PREMIER TEST DE LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE AUTOUR D'UN TROU NOIR SUPERMASSIF

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’avenir de Gravity

La sensibilité de Gravity pourra confirmer ou infirmer la présence d’une masse significative entre le péricentre de l’orbite de S2 et le trou noir. D’autres effets sur la trajectoire de S2, prédits par la relativité générale et plus délicats à mesurer, sont attendus du fait de l’amélioration constante de précision de Gravity. Le premier est une précession (dite de Schwarzschild) qui correspond à un changement de direction (12 minutes d’arc par orbite), au cours du temps et dans le plan de l’orbite, du grand axe de l’ellipse parcourue par S2. L’amélioration des méthodes d’observation et l’accumulation de mesures dans la durée permettront d’atteindre la précision extraordinaire de dix microsecondes d’arc et de mettre en évidence, en champ intense, cet autre effet relativiste soupçonné dans les mesures déjà obtenues.

Instrument Gravity

Photographie : Instrument Gravity

Photographie

Gravity est un outil d'une extrême précision, principalement dédié à l'étude de la source massive, très vraisemblablement un trou noir, située au centre de la Voie lactée. Cet instrument, à l'intérieur duquel se forment et se mesurent les franges des faisceaux issus des quatre grands... 

Crédits : Courtesy of MPE

Afficher

Un trou noir est caractérisé exclusivement par trois quantités physiques : sa masse, sa charge électrique et son mouvement de rotation sur lui-même vis-à-vis d’un observateur extérieur (moment cinétique ou spin). Cette dernière quantité demeure inconnue pour le trou noir du centre de la galaxie. Une rotation se manifesterait par un effet d’entraînement de l’espace autour du trou noir (précession dite de Lense-Thirring), effet perceptible sur le mouvement d’étoiles qui s’y trouveraient. L’effet prévisible sur S2, pour une rotation raisonnable du trou noir, est bien au-delà de la précision envisageable avec quelques années additionnelles de mesures de l’orbite. Mais, si d’autres étoiles, moins brillantes que S2, ou des nuages de gaz, se trouvent en mouvement beaucoup plus près de SgrA* et devenaient détectables grâce à une amélioration de la sensibilité de Gravity, l’effet deviendrait mesurable.

Avec Gravity, le VLTI a effectué en 2018 une démonstration extrêmement féconde. Construit spécifiquement pour l’étude du centre de la galaxie, l’instrument Gravity étudie aussi beaucoup d’autres objets qui ne sont pas des trous noirs et en forme des images d’une finesse extrême : sources de rayons X, étoiles en formation ou évoluées. La jeune int [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Trajectoire de l’étoile S2, lors de son passage au plus près (péricentre) du trou noir massif de la Voie lactée

Trajectoire de l’étoile S2, lors de son passage au plus près (péricentre) du trou noir massif de la Voie lactée
Crédits : ESO/ MPE/ GRAVITY Collaboration ; traduction : EUF

dessin

Émission infrarouge autour du trou noir

Émission infrarouge autour du trou noir
Crédits : ESO/ MPE/ GRAVITY Collaboration

dessin

Instrument Gravity

Instrument Gravity
Crédits : Courtesy of MPE

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université Paris-VII-Denis-Diderot, membre de l'Académie des sciences

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LÉNA, « PREMIER TEST DE LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE AUTOUR D'UN TROU NOIR SUPERMASSIF », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-test-de-la-relativite-generale-autour-d-un-trou-noir-supermassif/