PREMIÈRE OPÉRATION DE TÉLÉCHIRURGIE À LONGUE DISTANCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 7 septembre 2001, une patiente de soixante-huit ans, hospitalisée à Strasbourg, subit avec succès l'ablation de la vésicule biliaire. Il n'y a rien d'exceptionnel, sauf que l'équipe chirurgicale se trouve à 7 000 kilomètres de là, à New York.

L'intervention est réalisée sur place par un robot chirurgical, commandé à distance par le professeur Jacques Marescaux et son équipe. Le site new-yorkais et le site strasbourgeois sont reliés par une fibre optique dédiée à très haut débit installée par France-Télécom. Celle-ci permet de véhiculer toutes les informations requises pour la perception du déroulement de l'opération par les chirurgiens et la réalisation des ordres par le robot. Le débit doit être très élevé : d'une part, il est indispensable que moins de 200 millisecondes séparent le geste du chirurgien de sa réalisation en France par le robot ; d'autre part, les images transmises doivent être d'une qualité exceptionnelle.

Cette première réussite de la téléchirurgie permet d'envisager des applications prometteuses : elle pourrait être mise en œuvre dans des zones où les compétences chirurgicales sont réduites ou pour certaines opérations très complexes.

—  Gabriel GACHELIN

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « PREMIÈRE OPÉRATION DE TÉLÉCHIRURGIE À LONGUE DISTANCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-operation-de-telechirurgie-a-longue-distance/