POUVOIR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le pouvoir sans la domination ?

Prenant résolument le contre-pied de la logique des théories de l'État souverain, Hannah Arendt a proposé une conception du pouvoir qui l'oppose à la violence dans la mesure où elle le dissocie de la domination (On Violence, 1970). Invoquant la distinction aristotélicienne entre le pouvoir despotique (celui du maître sur l'esclave) et le pouvoir politique proprement dit (celui qui lie entre eux des hommes libres, également aptes à commander et à obéir), elle dénonce la réduction funeste du politique au domaine de la domination et elle propose de chercher dans l'isonomie, c'est-à-dire dans une organisation des égaux dans le cadre de la loi, le fondement d'un pouvoir ignorant la relation d'obédience hiérarchique. Liant le pouvoir à l'action du groupe, c'est-à-dire d'un collectif dans lequel les individus sont librement engagés, elle reproche à Max Weber d'avoir fait de la violence la pré-condition du pouvoir et de n'avoir voulu voir dans celui-ci qu'une façade derrière laquelle se cacherait la violence. À l'opposé, elle soutient que pouvoir et violence s'excluent mutuellement : l'absoluité de l'un implique l'inexistence de l'autre.

Malgré la différence apparemment insurmontable des deux conceptions, Arendt comme Weber reconnaissent dans la domination impersonnelle exercée par la bureaucratie administrative des États modernes le plus grave danger auquel soit exposé le pouvoir (et la liberté) à l'époque contemporaine. Cette convergence inattendue de leurs diagnostics enregistre le développement, dans l'histoire récente des sociétés modernes, de formes nouvelles de pouvoir qui ne se laissent penser ni dans les catégories du commandement et de l'obéissance, ni dans celles de l'action collective librement consentie. Le pouvoir du marché de même que le pouvoir bureaucratique constituent des contraintes anonymes qui limitent les capacités d'intervention du pouvoir politique, que celui-ci soit identifié au pouvoir de l'État souverain ou à la puissance d'u [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  POUVOIR  » est également traité dans :

ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

  • Écrit par 
  • Miguel ABENSOUR
  •  • 7 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Le monde comme une proie » »  : […] Encore convient-il de saisir le mécanisme de ce retournement. Nous le trouvons dans une phrase inaugurale de la Dialectique de la raison , qui fonctionne comme un leitmotiv orchestré par tout l'ouvrage : « De tout temps, l' Aufklärung , au sens le plus large de pensée en progrès, a eu pour but de libérer les hommes de la peur et de les rendre souverains . » Le rapport entre ces deux propositions e […] Lire la suite

ALAIN ÉMILE CHARTIER, dit (1868-1951)

  • Écrit par 
  • Robert BOURGNE
  •  • 4 551 mots

Dans le chapitre « Journalisme et politique »  : […] L'élément dans lequel l'écrivain Alain opère sa pensée est la plénitude de la langue naturelle. En cela l'écriture ne vient pas orner la méditation : elle a une fonction philosophique, car elle signifie et actualise le nécessaire débordement de la pensée logique, et elle explicite le rejet du formalisme en quoi se retranche la rationalité scientifique sous l'aspect linguistique ou épistémologique. […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L’anthropologie postmoderne »  : […] Depuis les années 1980, la problématisation quasi généralisée des connaissances académiques a constitué un mouvement important dans les universités anglo-saxonnes. En dépit d'une très grande hétérogénéité interne, ce courant, qualifié de « postmoderne », considère dans l'ensemble que les théories sociales modernes, héritées des Lumières, reposent sur la fausse conviction que la connaissance des l […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le pouvoir politique »  : […] Les notions de pouvoir , de coercition et de légitimité s'imposent nécessairement, et d'une manière solidaire, au départ de toute recherche théorique. Mais la première est en position dominante. Le pouvoir, quelles que soient les formes qui conditionnent son emploi, est reconnu dans toute société humaine, même rudimentaire. Il est constamment au service d'un système social qui ne peut se mainte […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Développement de l'inégalité »  : […] En définitive, le grand problème reste celui du développement de l'inégalité dans les sociétés primitives et des conditions et voies d'apparition de formes primitives d'État et de classes sociales. Il est utile de rappeler que, dès ses formes les plus primitives, la société archaïque comporte déjà, sur la base de la division sexuelle du travail, des statuts inégaux pour les hommes et les femmes e […] Lire la suite

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 276 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pouvoir civil et pouvoir militaire »  : […] Aux divergences entre l'armée et la société répondent souvent des démêlés avec le pouvoir. Le premier problème est de savoir qui commande : face au pouvoir civil, en principe détenteur d'une souveraineté pleine et entière, le poids des armes et leur spécificité confèrent à l'autorité militaire, dotée de compétences partielles, un pouvoir souvent concurrent. À travers l'histoire, on retrouve const […] Lire la suite

AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 2 807 mots
  •  • 10 médias

Constamment tiraillée entre l'approximation conceptuelle et l'instrumentalisation idéologique, la notion d'autorité requiert un usage particulièrement prudent. D'un côté, elle fait l'objet d'une acception lâche par le sens commun, qui l'emploie indifféremment comme synonyme de pouvoir, de force, d'influence ou encore de domination. De l'autre, elle est mobilisée par les analyses contradictoires […] Lire la suite

BIOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 1 813 mots
  •  • 1 média

C'est à Michel Foucault qu'on doit l'invention du concept de « biopolitique ». Ce terme, apparu en 1974 dans une conférence prononcée au Brésil sur « la médecine sociale », est largement repris et défini en 1976, simultanément dans l'œuvre publiée ( La Volonté de savoir ) et le cours public au Collège de France (leçon du 17 mars, « Il faut défendre la société », 1997). Foucault parle à cette épo […] Lire la suite

BODIN JEAN (1529-1596)

  • Écrit par 
  • Pierre MESNARD
  •  • 4 653 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Unité du principe politique, diversité des modes de gouvernement »  : […] Une telle autorité, forme vitale de l'État, ne saurait se monnayer. La souveraineté, comme la république, est une et indivisible : elle appartient en entier à celui qui a le pouvoir de donner et de casser la loi, prince, élite ou peuple. Dans le premier cas, on a une monarchie, dans le deuxième une aristocratie, dans le dernier une démocratie. Dans la mesure où ils sont exercés avec justice et co […] Lire la suite

BONALD LOUIS-AMBROISE DE (1754-1840)

  • Écrit par 
  • Colette CAPITAN PETER
  •  • 892 mots

Dans le chapitre « Un démenti à l'esprit du siècle »  : […] L'œuvre philosophique et politique de Bonald se présente comme un vaste démenti aux théories et aux idées révolutionnaires issues des encyclopédistes et de J.-J. Rousseau. Pour Bonald, l'idée contenue dans le Contrat social est une idée fausse, contredite par les faits. Les individus, dit Bonald, ne peuvent agir sur les lois qui règlent la vie en société, moins encore en être les auteurs, car ils […] Lire la suite

BOUCHERON PATRICK (1965- )

  • Écrit par 
  • Yann LIGNEREUX
  •  • 1 220 mots
  •  • 1 média

L’historien Patrick Boucheron construit une œuvre dont les rythmes et les saillants épousent les évolutions de sa discipline comme les temps et les troubles de son époque. Portant sur le Moyen Âge, principalement celui des cités et des pouvoirs italiens entre le xiii e et le xv e  siècle, ses recherches dépassent ce cadre tant chronologique que spatial pour s’inscrire pleinement dans les interrog […] Lire la suite

BUTLER JUDITH (1955- )

  • Écrit par 
  • Françoise COLLIN
  •  • 1 094 mots

Dans le chapitre « La question du pouvoir »  : […] La question politique – celle des formes de lutte contre le pouvoir dominant  – est abordée dans The Psychic Life of Power (1997), et dans Excitable Speach : a Politics of The Performative (1996). Inspirée entre autres par Foucault et Althusser, Judith Butler souligne que le pouvoir est à la fois, et de manière indiscernable, ce qui nous constitue et ce à quoi nous nous opposons. Ce n'est pas […] Lire la suite

CHARISMATIQUE POUVOIR

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 540 mots

L'un des trois types de domination — avec le pouvoir traditionnel et le pouvoir rationnel — de la classification établie à ce sujet par Max Weber. Le terme « charismatique », qui vient du grec charisma (« grâce », « bienfait », « don »), s'applique à quelqu'un qui a reçu des dieux, des démons ou de la nature un don que les autres n'ont pas reçu ; puis il en vient à connoter l'idée de don au sens […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Champs et classes sociales »  : […] Parallèlement, Bourdieu avait conçu le projet d'une théorie générale des champs . Cette nouvelle topologie de l'espace social mettait en évidence un assemblage de microcosmes autonomes : les champs. Aux différents champs (économique, politique, scientifique, religieux, artistique, sportif, etc.), issus d'un long processus de différenciation du monde social, correspondent un capital, un habitus e […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Classe dominante

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 2 471 mots

Dans le chapitre « Le champ du pouvoir »  : […] Le taux de conversion des différentes espèces de capital est un des enjeux fondamentaux des luttes entre les fractions de classe dont le pouvoir et les privilèges sont attachés à telle ou telle de ces espèces. La lutte sur le principe dominant de domination oppose le capital économique, le capital culturel et le capital social, ce dernier étant étroitement lié à l'ancienneté dans la classe par l' […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 8 266 mots

Dans le chapitre « La société de l'individualisme »  : […] Donc il nous faut comprendre pourquoi, dans nos sociétés, le conflit économique se voit privilégié d'une façon qui semble irrésistible, comme si nous nous trouvions confrontés à une conviction de la conscience commune dont les penseurs sociaux (et pas uniquement les penseurs socialistes ou marxistes mais également leurs adversaires libéraux) se font l'écho naïf sans jamais s'interroger sur le sens […] Lire la suite

CLASTRES PIERRE (1934-1977)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 1 331 mots

Avec une sûreté, une concision et une élégance qui devaient marquer chacun de ses écrits, le premier essai de Pierre Clastres, Échange et pouvoir : philosophie de la chefferie indienne , jetait les fondements de son anthropologie politique. Il contenait déjà, pour l'essentiel, l'interprétation du monde dit primitif ou sauvage que Clastres ne devait cesser d'enrichir dans la suite. Nombreux ont été […] Lire la suite

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Un conflit est une relation antagonique entre deux ou plusieurs unités d'action dont l'une au moins tend à dominer le champ social de leurs rapports. L'existence d'un conflit suppose en effet deux conditions apparemment opposées : d'une part, des acteurs, ou plus généralement des unités d'action délimitées par des frontières, et qui ne peuvent donc être des « forces » purement abstraites ; de l'au […] Lire la suite

CONTRAT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Michel TROPER
  •  • 4 442 mots

Dans le chapitre « Hobbes »  : […] Le système de Hobbes repose sur un double postulat. Les hommes sont égoïstes et ne recherchent que leur satisfaction individuelle. Ils sont égaux car le plus faible peut menacer la sécurité du fort. Ce qui caractérise l'état de nature, c'est donc la méfiance mutuelle et la guerre de tous contre tous. Il n'est pas question, à ce stade, de droit naturel. Hobbes distingue le droit de nature, c'est-à- […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

22-28 mai 2020 • Chine • Pression de l’Assemblée nationale populaire sur Hong Kong.

, jamais voté, de la Constitution qui régit la région administrative spéciale (RAS) depuis sa rétrocession à la Chine en 1997 selon le principe « Un pays, deux systèmes ». Cet article punit « tout acte de trahison, sécession, sédition et subversion » à l’encontre du pouvoir central, au nom [...] Lire la suite

17 mai 2020 • Afghanistan • Partage du pouvoir entre Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah.

Ashraf Ghani, vainqueur de l’élection présidentielle de septembre 2019, et l’ancien Premier ministre Abdullah Abdullah, qui revendiquait également la victoire, concluent un accord de partage du pouvoir qui met fin à plusieurs mois de crise politique. Celui-ci accorde à Abdullah Abdullah [...] Lire la suite

7-28 mai 2020 • Algérie • Reprise des manifestations et poursuite de la répression.

Le 7, le président Abdelmadjid Tebboune, qui a promis de réviser la Constitution lors de son arrivée au pouvoir en décembre 2019, remet aux partis politiques et aux représentants de la société civile agréés par l’État les projets d’amendements de la Loi fondamentale rédigés par une commission d [...] Lire la suite

3-31 mai 2020 • France • Début du déconfinement.

 » – du nom de l’avenue où se situe le ministère de la Santé –, admettant une « erreur » dans la stratégie de réforme du système mise en place depuis son arrivée au pouvoir. Destinée à refonder le système de santé d’ici à la mi-juillet, cette grande concertation sera lancée le 25 sous la direction [...] Lire la suite

15 avril 2020 • Corée du Sud • Élections législatives.

La maîtrise de l’épidémie de Covid-19 permet la tenue d’élections législatives, qui sont toutefois organisées sous haute surveillance sanitaire. La coalition au pouvoir menée par le Parti démocrate – ou Minju – du président Moon Jae-in progresse fortement, obtenant la majorité absolue avec 180 [...] Lire la suite

15-26 avril 2020 • Iran - États-Unis • Mise sur orbite d’un satellite militaire iranien et tensions dans le Golfe.

Téhéran toute « activité liée aux missiles balistiques conçus pour pouvoir emporter des charges nucléaires, y compris les tirs recourant à la technologie des missiles balistiques ». Le 22 également, le président américain Donald Trump ordonne la destruction de tout navire s’approchant dangereusement [...] Lire la suite

14-21 avril 2020 • Kiribati • Élections législatives.

, le gouvernement était parvenu à empêcher les députés hostiles à la rupture des relations diplomatiques avec Taïwan et à la reconnaissance de la République populaire de Chine, décidées en septembre, de déposer une motion de censure. Le parti Kiribati d’abord, principal artisan de cette contestation du pouvoir, a été formé en novembre 2019.  [...] Lire la suite

13-22 avril 2020 • Chine • Regain de tension entre Pékin et Hong Kong.

faire adopter « le plus vite possible » le projet de loi constitutionnel connu sous le nom d’« article 23 », qui punit tout acte de « subversion » à l’encontre du pouvoir central au nom de la « sécurité nationale ». L’article 22 de la Constitution stipule pourtant « qu’aucun département [...] Lire la suite

10-18 avril 2020 • Turquie • Couvre-feu et loi d’amnistie pour lutter contre le Covid-19.

apparaît comme un témoignage supplémentaire de la lutte que se livrent, au sein du pouvoir, Süleyman Soylu et Berat Albayrak, ministre du Trésor et des Finances et gendre du président Erdogan. Le 14, le Parlement approuve une loi d’amnistie permettant la libération de quelque quatre-vingt-dix mille [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Catherine COLLIOT-THÉLÈNE, « POUVOIR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pouvoir/