • 1 299 mots
  •  • 7 médias

Étoile filante de la peinture flamande du xv e  siècle, Hugo Van der Goes est, avec Dirk Bouts, le peintre le plus original de la génération qui suit directement les premiers Primitifs flamands. Fortement empreint de l'art de Jan Van Eyck et de Rogier Van der Weyden, Van der Goes développe un style expressif très personnel qui aura un impact durable bien au-delà des Pays-Bas. Si peu d'œuvres de sa […] […] Lire la suite

VAN DER WEYDEN ROGIER (1399 ou 1400-1464)

  • Écrit par 
  • Dominique VANWIJNSBERGHE
  •  • 1 997 mots
  •  • 4 médias

Héritier direct de Robert Campin, le peintre Rogier Van der Weyden est, avec son contemporain Jan Van Eyck, l'un des pionniers de la révolution artistique qui voit le jour dans les Pays-Bas méridionaux à la fin du Moyen Âge. Mais, contrairement à Campin ou à Van Eyck, chez qui prime le rendu méticuleux du monde extérieur, dans l'infinie diversité de ses accidents, Van der Weyden semble avant tout […] […] Lire la suite

VAN EYCK (H. et J.)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CUZIN
  •  • 2 942 mots
  •  • 1 média

Les «  primitifs flamands » fascinent toujours, et plus qu'eux tous les deux frères Van Eyck, leurs aînés. On admire l'étonnante minutie d'artistes amoureux de la création, l'éclat et la variété des colorations, la qualité d'une matière picturale qui s'est presque toujours, comme en défiant le temps, admirablement conservée. Mais il faudrait aussi noter la stupéfiante audace de peintres qui abando […] […] Lire la suite

VAN EYCK, UNE RÉVOLUTION OPTIQUE (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 063 mots
  •  • 1 média

Le polyptyque à volets peint par Hubert et Jan Van Eyck à la demande du donateur Joos Vyd, pour une chapelle de la cathédrale Saint-Bavon de Gand, et terminé en 1432, est universellement reconnu comme un immense chef-d’œuvre de l’histoire de la peinture. Appelé communément l’ Agneau mystique pour la scène centrale du retable ouvert, qui montre l’agneau égorgé, selon Apocalypse 5, mais triomphant […] […] Lire la suite


Affichage 

Annonciation, R. Campin

photographie :  Annonciation, R. Campin

Robert Campin, «Annonciation», vers 1420. Huile sur bois, 76 cm × 70 cm. Museo del Prado, Madrid.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Dante Alighieri, Juste de Gand

photographie :  Dante Alighieri, Juste de Gand

JUSTE DE GAND, Dante Alighieri, huile sur bois. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Der Goldwaeger und seine Frau, Q. Massys

photographie :  Der Goldwaeger und seine Frau, Q. Massys

Quentin Massys, Der Goldwaeger und seine Frau, 1514 (71x 68 cm, Musée du Louvre). Au XVIe siècle, les «.changeurs.» manipulent encore des espèces et tiennent déjà des écritures .  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Diptyque, H. Van der Goes

photographie :  Diptyque, H. Van der Goes

Hugo Van der Goes (1440 env.-1482), La Tentation d'Adam et Ève et La Déploration du Christ, panneaux d'un diptyque. Vers 1470. Chaque panneau : 35 cm X 23 cm. Kunsthistorisches Museum, Vienne, Autriche.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Châsse de sainte Ursule, H. Memling

photographie :  La Châsse de sainte Ursule, H. Memling

Hans Memling (1435 env.-1494), La Châsse de sainte Ursule. Musée Memling, Bruges, Belgique.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Dormition de la Vierge, H. Van der Goes

photographie :  La Dormition de la Vierge, H. Van der Goes

Hugo Van der Goes, «La Dormition de la Vierge», 1478-1480. Huile sur bois, 147 cm × 122 cm. Groeningemuseum, Bruges.  

Crédits : J. Martin/ AKG

Afficher

La Madone à l'écran d'osier, R. Campin

photographie :  La Madone à l'écran d'osier, R. Campin

Robert CAMPIN, La Madone à l'écran d'osier, huile sur bois. National Gallery, Londres.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Adoration des bergers, H. Van der Goes

photographie :  L'Adoration des bergers, H. Van der Goes

Hugo Van der Goes (1440 env.-1482), L'Adoration des bergers. Collection of the Earl of Pembroke, Wilton House, Wilts, Grande-Bretagne.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Annonciation, R. Van der Weyden

photographie :  L'Annonciation, R. Van der Weyden

Rogier Van der Weyden (1400 env.-1464), L'Annonciation. Vers 1435. Huile sur bois. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Jugement dernier, R. Van der Weyden

photographie :  Le Jugement dernier, R. Van der Weyden

Rogier Van der Weyden (1400 env.-1464), Le Jugement dernier, polyptyque. Hôtel-Dieu de Beaune, France.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Mariage mystique de sainte Catherine, H. Memling

photographie :  Le Mariage mystique de sainte Catherine, H. Memling

Hans Memling (1435 env.-1494), Le Mariage mystique de sainte Catherine,ou Retable des deux saints Jean, triptyque, 1479. Musée Memling, Bruges, Belgique.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste, H. Memling

photographie :  Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste, H. Memling

Hans Memling, «Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste», panneau de droite du diptyque «La Descente de Croix», vers 1475. Huile sur bois, 53,8 cm × 38,3 cm. Capilla Real, Grenade.  

Crédits : J. Martin/ AKG

Afficher

Polyptyque de l'Agneau mystique, partie centrale, H. et J. van Eyck

photographie :  Polyptyque de l'Agneau mystique, partie centrale, H. et J. van Eyck

Hubert et Jan Van Eyck, partie centrale du «Polyptyque de l'Agneau mystique», 1432, 350 cm × 206 cm. Cathédrale Saint-Bavon, Gand, Belgique. Le travail qu'il conduisait sur les valeurs symboliques de l'image allait amener Panofsky à l'étude des primitifs flamands.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Paracelse

photographie :  Portrait de Paracelse

D'après Quentin METSYS ou MASSYS, Portrait de Paracelse, huile sur bois. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Sibylla Sambetha, H. Memling

photographie :  Portrait de Sibylla Sambetha, H. Memling

Hans Memling, «Portrait d'une jeune femme», dit «Portrait de Sibylla Sambetha», 1480. Huile sur bois, 46,5 cm × 35,2 cm. Memlingmuseum, Bruges.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait des époux Arnolfini, J. Van Eyck

photographie :  Portrait des époux Arnolfini, J. Van Eyck

Jan Van Eyck (1390 env.-1441), Portrait des époux Arnolfini, huile sur bois, 1434. National Gallery, Londres.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ptolémée, Juste de Gand

photographie :  Ptolémée, Juste de Gand

JUSTE DE GAND, Ptolémée, huile sur bois. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Saint Jérôme dans sa cellule, J. Van Eyck

photographie :  Saint Jérôme dans sa cellule, J. Van Eyck

Jan Van Eyck, «Saint Jérôme dans sa cellule», vers 1440. Peinture sur bois, 19,9 cm × 12,5 cm. The Detroit Institue of Arts.  

Crédits : AKG

Afficher

Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, R. Campin

photographie :  Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, R. Campin

Robert CAMPIN, Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, vers 1420-1430, huile sur bois. Metropolitan Museum of Art, Cloisters, New York, États-Unis.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Luc peignant la Vierge, R. Van der Weyden

photographie :  Saint Luc peignant la Vierge, R. Van der Weyden

Rogier Van der Weyden (1400 env.-1464), Saint Luc peignant la Vierge, bois transposé sur toile, XVe siècle. Version du musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie.  

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand

photographie :  Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand

JUSTE DE GAND, Saint Thomas d'Aquin, huile sur bois. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Sénèque, Juste de Gand

photographie :  Sénèque, Juste de Gand

JUSTE DE GAND, Sénèque, huile sur bois. Musée du Louvre, Paris.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: iris

photographie :  Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: iris

Hugo Van der Goes, «L'Adoration des bergers», détail aux iris qui renvoient à la pureté de la Vierge Marie, panneau central du «Triptyque Portinari», vers 1473-1479. Tempera sur bois, 253 cm × 304 cm. Commandé pour le maître-autel de l'église Sant'Egidio, à l'hôpital Santa...  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Triptyque Portinari, H. Van der Goes

photographie :  Triptyque Portinari, H. Van der Goes

Hugo Van der Goes, «L'Adoration des bergers», panneau central du «triptyque Portinari , vers 1473-1479. Tempera sur bois, 253 cm × 304 cm. Commandé pour le maître-autel de l'église Sant'Egidio, à l'hôpital Santa Maria Nuova de Florence. Galerie des Offices, Florence.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: anges

photographie :  Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: anges

Hugo Van der Goes, «L'Adoration des bergers», détail des anges du panneau central du «Triptyque Portinari», vers 1473-1479. Tempera sur bois, 253 cm × 304 cm. Commandé pour le maître-autel de l'église Sant'Egidio, à l'hôpital Santa Maria Nuova de Florence. Galerie des Offices,...  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: Margherita

photographie :  Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: Margherita

Hugo Van der Goes, «L'Épouse de Tommaso Portinari, Maria Magdalena Baroncelli et sa fille Margherita, sainte Marguerite et sainte Marie-Madeleine», détail du panneau de droite du «Triptyque Portinari», vers 1473-1479. Tempera sur bois, 253 cm × 141 cm. Galerie des Offices, Florence.  

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Vierge à l'Enfant, H. Memling

photographie :  Vierge à l'Enfant, H. Memling

Hans Memling, «Vierge à l'Enfant», seconde moitié du XVe siècle. Huile sur toile, 45 cm × 32 cm. Museu Nacional de Arte Antiga, Lisbonne.  

Crédits : AKG

Afficher

Vierge à l'Enfant, R. Van der Weyden

photographie :  Vierge à l'Enfant, R. Van der Weyden

Rogier Van der Weyden: «Vierge à l'Enfant». Diptyque de Laurent Froimont. Huile sur toile, 1450. Musée des Beaux-Arts, Caen.  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

 Annonciation, R. Campin

Annonciation, R. Campin
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Dante Alighieri, Juste de Gand

Dante Alighieri, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Der Goldwaeger und seine Frau, Q. Massys

Der Goldwaeger und seine Frau, Q. Massys
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Diptyque, H. Van der Goes

Diptyque, H. Van der Goes
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 La Châsse de sainte Ursule, H. Memling

La Châsse de sainte Ursule, H. Memling
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 La Dormition de la Vierge, H. Van der Goes

La Dormition de la Vierge, H. Van der Goes
Crédits : J. Martin/ AKG

photographie

 La Madone à l'écran d'osier, R. Campin

La Madone à l'écran d'osier, R. Campin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 L'Adoration des bergers, H. Van der Goes

L'Adoration des bergers, H. Van der Goes
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 L'Annonciation, R. Van der Weyden

L'Annonciation, R. Van der Weyden
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

 Le Jugement dernier, R. Van der Weyden

Le Jugement dernier, R. Van der Weyden
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Le Mariage mystique de sainte Catherine, H. Memling

Le Mariage mystique de sainte Catherine, H. Memling
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste, H. Memling

Les Saintes Femmes et saint Jean-Baptiste, H. Memling
Crédits : J. Martin/ AKG

photographie

 Polyptyque de l'Agneau mystique, partie centrale, H. et J. van Eyck

Polyptyque de l'Agneau mystique, partie centrale, H. et J. van Eyck
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Portrait de Paracelse

Portrait de Paracelse
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Portrait de Sibylla Sambetha, H. Memling

Portrait de Sibylla Sambetha, H. Memling
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Portrait des époux Arnolfini, J. Van Eyck

Portrait des époux Arnolfini, J. Van Eyck
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Ptolémée, Juste de Gand

Ptolémée, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Saint Jérôme dans sa cellule, J. Van Eyck

Saint Jérôme dans sa cellule, J. Van Eyck
Crédits : AKG

photographie

 Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, R. Campin

Saint Joseph, panneau droit du triptyque de Mérode, R. Campin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Saint Luc peignant la Vierge, R. Van der Weyden

Saint Luc peignant la Vierge, R. Van der Weyden
Crédits : Bridgeman Images

photographie

 Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Sénèque, Juste de Gand

Sénèque, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: iris

Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: iris
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Triptyque Portinari, H. Van der Goes

Triptyque Portinari, H. Van der Goes
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: anges

Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: anges
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

 Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: Margherita

Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: Margherita
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

 Vierge à l'Enfant, H. Memling

Vierge à l'Enfant, H. Memling
Crédits : AKG

photographie

 Vierge à l'Enfant, R. Van der Weyden

Vierge à l'Enfant, R. Van der Weyden
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie