PRÉTÉRITION, rhétorique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La prétérition (ou prétermission) est une « figure d'expression par opposition » (Fontanier) par laquelle on annonce passer sous silence ce que l'on dira néanmoins. Figure de rhétorique par excellence, en ce qu'elle influence l'attitude de l'interlocuteur : elle éveille son attention ou attise sa curiosité. Elle peut aussi renforcer l'effet de l'évocation descriptive que l'on prétend omettre : « Je ne vous peindrai point le tumulte et les cris,/Le sang de tous côtés ruisselant dans Paris » (Voltaire, Henriade). Alliée à l'hypocrisie, elle peut endormir les soupçons du public hostile, dont l'opinion peut être ensuite retournée en répétant la formule d'une prétérition tant soit peu persuasive : « Je viens pour ensevelir César, non pour faire son éloge », dit Antoine en exergue à son fameux discours dans lequel il réitère l'expression de son admiration pour Brutus, qu'il discrédite aussitôt (Shakespeare, Jules César).

—  Véronique KLAUBER

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Véronique KLAUBER, « PRÉTÉRITION, rhétorique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/preterition-rhetorique/