PORTRAIT, peinture, XVIe s.

AERTSEN PIETER (1508-1575)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 355 mots

Surnommé Lange Pier (Pierre le Long), né à Amsterdam et franc-maître à Anvers, en 1535, dont il devient citoyen en 1542 et où il séjournera jusqu'en 1556 environ, après avoir logé dans ses débuts anversois chez le peintre Jan Mandyn, un suiveur habile de Jérôme Bosch, Pieter Aertsen est l'un des peintres qui assurent le mieux le lien entre l'école néerlandaise et l'école flamande et qui font éclat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-aertsen/#i_10758

ANDREA DEL SARTO (1486-1531)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 535 mots
  •  • 1 média

Vasari raconte que le jeune Andrea del Sarto, au temps de son apprentissage chez Piero di Cosimo, passait tous ses instants de liberté dans la « Salle du pape » à Sainte-Marie-Nouvelle, où étaient exposés le carton de Michel-Ange pour La Bataille de Cascine et celui de Léonard pour La Bataille d'Anghiari . L'anecdote est d'autant plus plausible que l'ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-del-sarto/#i_10758

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 171 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le XVIe siècle et la naissance du portrait »  : […] Marqué par les longs règnes d'Henri VIII et d'Élisabeth I re , le xvi e siècle voit à la fois la création de l'Église réformée anglicane et le renforcement du pouvoir royal. Cette évolution religieuse et politique du pays a des effets néfastes sur l'art anglais, car elle entraîne l'abandon de l'iconographie religieuse et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-peinture/#i_10758

ARCIMBOLDO GIUSEPPE (1527 env.-1593)

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 1 569 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La cour des Habsbourg »  : […] En 1562, Giuseppe Arcimboldo entre au service de l'empereur Ferdinand I er à Vienne en tant que portraitiste. Il est reconduit dans cette fonction deux ans plus tard par l'empereur Maximilien II, pour lequel il organise au début des années 1570 plusieurs festivités, en imaginant non seulement la scénographie, mais aussi les costumes et les masques. À partir de 1576, il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-arcimboldo/#i_10758

AUTOPORTRAIT, peinture

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 3 584 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le peintre en saint Luc »  : […] Apparue, semble-t-il en Flandres, au xv e  siècle ( Rogier Van der Weyden, Dirk Bouts) et assez répandue jusqu'à la fin du siècle suivant (Niklaus Manuel Deutsch, Jan Gossaert dit Mabuse, Lancelot Blondeel...), la formule de l'autoportrait – réaliste ou symbolique – « en saint Luc peignant la Vierge » constitue une introduction idéale à l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autoportrait-peinture/#i_10758

BAROCCI FEDERICO, dit BAROCCIO ou LE BAROCHE (1535 env.-1612)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 240 mots
  •  • 1 média

Après un bref apprentissage à Urbin, près de Battista Franco et de Bartolomeo Genga, son oncle, Barocci part pour Rome, et c'est là qu'il découvre les œuvres de son grand compatriote, Raphaël. Il travaille près des Zuccaro, notamment aux fresques du Belvédère ( Histoire de Moïse , 1563). Mais ses œuvres suivantes (la Madone du peuple , peinte en 1574 pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federico-barocci/#i_10758

BASSANO LES

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 399 mots

Fils d'un modeste peintre de l'arrière-pays vicentin, Jacopo da Ponte, dit Bassano, fut le fondateur d'une dynastie de peintres dont la production devait avoir un écho dans toute l'Europe. Jacopo (1510-1592) s'était formé parmi les émules de Titien : Bonifacio de' Pitati, Pordenone, Paris Bordone ( La Fuite en Égypte , env. 1534, musée de Bassano, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bassano/#i_10758

BRONZINO ANGELO DI COSIMO DI MARIANO dit (1503-1572)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 818 mots
  •  • 2 médias

Le style de Bronzino diffère assez vite de Pontormo, dont il fréquente l'atelier dès 1518-1519. Ce dernier s'étant réfugié à la chartreuse de Galuzzo pendant la peste, Angelo l'accompagne pour l'aider et s'initie (gauchement) à l'art de la fresque. Ce n'est pourtant qu'après avoir participé de près à l'ensemble célèbre de la chapelle Capponi, à Santa Felicità (Florence, 1526-1528) — on lui attribu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bronzino-angelo-di-cosimo-di-mariano-dit/#i_10758

CANDIDO PIETER DE WITTE dit PIETRO (av. 1548-1628)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 946 mots

Comme Stradanus, Jean de Bologne, Paolo Fiammingo ou Pozzoserrato, Candido est un de ces artistes flamands du xvi e siècle parfaitement italianisés au point d'être encore aujourd'hui plus connus sous leur nom italien que sous leur premier patronyme nordique (Candido est la transcription italienne de wit , blanc). Sa date de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/candido-pieter-de-witte-dit-pietro/#i_10758

CLOUET FRANÇOIS (entre 1505 et 1510-1572)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 380 mots
  •  • 3 médias

Fils de Jean Clouet, à qui il succéda dans la charge de peintre officiel de la Cour dès la mort de ce dernier, on ne possède guère plus de renseignements sur la vie de François Clouet que sur celle de son père ; son acte de décès indique qu'il n'était pas marié et qu'il avait deux filles naturelles. On ne sait rien de ses travaux pour François I er jusqu'aux obsèques de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-clouet/#i_10758

CLOUET JEAN dit JANET (1485 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 444 mots

Peintre officiel de François I er , Jean Clouet figure parmi les valets de chambre du roi à partir de 1516, sous les ordres de ses confrères Jean Perréal et Jean Bourdichon. D'origine flamande, il apporta un nouveau style à la peinture de portraits d'apparat en pratiquant, outre la miniature traditionnelle (on lui attribue certaines des peintures des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clouet-jean-dit-janet/#i_10758

COLOGNE ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 1 232 mots
  •  • 1 média

Les antécédents de l'école de Cologne sont à rechercher dans la peinture romane, mais aussi dans l'orfèvrerie et dans le vitrail produits dans la région située entre Rhin et Meuse. Elle ne prend cependant sa physionomie véritable qu'à l'orée du xiv e siècle, au moment où Cologne, ville archiépiscopale de la Hanse, riche de ses 40 000 habitants et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-cologne/#i_10758

CRANACH L'ANCIEN LUCAS (1472-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 897 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le peintre des princes-électeurs de Saxe »  : […] Appelé en 1504 par Frédéric le Sage, grand mécène allemand, qui avait déjà commandé un certain nombre d'œuvres à Dürer, Cranach s'installe à Wittenberg en 1505. Il conservera les mêmes fonctions jusqu'à sa mort sous les successeurs de Frédéric le Sage († 1525), Jean le Constant († 1532) et Frédéric le Magnanime. En 1508, le prince lui confère des armes, un serpent ailé, qui accompagne ou remplace […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucas-cranach-l-ancien/#i_10758

CUYP LES

  • Écrit par 
  • J. BOUTON
  •  • 834 mots
  •  • 1 média

Installée à Dordrecht, la famille des Cuyp donna à la Hollande du xvii e  siècle plusieurs grands peintres, dont le plus célèbre est Albert Cuyp. Jacob Gerritz Cuyp, né en 1594 à Dordrecht, y meurt en 1652. Élève de Blomaert à Utrecht, il travailla toujours par la suite à Dordrecht où il s'inscrit à la gilde dès 1617, à l'exception d'un court voya […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cuyp/#i_10758

DUMONSTIER, DUMOUSTIER ou DUMOÛTIER LES (XVIe et XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 283 mots

Dynastie de peintres français travaillant en France au xvi e  siècle et dans la première moitié du xvii e  siècle. Jean Dumonstier était un enlumineur rouennais ; son fils Geoffroy, mort à Paris en 1573, travailla comme enlumineur pour François I er et Henri II ; il est m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dumonstier-dumoustier-dumoutier/#i_10758

DÜRER, CRANACH, HOLBEIN. LA DÉCOUVERTE DE L'INDIVIDU : LE PORTRAIT ALLEMAND VERS 1500 (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 019 mots
  •  • 1 média

On sait à quel point la peinture allemande du premier tiers du xvi e  siècle représente un moment exceptionnel de l'histoire de l'art. Simultanément, Dürer, Grünewald, Baldung Grien, Cranach , Altdorfer, Holbein, pour ne citer que quelques-uns d'entre eux, nous ont donné des œuvres de premier plan dans la création européenne de leur temps. À côté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/durer-cranach-holbein-la-decouverte-de-l-individu-le-portrait-allemand-vers-1500-expositions/#i_10758

DÜRER ALBRECHT (1471-1528)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 4 517 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'apogée et la retraite (1505-1520) »  : […] Lorsque Dürer retourne à Venise en 1506, ce n'est plus en jeune homme assoiffé de savoir (même s'il va jusqu'à Bologne pour apprendre une « perspective secrète »), mais en maître reconnu qui s'impose à ses confrères italiens et qui trouve dans les œuvres nouvelles une confirmation de son jugement d'autrefois : le vieux Bellini est toujours le meilleur, écrit-il à Pirckheimer ; ce disant, il néglig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-durer/#i_10758

FLORIS CORNELIS (1514-1575) & FRANS (1516-1571)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 482 mots

Artistes flamands. Cornelis Floris fut un propagateur de l'italianisme dans le domaine de l'architecture et de la sculpture. On lui doit surtout l'hôtel de ville d'Anvers (1561) ; comme son frère Frans, Cornelis conserve, sous un vernis italien, une tradition flamande accusée. Frans I er de Vrient, dit François Floris, petit-fils et fils de sculpteur, se consacra d'abord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/floris-cornelis-et-frans/#i_10758

FONTANA LAVINIA (1552-1614)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 411 mots

Liée à l'école maniériste, Lavinia Fontana fut l'une des plus importantes portraitistes de Bologne à la fin du xvi e  siècle. Elle fut aussi l'une des premières femmes à exécuter de grandes commandes publiques. Née à Bologne en 1552, Lavinia Fontana étudie la peinture maniériste auprès de son père, Prospero Fontana (1512 env.-1597), représentant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lavinia-fontana/#i_10758

GOSSAERT JAN ou GOSSART JEAN, dit MABUSE (entre 1478 et 1488-1532)

  • Écrit par 
  • J. BOUTON
  •  • 659 mots
  •  • 2 médias

Peintre, dessinateur et graveur flamand, Jan Gossaert, dit Mabuse, est né à Maubeuge et mort à Breda. Il a probablement quitté fort jeune sa ville natale pour se rendre à Bruges, puis à Anvers où il s'inscrit à la gilde ; c'est là qu'il rencontre des maniéristes dont le goût pour l'ornement devait le marquer profondément. Ensuite Gossaert, bon artiste de cour, fréquente les deux principaux pôles d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gossaert-gossart/#i_10758

GRECO (1541-1614)

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL
  •  • 2 518 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Greco, portraitiste »  : […] Ce cheminement vers l'essentiel se lit également dans ses portraits : si le Chevalier à la main sur la poitrine (vers 1577-1579, le Prado, Madrid) est encore vénitien dans la composition et l'atmosphère, les portraits plus tardifs de ses amis tolédans ( Antonio de Covarrubias , vers 1600, musée du Louvre), d'une technique d'une grande virtuosité, s'atta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greco/#i_10758

HILLIARD NICHOLAS (1547-1619)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 420 mots

Premier grand peintre anglais de la Renaissance, Nicholas Hilliard porta, durant la période élisabéthaine, l'art de la miniature à son plus haut degré d'épanouissement. Ses petites effigies lyriques jouèrent en outre un rôle important dans la conception du portrait telle qu'elle fut élaborée outre-Manche, de la fin du xvi e au début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-hilliard/#i_10758

HOLBEIN LES

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 606 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Portraitiste et coloriste »  : […] Les compositions d'Holbein l'Ancien manquent en effet d'unité dramatique. Les morceaux en valent pour eux-mêmes, en particulier les visages des acolytes et spectateurs de la Passion, le sujet qu'il a le plus fréquemment traité. Ce sont souvent des portraits d'une grande intensité. Pour les peindre, Holbein l'Ancien se servait d'études à la mine d'argent, têtes de religieux ou d'hommes du peuple d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-holbein/#i_10758

HUBER WOLF (entre 1485 et 1490-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 842 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur allemand, Wolf Huber est, avec Albrecht Altdorfer, le plus grand représentant de ce que l'on appelle l'école du Danube. Probablement né à Feldkirch dans le Vorarlberg, il s'établit (au plus tard en 1515) à Passau, au service de l'évêque de la ville, fonction qu'il conserve jusqu'à sa mort et qui le dispense d'entrer dans la corporation des peintres de la ville. On ignore tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolf-huber/#i_10758

HUMANISME

  • Écrit par 
  • André GODIN, 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 11 427 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Érasme et la peinture : mythes et réalité »  : […] D'allégations en amalgames défiant le bon sens et la simple chronologie, des thuriféraires d'Érasme (Brocwell, 1917) tentèrent d'imposer la légende du jeune moine devenu peintre consommé durant ses années de couvent ou peu après sa sortie. À l'origine de cette fable, il y a une tradition orale, plus raisonnable, fixée au début du xvii e  siècle pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humanisme/#i_10758

LAGNEAU ou LANNEAU NICOLAS (fin XVIe-1re moitié XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 250 mots

Si l'abbé de Marolles n'avait consacré deux vers de son Livre des peintres (1677) à Lagneau, et si Lagneau n'avait vendu au roi un recueil de ses dessins (Bibliothèque nationale, Paris), on ignorerait tout de cet artiste français ; seuls les costumes représentés révèlent l'époque où il travaillait. Son œuvre, même expurgée des nombreuses imitations, est très abondante (Louvr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lagneau-lanneau/#i_10758

LOTTO LORENZO (1480 env.-env. 1556)

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 2 238 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un nouveau sens du portrait »  : […] C'est dans le portrait que Lotto s'est montré le plus novateur . Le portrait italien avait toujours tendu vers le portrait de société, même au xv e siècle où l'affirmation de l'individu restait soumise à la définition d'un type. Au xvi e siècle, Titien voit toujours poser devant lui le « parfait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorenzo-lotto/#i_10758

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 194 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Angleterre »  : […] Les conditions historiques et artistiques favorisèrent l' art de cour en Angleterre où la volonté et le goût des souverains (Henri VIII, Élisabeth I re ) furent déterminants. Par rapport au reste de l'Europe, l'Angleterre est alors, dans le domaine artistique, souvent attardée, ce que la tradition gothique, « seul art véritablement anglais », explique en grande partie. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manierisme/#i_10758

METSYS ou MASSYS QUENTIN (1465/66-1530)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 985 mots
  •  • 2 médias

À la différence de tant d'autres peintres nordiques des xv e et xvi e siècles, Quentin Metsys ne fut jamais oublié et, cas rarissime, était encore considéré en pleine époque baroque comme un très grand peintre dont le souvenir restait intact (cf. les biographies si louangeuses de Fickaert, en 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metsys-massys/#i_10758

MINIATURE

  • Écrit par 
  • Roseline BACOU
  •  • 2 145 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « XVIe et XVIIe siècles »  : […] Il paraît certain que Lucas Horenbout, peintre de portraits à la cour du roi Henri VIII à Londres, ait produit des miniatures ; en 1521, Dürer acquit à Gand une miniature de sa fille, Susanna Horenbout. C'est peut-être sur les conseils de Horenbout que Hans Holbein le Jeune exécuta, pendant ses séjours en Angleterre (1526-1528, 1532-1543), des portraits-miniatures, d'une grande précision graphiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miniature/#i_10758

MOGHOLS

  • Écrit par 
  • Andrée BUSSON, 
  • André GUIMBRETIÈRE, 
  • Mark ZEBROWSKI
  •  • 7 121 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La peinture »  : […] Grand amateur d'art, Bābur mourut en 1530 ; il n'eut donc pas le temps d'influencer l'art indien, mais il transmit son goût des œuvres d'art à ses descendants. Son fils Humāyūn, chassé de son royaume par un prince indo-afghan, se réfugia chez le roi de Perse, Shāh Tahmāsp. Il y fit la connaissance d'un peintre, élève de l'école de Behzad, Mīr Sayyid Alī, qu'il engagea et emmena à Delhi en 1555 l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moghols/#i_10758

LA JOCONDE (PORTRAIT DE MONA LISA), Léonard de Vinci

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 938 mots
  •  • 2 médias

La Mona Lisa de Léonard de Vinci est un des tableaux les plus célèbres du monde. Ce portrait représenterait Lisa del Giocondo (née Gherardini), épouse du marchand florentin Francesco di Bartolomeo del Giocondo : Mona Lisa est ainsi surnommée La Gioconda ou, en français, La Joconde . Le peintre, dessinateur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-joconde-portrait-de-mona-lisa/#i_10758

MORO ANTHONIUS MOR dit ANTONIO (entre 1517 et 1519-1576/77)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 742 mots
  •  • 1 média

Malgré une carrière internationale, Anthonius Mor est le grand portraitiste des Pays-Bas au xvi e  siècle. Après avoir été à Utrecht, sa ville natale, l'élève de Jan van Scorel, romaniste nordique, il est inscrit comme franc-maître à la Gilde de Saint-Luc de la ville d'Anvers, alors centre artistique des Pays-Bas. En 1549, l'artiste travaille pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moro-anthonius-mor-dit-antonio/#i_10758

TRAITÉ DE LA PEINTURE, Léonard de Vinci - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 233 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Raisonnements et expériences du peintre »  : […] Léonard se définit comme un chercheur qui « n'allègue pas les auteurs comme les doctes », mais « l'expérience, maîtresse de leurs maîtres » et ses observations sont présentées comme une philosophie naturelle, la seule vérifiable. La peinture, fille de l'esprit et chose mentale « est un art merveilleux, fondé sur des réflexions très subtiles ». Ses objets principaux sont la nature, appréhendée dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-la-peinture-leonard-de-vinci/#i_10758

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE PEINTURE

  • Écrit par 
  • Lyckle DE VRIES
  •  • 10 165 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les genres : portrait et paysage »  : […] La plus grande innovation iconographique est certainement l'apparition des genres qui sont indépendants du contexte de l'art religieux du xv e  siècle. On a déjà remarqué que le paysage indépendant s'est développé à partir des arrière-plans des retables. Une même tendance a stimulé l'art du portrait qui avait commencé, avec hésitation, à mener av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-neerlandaise-et-flamande/#i_10758

PALMA LE VIEUX JACOPO NEGRETTI dit (1480 env.-1528)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 753 mots

Les documents sur Palma le Vieux sont rares : il est cité à Venise en 1510 seulement, la première commande dont on garde la trace est de 1520 et elle concerne une œuvre perdue, Le Mariage de la Vierge , peinte pour Sant'Antonio di Castello. Pourtant, malgré les divergences de la critique sur le nom de ses premiers maîtres ou sur la paternité de plusieurs œuvres importantes (a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palma-le-vieux/#i_10758

PANTOJA DE LA CRUZ JUAN (1553 env.-1608)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 228 mots

Peintre castillan, disciple et successeur de Sánchez Coello comme portraitiste de la cour, Juan Pantoja de la Cruz continue si fidèlement la manière de son maître que l'attribution de ses œuvres de jeunesse prête souvent à discussion. Sa galerie de portraits royaux qui s'étend de la fin du règne de Philippe II aux premières années de Philippe III est un peu monotone. Les personnages se ressemblent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-pantoja-de-la-cruz/#i_10758

PARMESAN (1503-1540)

  • Écrit par 
  • Augusta G. QUINTAVALLE
  •  • 2 125 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les débuts de Parmesan »  : […] Francesco Mazzola ou Mazzuoli est né à Parme, comme l'indique son surnom de Parmesan ; il doit son éducation artistique à ses oncles paternels, « petits maîtres » encore à l'école de l'art de Venise et de Ferrare de la fin du xv e  siècle. Les œuvres qu'il exécute à Parme et dans les environs, entre seize et vingt ans, témoignent d'une maturité in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parmesan/#i_10758

PENCZ GEORG (1500 env.-1550)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 307 mots
  •  • 1 média

Peintre et graveur allemand, Georg Pencz devait se trouver depuis plusieurs années dans la ville de Nuremberg (où il n'est probablement pas né) lorsqu'il en devint bourgeois. Il aurait collaboré en 1521 avec Dürer à un projet de décoration peinte dans l'hôtel de ville. Banni en janvier 1525 avec Barthel et Sebald Beham en raison de ses convictions religieuses, il reçoit, comme eux, en novembre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-pencz/#i_10758

PERRÉAL JEAN (connu entre 1483 et 1530)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 364 mots

Artiste extrêmement actif, qui s'est adonné à la peinture, à l'enluminure, à la décoration, à l'architecture et à la poésie. Jean Perréal dit Jean de Paris a été au service de la ville de Lyon, où il a organisé de nombreuses « entrées » princières, celles des rois Charles VIII, Louis XII et François I er , celles de la reine Anne de Bretagne (pour laquelle il dessine les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-perreal/#i_10758

PONTORMO JACOPO CARUCCI dit (1495-1557)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 252 mots
  •  • 2 médias

La redécouverte de Pontormo a montré que l'histoire de l'art, plus que tout autre discipline, dépend des conditions historiques dans lesquelles elle s'élabore et de l'évolution du goût. Dès Vasari, en effet, Pontormo est incompris : sa farouche volonté de solitude, son désintéressement sont considérés comme folie. Ridiculisant le grand œuvre de Pontormo, aujourd'hui disparu (les fresques de San Lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pontormo/#i_10758

PORTRAIT

  • Écrit par 
  • Galienne FRANCASTEL
  •  • 6 167 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'essor d'un genre »  : […] À la fin du premier quart du xv e  siècle, le portrait s'érige en genre indépendant. Le portrait florentin, très spécifiquement caractérisé – profils aigus, hommes et femmes traités comme des découpages de matières précieuses, couleurs brillantes, attitudes hiératiques –, débuta avec Masaccio et retrouva un écho dans les médailles et les bois de P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portrait/#i_10758

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Renaissance et baroque »  : […] La peinture de thèmes religieux continua par la suite à subir l'influence flamande, et nombreux furent les achats de panneaux faits en Flandres où le comptoir portugais, transféré de Bruges à Anvers en 1499, connaissait le développement le plus grand grâce à l'afflux des marchandises venant de l'Orient. Frère Carlos et Francisco Henriques sont deux peintres flamands venus s'installer au Portugal, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_10758

POURBUS LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 416 mots
  •  • 1 média

Dynastie de peintres flamands. Pieter Pourbus (1524-1584) est originaire de Gouda ; il reçoit probablement sa formation à Bruges, où il est nommé à la corporation des peintres en 1543, et dont il sera juré et doyen, ce qui atteste sa notoriété. Il fut aussi géomètre et cartographe. Ses portraits sont diversement appréciés. Ceux de Jan van Eyewerve et de son épouse Jacquemyne Buuck (musée communal, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-pourbus/#i_10758

RAPHAËL (1483-1520)

  • Écrit par 
  • Vincenzo GOLZIO
  •  • 3 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les portraits »  : […] Les portraits d'Agnolo Doni et de Maddalena Doni (Pitti, Florence), ce dernier apparenté à La Joconde , ont été peints par Raphaël au cours de son séjour florentin. Dans celui d'Agnolo, le personnage, à l'instar de la Joconde, a le bras posé sur un appui ; le fond est constitué par un paysage (il pourrait s'agir aussi de fonds conventionnels comme on en trouvera tant dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raphael/#i_10758

RAVESTEYN JAN ANTHONISZ VAN (1570 env.-1657)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 441 mots

Spécialisé dans le portrait et stylistiquement très proche de Mierevelt, Ravesteyn est un des premiers et des plus actifs représentants du portrait réaliste de l'école néerlandaise du xvii e  siècle. Fils d'un peintre sur verre, il s'est probablement formé à Delft chez Mierevelt qui séjournait déjà dans cette ville en 1597, et qui l'a considérable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-anthonisz-van-ravesteyn/#i_10758

SALVIATI FRANCESCO DE' ROSSI dit (1510-1563)

  • Écrit par 
  • Catherine MONBEIG GOGUEL
  •  • 1 404 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le protégé du cardinal Salviati »  : […] Francesco, surnommé Cecchino, puis Salviati du nom de son protecteur le cardinal Giovanni Salviati, était le fils de Michelangelo de' Rossi, tisserand de velours. Après un premier apprentissage chez un orfèvre, il passa rapidement dans l'atelier du peintre florentin Giuliano Buggiardini (1523), puis dans ceux du sculpteur Baccio Bandinelli (1526-1527), du Siennois Raffaello Brescianino et enfin da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salviati/#i_10758

SÁNCHEZ COELLO ALONSO (1531/32-1588)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 361 mots
  •  • 1 média

Né dans la province de Valence, ce peintre espagnol passa sa jeunesse à Lisbonne auprès d'un grand-père qui avait servi dans les armées de Jean III de Portugal. Une pension royale lui aurait permis de se rendre dans les Pays-Bas, où il fit son apprentissage chez le Hollandais Anthonis Mor (l'Antonio Moro des Espagnols, 1517-1576), mais où il se prit aussi d'un goût très vif pour les peintures de T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alonso-sanchez-coello/#i_10758

SEBASTIANO DEL PIOMBO SEBASTIANO LUCIANI dit (1485 env.-1547)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 272 mots
  •  • 1 média

Travaillant près de Bellini puis de Giorgione, Sebastiano Luciani était déjà célèbre à Venise lorsqu'il partit pour Rome en 1511 : les grandes figures de Saint Louis de Toulouse et de Saint Sinibald à San Bartolomeo (1508) ont une monumentalité qui dérive des fresques de Giorgione au Fondaco dei Tedeschi. À Rome, il se lie d'abord avec Raphaël, mais sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastiano-del-piombo/#i_10758

SUSTRIS LAMBERT (1515 env.-apr. 1568)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 260 mots

Appelé Lambert d'Amsterdam par Vasari, qui eut son fils Friedrich (1540 env.-1599) comme élève. La vie de Lambert Sustris demeure encore mal documentée. Autrefois confondu avec Lambert Lombard et Lambert Suavius, son œuvre se départage difficilement de celle de son fils, proche de Tintoret. Venu tôt en Italie, probablement à Rome puis à Venise vers 1545, cet artiste hollandais entre dans l'atelier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lambert-sustris/#i_10758

TINTORET (1519-1594)

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI
  •  • 3 176 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La maturité »  : […] Désormais, Tintoret, dans la plénitude de sa maturité, a atteint à une telle maîtrise de ses moyens d'expression qu'il peut affronter l'exécution des deux immenses toiles du chœur de la Madonna dell'Orto : Moïse recevant les tables de la Loi (dans la partie inférieure l'artiste a représenté l'adoration du Veau d'or) et Le Jugement dernier. Ces deux œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tintoret/#i_10758

TITIEN (1488 env.-1576)

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI
  •  • 3 109 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'expérience maniériste »  : […] Le changement dans le goût du peintre correspond certainement à d'intimes exigences spirituelles, mais aussi à des sollicitations extérieures. En 1527 s'établissent à Venise Pietro Aretino et Francesco Sansovino, avec lesquels Titien contracte des liens d'amitié qui l'aident sans doute à suivre l'évolution du goût de l'Italie centrale, c'est-à-dire les développements du maniérisme. Le carton de R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titien/#i_10758

TOSCANE

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 553 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Comment la patrie de Michel-Ange devint le « salon de l'Europe » »  : […] Michel-Ange, qui débuta peut-être comme apprenti lors de la décoration par Ghirlandaio du chœur de Sainte-Marie-Nouvelle, comme Léonard, formé, avec Lorenzo di Credi (vers 1460-1537 ?), dans l'atelier de Verrochio, sont issus de la grande tradition renaissante. Ils lui apportent, aux alentours de 1500, un renouvellement complet. Florence sert symboliquement de champ clos à leur lutte. Dans la sal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toscane/#i_10758

VAN HEEMSKERCK MAERTEN (1498-1574)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 545 mots

Principal disciple de Scorel dans l'atelier duquel il séjourne de 1527 à 1529 (auparavant il avait été chez Cornelis Willemsz à Haarlem et chez Jan Lucasz à Delft), Maerten van Heemskerck est, après son maître, le représentant le plus marquant de l'italianisme dans les Pays-Bas du Nord au xvi e siècle. Visitant l'Italie (de 1532 à 1536), comme ta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maerten-van-heemskerck/#i_10758

VAN ORLEY BAREND (1490 env.-1541)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 282 mots

Peintre de portraits et de tableaux religieux, surtout célèbre comme dessinateur de cartons de tapisseries et de vitraux, Barend van Orley est, avec l'Anversois Gossaert, son aîné de quelques années, le Liégeois Lambert Lombard, Jan van Scorel d'Alkmaar, Jan Massys et Frans Floris d'Anvers, un des représentants de la Renaissance flamande, fortement marquée par l'art italien. Barend van Orley est n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barend-van-orley/#i_10758

VAN SCOREL JAN (1495-1562)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 976 mots

L'un des plus éminents chefs de file du mouvement romaniste dans la peinture des Pays-Bas du xvi e  siècle. Humaniste accompli, chanoine lettré, versé dans la musique et dans la technique (en 1549 et 1550, il donne des plans de digues) autant que dans les arts plastiques, Jan van Scorel est pour la Hollande l'équivalent des grands maîtres de la Re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-van-scorel/#i_10758


Affichage 

Balthazar Castiglione, Raphaël

photographie

RAPHAËL, Balthazar Castiglione, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Catherine de Médicis (1519-1589), reine de France

photographie

École française, XVIe siècle, Catherine de Médicis (1519-1589) Galerie Palatine, Florence 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Charles IX, F. Clouet

photographie

François CLOUET, Charles IX, huile sur toile Agnew and Sons, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Christopher Marlowe

photographie

Christopher Marlowe (1564-1593) Portrait présumé de 1585 Masters & Fellows of Corpus Christi College, Cambridge 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet

photographie

François Clouet, «Diane de Poitiers au bain», 1571 Huile sur toile, 92 cm × 81 cm Collection Samuel H Kress, National Gallery of Art, Washington 

Crédits : AKG

Afficher

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet

photographie

François Clouet, Diane de Poitiers au bain, 1571 Huile sur toile, 92 cm × 81 cm Collection Samuel H Kress, National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Diptyque Carondelet, Mabuse

photographie

Jan GOSSAERT dit MABUSE, Diptyque Carondelet À gauche: Jean Carondelet, doyen de l'Église de Besançon et Conseiller de Charles V; à droite : Vierge à l'Enfant 1517, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Double Portrait d'un homme et de sa femme, L. Lotto

photographie

Lorenzo Lotto (1480 env-1556), Double Portrait d'un homme et de sa femme, huile sur toile, 1523-1524 Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Henri IV, roi de France, en armure, Pourbus le Jeune

photographie

Frans II POURBUS dit le Jeune, Henri IV, roi de France, en armure, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Henry VIII, Hans Holbein le Jeune

photographie

Hans Holbein le Jeune (1497-1543), Henry VIII, huile sur toile Belvoir Castle, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Isabelle de Médicis, Bronzino

photographie

Angelo di COSIMO di MARIANO dit BRONZINO, Isabelle de Médicis Détrempe sur bois, 48 cm × 63 cm Galleria degli Uffizi, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Belle Nani, Véronèse

photographie

Véronèse, «Portrait d'une Vénitienne», dit «La Belle Nani», vers 1560 Huile sur toile, 119 cm × 103 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Bibliothécaire, Arcimboldo

photographie

G Arcimboldo, «Le Bibliothécaire», 1565 Huile sur toile, 110 cm × 72 cm Château de Skoklosters, Stockholm, Suède 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Buveur, A. Carrache

photographie

Annibal Carrache (1560-1609), Le Buveur Collection privée 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Doge Leonardo Loredan, G. Bellini

photographie

Giovanni Bellini (1425 env-1516), Le Doge Leonardo Loredan Vers 1501, huile sur panneau National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Ambassadeurs, H. Holbein le Jeune

vidéo

Hans Holbein le Jeune (1497-1543), Les Ambassadeurs 1533 Huile sur toile 2,07 m X 2,095 m National Gallery, LondresCe double portrait, Les Ambassadeurs, est une des œuvres majeures de Hans Holbein le Jeune Longtemps identifiés comme deux nobles britanniques, les personnages ont été reconnus, au... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Miniatures, A. Oliver

photographie

Isaac OLIVER, Miniatures Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Mona Lisa ou La Joconde, L. de Vinci

photographie

Léonard de Vinci, Portrait de Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo, dite Mona Lisa, la Gioconda ou La Joconde, vers 1503-1506 Huile sur bois, 77 cm × 53 cm Musée du Louvre, Paris L’expression du visage est différente suivant qu’on fixe sa partie droite ou sa partie gauche Cet... 

Crédits : Universal History Archive/ UIG/ Getty images

Afficher

Portrait de Caterina Cornaro, Titien

photographie

Titien, «Portrait de Caterina Cornaro», 1542 Huile sur toile, 98 cm × 74 cm Galerie des Offices, Florence 

Crédits : Nimatallah/ AKG

Afficher

Portrait de Charles Quint, Titien

photographie

Titien, «Portrait de Charles Quint», 1548 Huile sur toile, 203,5 cm × 122 cm Alte Pinakothek, Munich 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Francesco Maria della Rovere, Giorgione

photographie

Giorgione, «Portrait de Francesco Maria della Rovere», vers 1502 Huile sur bois reporté sur toile, 73 cm × 64 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

Portrait de l'Arétin, Titien

photographie

TITIEN, Portrait de l'Arétin, huile sur toile Palazzo Pitti, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Laurent le Magnifique, G. Vasari

photographie

Giorgio VASARI, Portrait de Laurent le Magnifique, huile sur bois Galleria degli Uffizi, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de l'empereur Maximilien Ier, A. Dürer

photographie

Albrecht DÜRER, Portrait de l'empereur Maximilien Ier, huile sur bois Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Lucina Brembati, L. Lotto

photographie

Lorenzo Lotto, «Portrait de Lucina Brembati», vers 1518 Huile sur toile, 52,6 cm × 44,8 cm Galleria dell'Accademia Carrara, Bergame 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Nicolas Machiavel, Santi di Tito

photographie

SANTI DI TITO, Portrait de Nicolas Machiavel, toile Palazzo Vecchio, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Paracelse

photographie

D'après Quentin METSYS ou MASSYS, Portrait de Paracelse, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Paul III avec ses neveux, Titien

photographie

TITIEN, Portrait de Paul III avec ses neveux, huile sur toile Museo di Capodimonte, Naples 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Philippe II roi d'Espagne et du Portugal, A. Sánchez Coello

photographie

Alonso SÁNCHEZ COELLO, Portrait de Philippe II roi d'Espagne et du Portugal, huile sur toile Museo del Prado, Madrid 

Crédits : Erich Lessing/ AKG-Images

Afficher

Portrait d'Érasme

photographie

Hans HOLBEIN LE JEUNE, Portrait d'Érasme, détrempe sur bois, 43 cm × 33 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

Afficher

Portrait d'homme, H. Burgkmair

photographie

Hans BURGKMAIR, Portrait d'homme Musée des Offices, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait d'homme jeune, H. Baldung Grien

photographie

Hans Baldung Grien (1484 env- 1545), Portrait d'homme jeune, 1515 Kunsthistorisches Museum, Vienne, Autriche 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait d'homme, L. Cranach l'Ancien

photographie

Attribué à Lucas Cranach l'Ancien, Portrait d'homme, vers 1500 Panneau peint, 46 cm × 33 cm Hessische Hausstiftung, Kronberg 

Crédits : Hessische Hausstiftung, Kronberg

Afficher

Portrait d'une dame avec une image de Lucrèce, L. Lotto

photographie

Lorenzo Lotto (1480 env-1556), Portrait d'une dame avec une image de Lucrèce, huile sur toile, 1533 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Louis, roi de France, Greco

photographie

GRECO, Saint Louis, roi de France, vers 1585-1590 Huile sur toile, 120 cm × 96 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Soliman le Magnifique

photographie

Soliman le Magnifique (1494-1566), sultan conquérant et législateur, dont le règne (1520-1566) marqua l'apogée de l'Empire ottoman Anonyme vénitien Huile sur toile, vers 1530-1540 Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Universal History Archive/ Getty Images

Afficher

Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: Margherita

photographie

Hugo Van der Goes, «L'Épouse de Tommaso Portinari, Maria Magdalena Baroncelli et sa fille Margherita, sainte Marguerite et sainte Marie-Madeleine», détail du panneau de droite du «Triptyque Portinari», vers 1473-1479 Tempera sur bois, 253 cm × 141 cm Galerie des Offices, Florence 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Balthazar Castiglione, Raphaël
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Catherine de Médicis (1519-1589), reine de France
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Charles IX, F. Clouet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Christopher Marlowe
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet
Crédits : AKG

photographie

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Diptyque Carondelet, Mabuse
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Double Portrait d'un homme et de sa femme, L. Lotto
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Henri IV, roi de France, en armure, Pourbus le Jeune
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Henry VIII, Hans Holbein le Jeune
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Isabelle de Médicis, Bronzino
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Belle Nani, Véronèse
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Bibliothécaire, Arcimboldo
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Buveur, A. Carrache
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Doge Leonardo Loredan, G. Bellini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les Ambassadeurs, H. Holbein le Jeune
Crédits : Bridgeman Images

vidéo

Miniatures, A. Oliver
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Mona Lisa ou La Joconde, L. de Vinci
Crédits : Universal History Archive/ UIG/ Getty images

photographie

Portrait de Caterina Cornaro, Titien
Crédits : Nimatallah/ AKG

photographie

Portrait de Charles Quint, Titien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Francesco Maria della Rovere, Giorgione
Crédits : Electa/ AKG

photographie

Portrait de l'Arétin, Titien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Laurent le Magnifique, G. Vasari
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de l'empereur Maximilien Ier, A. Dürer
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Lucina Brembati, L. Lotto
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Nicolas Machiavel, Santi di Tito
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Paracelse
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Paul III avec ses neveux, Titien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Philippe II roi d'Espagne et du Portugal, A. Sánchez Coello
Crédits : Erich Lessing/ AKG-Images

photographie

Portrait d'Érasme
Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

photographie

Portrait d'homme, H. Burgkmair
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait d'homme jeune, H. Baldung Grien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait d'homme, L. Cranach l'Ancien
Crédits : Hessische Hausstiftung, Kronberg

photographie

Portrait d'une dame avec une image de Lucrèce, L. Lotto
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Louis, roi de France, Greco
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Soliman le Magnifique
Crédits : Universal History Archive/ Getty Images

photographie

Triptyque Portinari, H. Van der Goes, détail: Margherita
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie