PRESSION SANGUINE

ANESTHÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis BONNET, 
  • François CHAST
  •  • 4 116 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Conséquences physiologiques de l'anesthésie générale »  : […] Les agents anesthésiques modifient profondément la régulation des grandes fonctions physiologiques de l'organisme. L'anesthésie générale provoque une perte de conscience plus ou moins profonde du patient ; la plupart des agents anesthésiques inhibent la commande de la respiration, et les curares paralysent les muscles respiratoires ; enfin, la plupart des agents anesthésiques ont une action hypot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anesthesie/#i_19919

ANÉVRYSMES ARTÉRIO-VEINEUX

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 714 mots

Communications permanentes anormales entre une artère et une veine, les anévrysmes artério-veineux (ou mieux, fistules artério-veineuses), sont rares. Il existe deux types de fistules artério-veineuses : acquises et congénitales. Les fistules acquises sont presque toutes d'origine traumatique : une artère et une veine voisine sont lésées. Il s'établit une communication entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anevrysmes-arterio-veineux/#i_19919

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT
  • , Universalis
  •  • 16 940 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les substances vasoconstrictrices »  : […] Ces substances peuvent agir sur différents éléments anatomiques : les vaisseaux eux-mêmes, les ganglions sympathiques, les chémorécepteurs sino-carotidiens et cardio-aortiques, les centres nerveux cardio-vasculaires. L'action vasoconstrictrice directe, facile à mettre en évidence in vitro par la contraction des artères isolées, est en fait très complexe. Au niveau des fibres musculaires lisses de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-appareil-circulatoire-humain/#i_19919

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mécanique de la pompe cardiaque »  : […] Puisque les résistances vasculaires périphériques abaissent la pression du sang circulant, le fonctionnement cardiaque doit permettre à la fois l'éjection du sang à pression élevée dans les artères lors de la systole et le remplissage du cœur à basse pression en diastole. L'existence de chambres cardiaques communiquant entre elles par des orifices gardés par des valvules permet ces importants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-les-systemes-circulatoires-des-animaux/#i_19919

CŒUR - Chirurgie cardiaque

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Christian CABROL
  •  • 6 514 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sur les gros vaisseaux de la base du cœur »  : […] Mis à part les anévrismes de l'aorte ascendante que l'on peut enlever et remplacer par une greffe, il s'agit surtout d'anomalies congénitales des deux gros troncs artériels naissant du cœur : l'aorte et l' artère pulmonaire. Ces deux troncs artériels sont dans le prolongement même du cœur et en font partie intégrante du point de vue embryologique. Diverses anomalies du développement du cœur chez l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-chirurgie-cardiaque/#i_19919

COLLAPSUS

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 316 mots

Désigne tout effondrement des fonctions physiologiques, ou même de la structure d'un organe : collapsus ventriculaire, collapsus pulmonaire. Employé absolument, il désigne l'effondrement circulatoire ou cardio-vasculaire, une faillite profonde de la fonction circulatoire, appelée également « choc primaire » : ce collapsus se traduit par l'effondrement tensionnel, par la tachycardie extrême, par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collapsus/#i_19919

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Régulation de la circulation hépatique »  : […] Le foie dépend beaucoup de l'apport sanguin ; or, il n'en est maître que dans une faible mesure. Le débit sanguin à travers le foie est déterminé par des facteurs extrinsèques : à cet égard, « il se comporte comme un organe interposé dans un système de perfusion » (R. Brauer). Dans certaines circonstances, grâce à l'ampleur de sa vascularisation, le foie peut jouer un rôle de réservoir ; il amort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_19919

HOMÉOSTASIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET
  •  • 4 838 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Régulation de la pression artérielle »  : […] La pression artérielle est une constante biologique que l'organisme contrôle grâce à un système cybernétique dont les principaux composants, indiqués sur la figure , sont les suivants : Les baro-récepteurs du sinus carotidien et de la crosse de l'aorte, sensibles à l'extension et à la déformation des parois artérielles, enregistrent le degré de déviati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeostasie/#i_19919

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Tension pariétale et pression sanguine  »  : […] La tension dans les artères est une contrainte hémodynamique en rapport avec la pression de la colonne sanguine et la dimension du vaisseau. Selon la loi physique de Laplace, la tension qui s'exerce sur la paroi d'un cylindre rempli de liquide est proportionnelle à la pression du liquide et au rayon du cylindre. Cette tension se répartit sur l'ensemble de l'épaisseur de matériau constituant le cy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_19919

HYPOXIE & ANOXIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 188 mots

Diminution de la quantité d'oxygène utilisable par les cellules de l'organisme, l'hypoxie se manifeste le plus souvent par de la cyanose et par des signes de douleur affectant les organes les plus sensibles, cerveau et myocarde notamment. La mesure de la pression partielle de l'oxygène du sang artériel permet d'évaluer l'importance du déficit en oxygène, sauf lorsque l'hypoxie est liée à une anémi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypoxie-et-anoxie/#i_19919

LUDWIG CARL FRIEDRICH WILHELM (1816-1895)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 330 mots

Professeur de physiologie dans les universités de Marburg (1846-1849), Zurich (1849-1855), Vienne (1855-1865) et Leipzig (1865-1895), Ludwig est surtout connu pour ses études sur le système cardio-vasculaire. Il inventa en 1847 un appareil connu sous le nom de kymographion (hémodynanomètre) pour enregistrer les modifications de la pression sanguine artérielle, en 1867 un stromuhr ou flux-mètre, po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-friedrich-wilhelm-ludwig/#i_19919

MÉDECINE - Médecine prédictive

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  • , Universalis
  •  • 4 072 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Champ d'application actuel de la médecine prédictive »  : […] De plus en plus de spécialités médicales et de maladies sont aujourd'hui directement concernées par l'approche génétique. C'est, par exemple, le cas de la cardiologie en dépit du fait que cette discipline médicale ait été plus lente que d'autres à intégrer les outils de la génétique moléculaire. « Ce sont les cardiomyopathies, et plus spécifiquement les cardiomyopathies hypertrophiques, qui ont o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medecine-predictive/#i_19919

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 192 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Contractilité »  : […] On peut étudier la contractilité du cœur en enregistrant soit les variations de pression qu'il développe à l'intérieur de ses cavités, soit ses variations de volume ou de dimensions (cf.  systèmes circulatoires  - Appareil circulatoire humain ), soit encore les variations de longueur d'un fragment de tissu cardiaque ou les variations de la tension que ce fragment peut ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_19919

NEUROVÉGÉTATIF SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Paul DELL
  •  • 15 353 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les afférences végétatives »  : […] Du point de vue de la physiologie du système nerveux végétatif, il y a lieu de considérer comme afférence végétative tout système de projection au niveau des centres nerveux qui est issu d'un viscère ou qui, quelle que soit son origine périphérique, est capable dans les conditions naturelles de déclencher des réactions végétatives. Trois catégories d'afférences peuvent être distinguées ; il est i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-neurovegetatif/#i_19919

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La petite circulation »  : […] En même temps que les bronches apportent l'air, le sang veineux est conduit dans le poumon jusqu'aux alvéoles par un système artériel spécial ( artère pulmonaire et ses branches) raccordé au cœur droit. L'artère pulmonaire se ramifie exactement sur le même mode que les bronches, en donnant des artérioles qui se résolvent en très fins capillaires entourant les alvéoles. L'élément moteur du circuit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_19919

SYNCOPE, pathologie

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 421 mots

« Perte de connaissance brutale et complète liée à une soudaine anoxie cérébrale » (J. Hamburger). Le terme de syncope est plus souvent utilisé comme synonyme d'évanouissement causé par une insuffisance de la circulation cérébrale à la suite d'une chute de la pression sanguine. L'évanouissement est souvent précédé par de la pâleur, des nausées et de la transpiration, puis par une dilatation des pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syncope-pathologie/#i_19919

VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ELBAZ, 
  • Didier REINHAREZ
  •  • 14 781 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Formation de la lymphe »  : […] Rappelons les principes de la filtration-réabsorption liquidienne à travers les parois des capillaires, fondés sur les pressions qui règnent dans les capillaires et le milieu interstitiel. Dans le capillaire artériel, la pression hydrostatique est de 35 mm de mercure. Elle est donc supérieure à la pression oncotique du plasma des milieux interstitiels qui est de 25 mm de mercure environ. L'oppos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaisseaux-sanguins-et-lymphatiques/#i_19919


Affichage 

Pression artérielle et résistances vasculaires

diaporama

Pressions artérielles (a) et résistances vasculaires (b) dans les circulations branchiale, pulmonaire et systémique de divers Vertébrés En b, la résistance vasculaire par unité de masse corporelle est proportionnelle à la largeur des barres 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pressions et volume ventriculaires gauches

graphique

Variations des pressions et du volume ventriculaires gauches comparées aux courbes de pression aortique et auriculaire gauches 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Révolution cardiaque

dessin

Les différents stades de la révolution cardiaque normale et les variations successives des pressions en présence 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Variation des pressions

graphique

Variations des pressions dans le système circulatoire 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pression artérielle et résistances vasculaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Pressions et volume ventriculaires gauches
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Révolution cardiaque
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Variation des pressions
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique