JUDÉO-ROMAINE PREMIÈRE GUERRE (66-70)

DESTRUCTION DE JÉRUSALEM PAR TITUS

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 190 mots
  •  • 1 média

Depuis — 63 sous domination romaine, Israël fomente plusieurs révoltes. En 66, sous Néron, éclate une insurrection qui défait la XIIe légion de Cestius Gallus, gouverneur de Syrie. Un gouvernement à majorité pharisienne se constitue à […] Lire la suite

BÉRÉNICE (28 env.-?) princesse juive

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 642 mots

Fille d'Hérode Agrippa I er , petit-fils d'Hérode et de Mariamne, Bérénice épousa, en 41, Marcus, fils d'Alexandre, alabarque d'Alexandrie et frère du philosophe Philon. Le mari de Bérénice ne tarda pas à mourir. Son père lui fit alors épouser en 46 Hérode, roi de Chalcis, qui n'était autre que l'oncle paternel de la princesse. Elle en eut deux fils : Berenicianus et Hyrcanus, mais se retrouva veu […] Lire la suite

CÉSARÉE, Israël

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 576 mots

Ville de la côte palestinienne, située à 45 kilomètres au nord de l'actuelle Tel-Aviv, à 12 kilomètres au sud de Dor. Cette ville fut d'abord une forteresse-entrepôt phénicienne au milieu de la plaine côtière du Sharon ; à l'époque perse, cette plaine est rattachée au royaume de Sidon ; la ville s'appelle alors « Tour de Straton », du nom d'un des rois de Sidon. D'après les archives de Zénon de Ka […] Lire la suite

DIASPORA

  • Écrit par 
  • Spyros ASDRACHAS, 
  • Vicken CHETERIAN, 
  • Kamel DORAÏ, 
  • Thibaut JAULIN, 
  • Claudine LOMBARD-SALMON, 
  • Raoul VANEIGEM, 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  • , Universalis
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diaspora juive »  : […] À la différence du mot hébreu galout (« exil »), qui se rattache à la nostalgie des origines, à la théologie du retour, aux thèses sionistes, le terme grec diaspora renvoie objectivement au phénomène historique de la dispersion des juifs à travers le monde. On s'accorde le plus souvent à distinguer deux phases dans cette diaspora : la première répond à une volonté d'essaimage des communautés, l […] Lire la suite

FLAVIUS JOSÈPHE (37-env. 100)

  • Écrit par 
  • Mireille HADAS-LEBEL
  • , Universalis
  •  • 1 535 mots

Né en 37 à Jérusalem, témoin en 70 de la prise de sa ville natale par les Romains et de l'incendie du Temple, Flavius Josèphe est le seul historien juif de cette époque dont l'œuvre ait survécu. À la fois polémiste et mémorialiste, Josèphe reste le témoin unique des temps troublés qui précédèrent et suivirent la chute de Jérusalem. Le débat sur l'homme d'action acquis aux Romains porte aussi sur […] Lire la suite

GALILÉE

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 725 mots

Région du nord d'Israël, la Galilée est située entre la frontière du Liban et la plaine de Yizréel, et s'étend du Jourdain, à l'est, à la plaine côtière méditerranéenne, à l'ouest. Région de collines plus élevées au nord (haute Galilée) qu'au sud (basse Galilée), elle est assez propice à l'agriculture traditionnelle (céréales, vergers, oliviers). Le nom de Galilée vient du mot hébreu gālīl (« dis […] Lire la suite

HÉRODE AGRIPPA II (27-env. 93) roi de Chalcis (50-env. 60)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 384 mots

Roi de Chalcis à partir de 50, né en 27, mort vers 93. Arrière-petit-fils d’Hérode I er le Grand (73 av. J.-C.-4 av. J.-C.), Agrippa II grandit à la cour impériale de Rome où il fait aussi ses études. En raison de sa jeunesse à la mort de son père, Agrippa I er (10 av. J.-C.-44 apr. J.-C.), l’empereur Claude redonne à la Judée son statut de province romaine. Le jeune prince, cependant, s’int […] Lire la suite

HÉRODIUM

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 327 mots

Ancienne forteresse palestinienne située à une douzaine de kilomètres au sud-est de Jérusalem. Hérodium fut construite, vers ~ 20, par Hérode le Grand, qui voulut en faire une forteresse militaire communiquant par signaux lumineux avec les autres forteresses hérodiennes (Massada, Cypris, Alexandrion) en même temps que son mausolée. Hérode lui-même choisit de la bâtir à l'emplacement de sa victoire […] Lire la suite

JEAN DE GISCALA (Ier s.)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 457 mots

Un des chefs de la guerre des Juifs contre les Romains (66-70). Son action n'est connue que par ce qu'en relate son adversaire Flavius Josèphe dans La Guerre des Juifs et dans l' Autobiographie . Natif de Giscala en Galilée (aujourd'hui al-Jish), Jean est d'abord partisan de la soumission à Rome, jusqu'à la destruction de Giscala par les Tyriens et les Gadariens. Il adopte dès lors une attitude d […] Lire la suite

JÉRUSALEM

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF, 
  • Gérard NAHON
  •  • 6 847 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La Jérusalem biblique et postbiblique »  : […] Les fouilles établissent que la «  cité de David » fut fondée à l'époque cananéenne au début de l'Âge du bronze, qu'elle fut pourvue d'un rempart au Bronze moyen et d'édifices monumentaux avant la conquête de David. Il est question, dans la Genèse, de la ville de Salem : son roi, Melchisédech, « prêtre du Dieu suprême », bénit Abraham ; selon le Psaume LXXVI, Salem est identique à Jérusalem. Sur […] Lire la suite

JUDAÏSME - L'art juif

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 6 855 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le second Temple »  : […] L'essor du nouvel Empire perse mit fin à l'exil du peuple juif. En 538, Cyrus II, ayant conquis Babylone, autorisa les Juifs à rentrer en Judée et à reconstruire le Temple. Le compte rendu des travaux (Esdras, v-vi) ne donne aucune information concernant l'aspect du nouvel édifice. On suppose qu'il était beaucoup plus modeste que celui qu'il devait remplacer. L'inauguration du culte eut lieu en l […] Lire la suite

JUSTE DE TIBÉRIADE (fin Ier-déb. IIe s.)

  • Écrit par 
  • Marguerite JOUHET
  •  • 294 mots

Historien juif que nous ne connaissons que par un écrit rédigé expressément contre lui : l' Autobiographie ( Vita ) de son rival Flavius Josèphe. Juste, fils de Pistus, fut l'un des chefs du soulèvement galiléen contre les Romains durant la guerre juive de 66-70 : « Il brûlait de voir une révolution, car il se flattait qu'un changement de régime lui fournirait l'occasion d'acquérir le pouvoir », […] Lire la suite

MASSADA

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 400 mots
  •  • 1 média

Éperon rocheux entouré de ravins et dominant la rive occidentale de la mer Morte, non loin de la presqu'île de Lisan qui permettait de traverser la mer à gué. Ce rocher fut fortifié par le grand prêtre Jonathan lors des guerres maccabéennes, mais c'est Hérode le Grand qui lui donna toute son importance. D'après le témoignage de Flavius Josèphe, en ~ 40, Hérode, poursuivi par les Parthes, y mit à l […] Lire la suite

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les deux derniers siècles de la Jérusalem juive : de la prise de la ville par Pompée (63 av. J.-C.) à la fin de la « Guerre d'Hadrien » (135 apr. J.-C.) »  : […] Après la prise de Jérusalem par Pompée, la royauté n'est conférée à aucun des prétendants juifs ; nommé seulement grand prêtre et ethnarque, Hyrcan II (63-40) doit payer tribut aux Romains, et se soumettre au contrôle du gouverneur romain de Syrie ; en outre, les villes de la côte, celles du nord de la Transjordanie, et plusieurs autres cités, comme Samarie, lui sont enlevées. Quant à Aristobule, […] Lire la suite

ROULEAU DE LA GUERRE DES FILS DE LUMIÈRE CONTRE LES FILS DE TÉNÈBRES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 896 mots

Parmi les grands manuscrits découverts dans la grotte I de Qumrān , se trouvait le Rouleau dit de la guerre des fils de Lumière contre les fils de Ténèbres. Il a 2,90 m de longueur sur 0,16 m de haut, et comprend actuellement dix-neuf colonnes de dix-sept ou dix-huit lignes ; la fin manque. Il ne comporte pas de titre ni de nom d'auteur. Il s'agit d'un règlement militaire en vue de la guerre que […] Lire la suite

SIMÉON BAR GIORA ou BAR GHIORA (Ier s.)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 571 mots

Chef militaire des Juifs dans la guerre contre les Romains (66-70). Probablement fils d'un prosélyte, ce qui explique son surnom de Bar Giora (en araméen, fils de prosélyte), Siméon était originaire de la cité hellénistique de Gerasa en Transjordanie. On ne connaît sa carrière que par Flavius Josèphe ( Guerre des Juifs ), qui le dépeint comme un redoutable brigand, et par une mention de Tacite ( H […] Lire la suite

ZÉLOTES

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 496 mots

Flavius Josèphe et les sources chrétiennes appellent lêstai , c'est-à-dire brigands, les partisans de Juda le Galiléen qui pour eux-mêmes revendiquaient le titre de zélotes. Leur chef, Juda, qui vécut à la fin du ~ i er  siècle et au début du i er  siècle de notre ère, était originaire de Gamala dans le Golan, et était sans doute le fils d'Ézéchias qui fut exécuté en ~ 47 sur l'ordre d'Hérode le G […] Lire la suite


Affichage 

Arc de Titus, Rome

photographie : Arc de Titus, Rome

photographie

Édifié à Rome entre 81 et 85 (date de sa dédicace), sur la colline de la Velia, l'arc de Titus commémore la cérémonie du triomphe rendue au fils de l'empereur Vespasien, après sa victoire contre la rébellion juive en Palestine La campagne fut marquée en 70 par le siège de Jérusalem et... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Arc de Titus, Rome

Arc de Titus, Rome
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie