PRÉADAPTATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ambiguïté de la notion de préadaptation

Pourtant, ainsi définie, la notion de « préadaptation » s'éloigne à plus d'un titre des mécanismes dont la théorie synthétique de l'évolution rend mieux compte. D'une part, pour Cuénot, la préadaptation concerne surtout la conquête des niches écologiques vacantes, ce qui exclut la substitution – reconnue aujourd'hui comme étant un phénomène général – des formes génétiques variantes (allèles) sur place. D'autre part, ce concept prit rapidement une connotation finaliste, car Cuénot estimait dans une connotation métaphysique, et donc sur un plan extrascientifique – ce qu'il reconnaissait d'ailleurs – que cette adaptation par coïncidence était trop déroutante. Si on néglige, comme Cuénot, le rôle de la fécondité différentielle (la sélection directionnelle), les caractères préadaptatifs apparaissent en effet « prophétiques » et les organes semblent se développer en vue de l'utilité future pour l'espèce, ce qui est incompatible avec le caractère fortuit des mutations génétiques.

Un tel finalisme était très répandu à son époque, notamment dans les travaux paléontologiques, que Cuénot connaissait bien. La plupart des chercheurs de fossiles de l'entre-deux-guerres souscrivaient en effet au principe de l'orthogenèse, selon lequel l'évolution des lignées se ferait « en ligne droite » vers leur extinction. On croyait, par exemple, qu'un facteur évolutif inconnu provoquait, chez les cerfs, une augmentation de la taille de la ramure, jusqu'à devenir gigantesque, conduisant irrémédiablement à la disparition de l'espèce. En fait, comme George Gaylord Simpson l'expliqua au congrès de Paris en 1947, le maintien de pressions de sélection pendant un long laps de temps permet de rendre compte d'un grand nombre de cas de ce genre. L'« orthodrome » de la théorie synergique de l'évolution explique aussi l'existence d'une certaine canalisation sélective des transformations évolutives.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur agrégé d'histoire, docteur en lettres et sciences humaines, enseignant à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  PRÉADAPTATION  » est également traité dans :

ADAPTATION - Adaptation biologique

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 1 372 mots

Dans le chapitre « Homoplasies et exaptations »  : […] L'adaptation des structures aux fonctions qu'elles accomplissent s'exprime par une conséquence bien connue en biologie et en paléontologie : l'existence de parallélismes ou de convergences entre des organismes non apparentés mais semblablement adaptés. Il se crée ainsi des « ressemblances trompeuses » entre les organismes adaptés à des modes de vie similaires (ressemblance superficielle du dauphi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-biologique/#i_32062

CUÉNOT LUCIEN (1866-1951)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 378 mots
  •  • 1 média

Zoologiste et généticien français. Licencié ès sciences en 1885, il soutient deux ans plus tard sa thèse de doctorat sur l'anatomie des astérides. En 1888, il est préparateur d'anatomie comparée et de physiologie à la faculté des sciences de Paris et, en 1890, professeur de zoologie à la faculté des sciences de Nancy où il enseignera jusqu'à sa retraite en 1938 ; il y dirige également le jardin zo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-cuenot/#i_32062

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'exaptation »  : […] Du coté des « process évolutifs », Gould et Lewontin avaient déjà réagi (1979) contre la myopie panadaptationniste qui confond l'utilité extemporanée d'une structure avec les raisons de l'origine de celle-ci au cours de l'évolution. Cette critique a été ensuite développée et formalisée avec le concept d'exaptation (Gould et Vrba, 1982). Ce concept tourne la difficulté classique sur l'origine adap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_32062

Pour citer l’article

Cédric GRIMOULT, « PRÉADAPTATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/preadaptation/