POLOGNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Pologne (PL)
Chef de l'ÉtatAndrzej Duda (depuis le 6 août 2015)
Chef du gouvernementMateusz Morawiecki (depuis le 11 décembre 2017)
CapitaleVarsovie
Langue officiellepolonais
Unité monétairezloty (PLN)
Population38 138 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)312 710

Géographie et économie

Le plus grand (312 685 km2) et le plus peuplé (38,2 millions d'habitants en 2021) des pays d'Europe centrale, la Pologne se singularise par la force du sentiment national qui fut, au xxe siècle, le ressort essentiel de la résistance au régime communiste imposé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Privée d'État et de territoire pendant la période des partages (1792-1919), la nation polonaise s'est formée autour d'une communauté de langue et de culture dont les valeurs s'enracinent dans le catholicisme. Le refus du modèle collectiviste, les luttes ouvrières, le mouvement social Solidarité ont ébranlé le pouvoir communiste avant même que soit engagée la sortie du système, en 1989. Après une transition économique aux effets pénibles pour une majorité de Polonais, le pays tente de redéfinir son rôle sur la scène européenne, en affirmant de manière déterminée son identité nationale.

Le territoire et ses avatars

La Pologne est l'État d'Europe qui, après la Seconde Guerre mondiale, a subi les modifications les plus profondes, dans son assise et ses frontières, dans sa population et son économie. Démembrée en 1939 selon les clauses du Pacte germano-soviétique, la Pologne renaît en 1945 après l'une des plus effroyables occupations de son histoire (le chiffre total des disparitions dépasse six millions d'hommes dont plus de trois millions de Juifs). Dans le cadre des accords de Yalta et de Potsdam, elle subit une translation d'est en ouest. Repoussée de 225 kilomètres vers l'ouest, la Pologne perd les confins orientaux (180 136 km2), incorporés à l'URSS, à l'est de la ligne du Bug, du district de Wilno au nord, aux Carpates au sud, y compris la Volhynie et la ville de Lwów (Lituanie, Biélorussie, Ukraine). En revanche, elle gagne au nord et à l'ouest des territoires enlevés à l'Allemagne (104 680 km2), la partie méridionale de l'ex-Prusse orientale, la ville libre de Gdańsk (Dantzig), les territoires occidentaux de la Poméranie à la Silésie, jusqu'à la ligne Oder-Neisse (Odra-Nysa).

Cette réorganisation de l'assise territoriale s'accompagne d'un gigantesque transfert de population et de peuples. Plus de trois millions et demi d'Allemands furent expulsés des territoires « recouvrés » que les Polonais « rapatriés » des territoires cédés à l'URSS contribuèrent à repeupler. Restaurée en tant qu'État, remodelée dans sa configuration, renouvelée dans sa composition ethnique devenue homogène, la Pologne est placée dans la zone d'influence soviétique et doit construire son intégration territoriale dans le contexte géopolitique de l'ordre bipolaire. Au lendemain de la chute du communisme, en 1989, les frontières du territoire de l'État polonais ont été reconnues par ses voisins, l'Allemagne unifiée (selon le traité du 14 novembre 1990) et les États successeurs de l'Union soviétique.

De forme compacte, le territoire polonais dispose d'une façade maritime, longue de 440 kilomètres, sur la mer Baltique, entre les embouchures de l'Oder et de la Vistule. Les frontières terrestres s'allongent sur plus de 3 504 kilomètres, à l'ouest avec l'Allemagne, la frontière suit la ligne Oder-Neisse (467 km), au sud avec la République tchèque (790 km) elle est fixée par le massif des Sudètes, tandis que les Carpates séparent la Pologne de la Slovaquie (541 km). Au nord-est et à l'est, à l'exception de la frontière avec la Lituanie (103 km), les frontières avec l'enclave russe de Kaliningrad (210 km), la Biélorussie ou Belarus (418 km) et l'Ukraine (535 km) coïncident avec les frontières orientales de l'Union européenne dont la Pologne est devenue membre en mai 2004. Les changements géostratégiques, intervenus au début des années 1990, ont profondément modifié la position du territoire polonais entouré de nouveaux voisins.

Un plat pays

Le terme « pole », d'où vient le nom de Pologne, signifie le champ et le plat pays en polonais. Plus des neuf dixièmes du territoire s'étendent à moins de 300 mètres d'altitude sur des espaces plats et monotone [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 66 pages

Médias de l’article

Pologne : carte physique

Pologne : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pologne : drapeau

Pologne : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

La Vistule

La Vistule
Crédits : Glen Allison/ Getty Images

photographie

Charbonnages polonais

Charbonnages polonais
Crédits : Steven Weinberg/ Stockbyte/ Getty Images

photographie

Afficher les 27 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-IV
  • : directeur scientifique au C.N.R.S., professeur à la faculté de droit de l'université de la Sarre
  • : maître de recherche au C.N.R.S.
  • : directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales
  • : docteur en études politiques, ancien chargé de recherche au C.N.R.S., ancien chargé de cours à l'université de Paris-II
  • : historien, chargé d'enseignement à l'Institut d'études européennes, université de Paris-VIII
  • : docteur d'État ès lettres, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

26 mai - 2 juin 2022 Pologne – Union européenne. Suppression de la chambre disciplinaire de la Cour suprême.

Elles accusent Bruxelles d’avoir cédé à des raisons géopolitiques liées à l’accueil en Pologne de deux millions cinq cent mille réfugiés ukrainiens chassés de leur pays par l’invasion russe déclenchée en février. Le 1er juin, la Commission européenne valide le versement des aides prévues à la Pologne. Le 2 juin, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen se rend à Varsovie où elle rencontre le Premier ministre Mateusz Morawiecki et le président polonais Andrzej Duda. […] Lire la suite

8-24 mai 2022 Canada – Ukraine. Visite à Kiev du Premier ministre Justin Trudeau.

Il réinstalle dans la capitale l’ambassade du Canada qui avait été délocalisée en février à Lviv, puis en Pologne. Justin Trudeau promet 50 millions de dollars canadiens (36,4 millions d’euros) d’aide militaire supplémentaire à l’Ukraine, ainsi que 25 millions au Programme alimentaire mondial (PAM) et 10 millions à divers organismes chargés notamment du déminage. […] Lire la suite

1er-30 avril 2022 Ukraine – Russie. Mise au jour de massacres de civils dans la région de Kiev évacuée par les troupes russes.

Les pays Baltes ont expulsé des diplomates russes dès février, et la Bulgarie, la Pologne, la Belgique, l’Irlande, les Pays-Bas, la Slovaquie et la République tchèque en mars. Le 5, Washington annonce le déblocage de 100 millions de dollars (95 millions d’euros) d’aide militaire. Le 13, puis de nouveau le 21, il annoncera de nouvelles aides de 800 millions de dollars (760 millions d’euros) chacune, ce qui portera le total des aides militaires américaines à l’Ukraine à 3,4 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros) depuis le début du conflit. […] Lire la suite

11-28 avril 2022 Canada – Ukraine. Reconnaissance par la Chambre des communes des actes de génocide commis par la Russie en Ukraine.

Le 15, une centaine de soldats canadiens rejoignent la Pologne afin de participer à l’accueil des Ukrainiens qui y trouvent refuge. Le 19, Ottawa adopte des sanctions à l’encontre de quatorze proches collaborateurs du président russe Vladimir Poutine, dont ses deux filles, ainsi que l’épouse et la fille du ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. […] Lire la suite

9-19 avril 2022 Belgique – Ukraine. Poursuite de l'aide à l'Ukraine.

Du 11 au 13, Alexander De Croo se rend en visite en Slovaquie, en Pologne, en Roumanie et en Moldavie, où il évoque avec ses homologues les effets du conflit ukrainien. Le 19, la Russie annonce l’expulsion de douze membres de l’ambassade de Belgique à Moscou, en représailles à l’expulsion de vingt et un diplomates russes annoncée en mars.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean BOURRILLY, Georges LANGROD, Michel LARAN, Marie-Claude MAUREL, Georges MOND, Jean-Yves POTEL, Hélène WLODARCZYK, « POLOGNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/