POLOGNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Pologne : carte physique

Pologne : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pologne : drapeau

Pologne : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

La Vistule

La Vistule
Crédits : Glen Allison/ Getty Images

photographie

Charbonnages polonais

Charbonnages polonais
Crédits : Steven Weinberg/ Stockbyte/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Nom officielRépublique de Pologne (PL)
Chef de l'ÉtatAndrzej Duda (depuis le 6 août 2015)
Chef du gouvernementMateusz Morawiecki (depuis le 11 décembre 2017)
CapitaleVarsovie
Langue officiellepolonais
Unité monétairezloty (PLN)
Population38 434 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)312 679

La Pologne populaire

Pays ayant une riche tradition millénaire d'institutions politiques propres et d'esprit démocratique, pays dont la population se caractérisait, tout le long de son histoire, par un patriotisme farouche et par l'attachement viscéral à la liberté, la Pologne se trouva en 1944 – par le sort de la Seconde Guerre mondiale où elle fut « l'inspiration du monde » (paroles de F. D. Roosevelt) – à la croisée de chemins, sans pourtant pouvoir choisir librement la solution déterminant son avenir. Horriblement dévastée par la guerre, par la barbarie de l'occupation hitlérienne et les déportations massives : ses pertes en vies humaines entre 1939 et 1945 s'élevèrent à 6 028 000 citoyens et ses dommages matériels à environ 50 milliards de dollars.

Mécanismes de la vie politique

Origine et affirmation juridique

Le régime au pouvoir à partir de 1944 a sa genèse dans l'action politique clandestine entreprise sous l'occupation hitlérienne du pays. Le gouvernement fut reconnu d'abord par l'U.R.S.S. (en 1944) puis par plusieurs pays occidentaux (été de 1945) ; il remporta les premières élections (truquées) à la Diète en janvier 1947. L'opposition y fut réduite à 38 mandats sur 432 : ce fut sa dernière manifestation légale avant sa suppression par le régime.

La conférence de Potsdam (1945) ayant reconnu les droits de la Pologne aux territoires ex-allemands de l'Ouest et du Nord, un référendum populaire confirma, dès 1946, à la fois ces nouvelles structures territoriales et les transformations économiques. La « petite Constitution » de 1947 et plusieurs actes législatifs ont alors réglé la situation juridique des nouveaux organes de l'État. Le 22 juillet 1952 fut votée par la Diète la Constitution qui fit de l'État une « démocratie populaire où le pouvoir appartient au peuple travailleur des villes et des campagnes ».

Structure de l'État

D'après la Constitution de 1952, les futurs députés sont d'abord présentés uniquement par les organisations de travailleurs, puis ils sont élus au [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 66 pages


Écrit par :

  • : directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales
  • : docteur d'État ès lettres, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : maître de recherche au C.N.R.S.
  • : docteur en études politiques, ancien chargé de recherche au C.N.R.S., ancien chargé de cours à l'université de Paris-II
  • : professeur à l'université de Paris-IV
  • : historien, chargé d'enseignement à l'Institut d'études européennes, université de Paris-VIII
  • : directeur scientifique au C.N.R.S., professeur à la faculté de droit de l'université de la Sarre

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Claude MAUREL, Hélène WLODARCZYK, Michel LARAN, Georges MOND, Jean BOURRILLY, Jean-Yves POTEL, Georges LANGROD, « POLOGNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/