PREMIÈRES FORMES DE VIE COMPLEXES À PLUS DE 2 MILLIARDS D'ANNÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans le courant de l'année 2008, le géologue Abderrazak El Albani, de l'université de Poitiers, découvre dans une carrière de Franceville (Gabon) des fossiles de forme relativement régulière sur la surface de bancs de grès. Ces fossiles ressemblent à ceux, âgés de 600 millions d'années, qui correspondent au moule interne de méduses. Le problème est que ce grès de Franceville est vieux très exactement de 2,1 milliards d'années !

De nombreux fossiles sont rassemblés et soigneusement étudiés. Les données sont publiées en 2010. Il s'agit indubitablement de fossiles de formes vivantes complexes, non seulement sur la base de leur forme, mais aussi du fait de la présence d'isotopes du soufre caractéristiques du vivant et de stérols. Au même moment, la trace d'eucaryotes (cellules à noyau) vieux de plus de 3 milliards d'années (et non pas seulement de bactéries, ce qui est connu depuis longtemps) est également décrite.

Il est donc probable que les cellules à noyau soient apparues peu après les bactéries, et que des formes à plusieurs cellules (les organismes de Franceville) soient également très anciennes. Les grands groupes vivants sont ainsi considérablement plus anciens qu'on ne le pensait jusque-là.

—  Gabriel GACHELIN

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « PREMIÈRES FORMES DE VIE COMPLEXES À PLUS DE 2 MILLIARDS D'ANNÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/premieres-formes-de-vie-complexes-a-plus-de-2-milliards-d-annees/