POTENTIEL ÉLECTRIQUE

CANAUX IONIQUES

  • Écrit par 
  • Laurent COUNILLON, 
  • Mallorie POËT
  •  • 4 294 mots
  •  • 8 médias

Bien que la possibilité d'une forme d'énergie électrique intervenant dans le fonctionnement du système nerveux ait déjà été évoquée par Newton dans ses Principia mathematica en 1713, il faut attendre la fin du xviii e  siècle pour que Luigi Galvani montre que la contraction du muscle gastrocnémien de grenouille peut être pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canaux-ioniques/#i_17636

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Fluide unique ou deux fluides ? »  : […] Pour Franklin, « la matière électrique consiste en particules extrêmement subtiles, puisqu'elle peut pénétrer la matière ordinaire, même les métaux les plus denses. « Le fluide électrique se trouve dans la matière ordinaire parce que nous pouvons le pomper au-dehors. » Æpinus (1724-1802) partageait cet avis. La théorie dite du fluide unique se constituait ainsi. En revanche, les physiciens anglais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_17636

ÉLECTRICITÉ - Lois et applications

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DONNINI, 
  • Lucien QUARANTA
  •  • 4 779 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La production, le transport et l'utilisation de l'électricité »  : […] La production d'énergie électrique est assurée par des alternateurs fonctionnant grâce à diverses sources d'énergie (nucléaire, thermique, hydroélectrique, éolienne...). Ces alternateurs fournissent des tensions alternatives triphasées. La distribution se fait alors avec quatre conducteurs (trois « phases » portées aux potentiels V m cosωt, V m cos(ωt — 2 π/3) et V m cos(ωt — 4 π/3) par rapport à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-lois-et-applications/#i_17636

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 313 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Principe »  : […] L' électrocardiographie explore l'activité électrique du cœur par enregistrement des électrocardiogrammes (en abrégé : E.C.G.), tracés scalaires bidimensionnels qui inscrivent en fonction du temps, les variations du potentiel électrique induites dans les différents points du corps (spécialement à la surface des téguments) par le cœur en activité. Les innombrables cellules musculaires qui le cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophysiologie/#i_17636

LIAISONS CHIMIQUES - Liaisons biochimiques faibles

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 5 907 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Liaison ionique »  : […] Un atome ou une molécule peuvent, en fonction des conditions où ils se trouvent placés, perdre ou gagner un ou plusieurs électrons. Ils constituent alors des ions – cation chargé positivement, anion chargé négativement, amphotère (zwitter ion) chargé à la fois positivement et négativement – qui interagissent avec une force proportionnelle à la charge de chacun des ions et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liaisons-chimiques-liaisons-biochimiques-faibles/#i_17636

MEMBRANES, transferts

  • Écrit par 
  • Michel RUMEAU
  •  • 5 887 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Action d'un gradient de potentiel électrique »  : […] Un champ électrique a exclusivement une action sur les espèces chargées d'électricité, c'est-à-dire sur les ions ou les molécules polaires. Le transfert de ceux-ci peut donc être accéléré si le coefficient de partage P ( m,1) est suffisamment important et, en tout cas, différent de zéro. S'il y a transfert d'ions à travers la membrane, un défaut de concentration apparaît au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-transferts/#i_17636

MICROÉLECTRONIQUE

  • Écrit par 
  • Claude WEISBUCH
  •  • 13 674 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La quantification de la charge électronique : l'électronique granulaire »  : […] Le rêve de l'électronicien est de réaliser un dispositif ne fonctionnant qu'avec un électron. C'est habituellement hors de question car un seul électron pénétrant dans un composant électronique de taille classique n'en change pas les propriétés de manière perceptible. Toutefois, cet électron supplémentaire modifie le potentiel électrique du composant : ce potentiel diminue, ce qui correspond à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microelectronique/#i_17636

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La force protomotrice »  : […] La variation d'énergie consécutive à la translocation des protons est la résultante de l'énergie libre indispensable au transport des protons contre leur gradient de concentration (le pH est plus acide dans le cytoplasme que dans la matrice) et de l'énergie libre nécessaire pour vaincre la différence de potentiel électrique existant de part et d'autre de la membrane interne (la face cytoplasmiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_17636

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 192 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Activité électrique cellulaire »  : […] La polarisation membranaire de repos (diastolique) varie selon les tissus : les régions nodales, et en particulier le centre d'automatisme, ont un potentiel diastolique maximal plus faible (de 60 à 70 mV) que le myocarde ou le tissu conducteur (de 70 à 90 mV). Le potentiel d'action des cellules cardiaques se caractérise par sa durée relativement longue, généralement comprise entre 100 et 500 ms  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_17636

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 729 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le neurone en fonction »  : […] Dès la constitution du système nerveux, les neurones effectuent le traitement et le transport d'informations variées. Ces opérations sont effectuées grâce à des flux ioniques au travers de leur membrane cellulaire. Les milieux intracellulaires et extracellulaires contiennent des ions en solution. Ces ions ne sont pas répartis de façon symétrique de part et d'autre de la membrane qui entoure la cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_17636

NERVEUX (SYSTÈME) - L'influx nerveux

  • Écrit par 
  • Alfred FESSARD
  •  • 4 987 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  Physico-chimie de l'excitation nerveuse »  : […] La propriété essentielle du neurone est d'être excitable. Les notions générales d'excitabilité et d'excitation ont déjà été exposées (cf.   excitabilité ), ainsi que les processus électrogénétiques qui sont les réponses spécifiques aux stimulations (cf.  électrophysiologie , chap. 1 et 4). On rappellera seulement ici que le neurophysiologiste pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-l-influx-nerveux/#i_17636

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Propriétés électriques du neurone (rappel) »  : […] Une connaissance minimale de la morphologie du neurone ainsi que de ses propriétés électriques est nécessaire si on veut comprendre le mécanisme de la neurotransmission chimique. Morphologiquement, le neurone se distingue d'une cellule ordinaire par la présence de deux types de prolongements qui émanent généralement du corps cellulaire : – les dendrites qui sont des prolongements nombreux, courts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_17636

OPTIQUE - Optique électronique

  • Écrit par 
  • Albert SEPTIER
  •  • 4 858 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La charge d'espace »  : […] On a considéré que les particules en mouvement n'exerçaient aucune action les unes sur les autres. L'action de répulsion électrique entre charges de même signe et l'action sur une particule du champ magnétique créé par le mouvement des autres charges pouvaient être négligées pour des faisceaux de faible densité. Les trajectoires ne sont alors soumises qu'aux seuls champs créés par les électrodes o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-optique-electronique/#i_17636

PILES & ACCUMULATEURS

  • Écrit par 
  • Yves BRÉELLE, 
  • Jacques MANDIL, 
  • Raymond VIC
  •  • 5 892 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Calcul de la tension théorique »  : […] La tension E aux bornes d'un accumulateur au plomb est égale à la différence de potentiel entre l'électrode positive E p et l'électrode négative E n . Les potentiels d'électrode E p et E n peuvent être calculés par la loi de Nernst : d'où : formule dans laquelle 1,75 est la valeur du potentiel standard du Pb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piles-et-accumulateurs/#i_17636

POLAROGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 3 101 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Polarographie à tension surimposée (tension sinusoïdale, tension carrée, impulsions) »  : […] Il existe toute une série de méthodes dans lesquelles à une tension continue entre l'électrode à gouttes de mercure et l'électrode de référence, tension qui varie lentement de manière à balayer le domaine de potentiel intéressant, on superpose – à chaque goutte, dont la durée de vie est de quelques secondes – une tension de faible amplitude qui peut être une tension sinusoïdale, une tension carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polarographie/#i_17636

VISION - Neurophysiologie visuelle

  • Écrit par 
  • Jean BULLIER
  •  • 9 811 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Réponses on et off et interactions entre centre et pourtour »  : […] Le type de réponse on ou off et les interactions entre centre et pourtour des cellules ganglionnaires sont le résultat de spécialisations fonctionnelles tout au long de la chaîne de traitement dans le réseau rétinien (fig. 5 ). Contrairement aux cellules ganglionnaires qui émettent des potentiels d'action, les autres neurones rétiniens ne répondent aux stimuli visuels que par des augmentations (d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-neurophysiologie-visuelle/#i_17636