PONCTUATION

IMPRIMERIE

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI, 
  • Jean-Pierre DRÈGE, 
  • Henri-Jean MARTIN
  • , Universalis
  •  • 14 457 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La révolution typographique en Europe »  : […] Le triomphe de l'écriture romaine face aux écritures nationales dans toute une partie de l'Europe à partir des années 1530 s'explique d'abord par le prestige de son origine et par celui des lettres latines. Mais aussi par le fait que cette écriture était soutenue par une véritable idéologie. Si en effet la minuscule humanistique apparaît comme une construction bâtarde résultant de l'adaptation de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imprimerie/#i_96025

LECTURE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Martine POULAIN
  •  • 10 498 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le haut Moyen Âge »  : […] Cette situation se trouve rapidement bouleversée au haut Moyen Âge. L'écriture et la lecture devinrent alors l'apanage de plus en plus exclusif des clercs regroupés autour des bibliothèques des grandes églises et des couvents. Souvent peu lettrés, ces hommes lisaient alors plus que jamais à haute voix comme le père Leclercq l'a montré dans une étude classique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/#i_96025

LINGUISTIQUE - Le langage au carrefour des disciplines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 8 258 mots

Dans le chapitre « Du code oral au code écrit »  : […] Nombreux sont les travaux consacrés aux différents systèmes d'écriture (alphabétiques, idéographiques, hiéroglyphiques, ...), ainsi qu'à leurs conditions historiques et sociales d'émergence. En revanche, les études dédiées aux spécificités du code écrit et à ses relations à l'oral, restent assez sectorielles. Un premier domaine est celui des règles des systèmes d'écriture. La plupart des langues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-le-langage-au-carrefour-des-disciplines/#i_96025

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 22 370 mots

Dans le chapitre « L'homme qui lit »  : […] Le premier fondement du rapport de l'homme médiéval au texte qu'il lit est à la fois matériel et psychologique : il appartient à l'histoire du livre en tant que tel. On peut le situer dans les trois ou quatre premiers siècles de l'ère chrétienne, quand le codex , « livre » formé par la réunion de cahiers de parchemin, remplace le volumen , manuscrit en f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-pensee-medievale/#i_96025