POLITIQUE BUDGÉTAIRE

AUTOMOBILE - Économie et stratégies de mondialisation

  • Écrit par 
  • Alfred MOUSTACCHI
  •  • 3 412 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Comportement des ménages et de l'État »  : […] L'automobile est devenue un objet indispensable pour les ménages qui, en France, lui consacrent chaque année, quelle que soit l'évolution des autres postes budgétaires, entre 10 et 11 p. 100 de leurs revenus. Ce pourcentage est à peu près stable depuis les années 1970. L'État, quant à lui, est engagé, depuis la fin des années 1950, dans une politique de recettes spécifiques qui le contraint à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-economie-et-strategies-de-mondialisation/#i_92491

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Hollande (2012-2017)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 004 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une politique européenne en demi-teinte »  : […] François Hollande est très favorable à la construction européenne. Il avait annoncé, au cours de sa campagne, vouloir demander à l’Union européenne des mesures fortes pour doper sa croissance. Il affirmait même son intention de renégocier le pacte budgétaire européen, adopté en mars 2012, sur la convergence des politiques monétaires et économiques des États membres. Mais la France ne parvient pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-hollande-2012-2017/#i_92491

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La volatilité du dollar »  : […] Au début de la phase de flottement des monnaies, de 1973 à 1975, le dollar connaît deux chutes prononcées suivies de remontées à peu près équivalentes. De 1976 à 1978, la chute du dollar est générale contre toutes les monnaies, de 13 à 45 p. 100 respectivement vis-à-vis du franc et du yen. La dépréciation se justifie face à la concurrence de l'Allemagne et du Japon, mais elle est insuffisante pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_92491

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « Principes de fonctionnement des relances monétaires et budgétaires »  : […] " : PROPOSITION D'UNE INTERPRETATION, John R. Hicks" > L'analyse et la mise en œuvre des politiques de relance keynésienne se situent, le plus couramment, dans le cadre du schéma d'interprétation de la Théorie générale qui fut proposé par John Hicks en 1937 dans son article « Mr. Keynes and the Classics ». Dans cette interprétation, connue sous le nom de « modèle IS/LM/DG/O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_92491

ÉCONOMIE MONDIALE - 2013 : une croissance mondiale apathique

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 274 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Stratégie de désendettement en Europe »  : […] Conformément aux stratégies de désendettement mises en place à partir de 2011 par les États européens en déficit pour retrouver la confiance des marchés financiers, les politiques budgétaires sont encore restrictives en 2013. L’ensemble de la zone euro maintient en effet son objectif d’assainissement des finances publiques : le déficit public de la zone euro se situe à 3,1 p. 100 du P.I.B. en 20 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2013-une-croissance-mondiale-apathique/#i_92491

ÉCONOMIE MONDIALE - 2002 : incertitudes sur la reprise

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 627 mots

Dans le chapitre « Une économie européenne tirée par les échanges extérieurs »  : […] La reprise de l'activité américaine a tiré dans son sillon les exportations européennes. Dans l'ensemble, l'expansion des échanges a cependant moins joué sur la croissance en Europe que pour les économies plus exposées à la demande américaine. En effet, en raison de l'importance des flux intra-européens, les exportations des États membres de l'Union monétaire ont souffert de l'atonie persistante d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2002-incertitudes-sur-la-reprise/#i_92491

ÉCONOMIE MONDIALE - 2001 : état de choc

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 2 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « ...s'est rapidement propagée à l'Europe... »  : […] De l'autre côté de l'Atlantique, la mise en œuvre de l'union monétaire avait suscité l'espoir d'une plus grande autonomie de la zone euro face aux fluctuations de l'activité mondiale. Cet espoir a été déçu. Loin de prendre le relais d'une économie américaine en bout de course, l'économie européenne a été déstabilisée par l'éclatement de la bulle technologique après mars 2000 et par la brusque décé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2001-etat-de-choc/#i_92491

ÉCONOMIE MONDIALE - 1999 : la fin des turbulences ?

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 3 423 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'économie japonaise prise dans la trappe dépressive »  : […] Après quatre trimestres consécutifs de recul de l'activité, l'économie japonaise s'est redressée au premier semestre 1999, sous l'effet principalement des mesures vigoureuses de relance budgétaire adoptées en 1998. Toutefois, le relais attendu de la demande privée ne se manifestait toujours pas dans la seconde moitié de l'année. La consommation des ménages reste déprimée par la montée du chômage e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1999-la-fin-des-turbulences/#i_92491

ÉCONOMIE MONDIALE - 1997 : la crise asiatique

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 706 mots

Dans le chapitre « Une reprise toujours aléatoire au Japon »  : […] Les difficultés économiques du Japon, dues aux contraintes budgétaires, ont été aggravées vers la fin de l'année par le climat d'inquiétude provoqué par la crise en Asie. L'O.C.D.E. a estimé la croissance de son P.I.B. en 1997 à 0,5 p. 100, la plus faible depuis 1994, contre 3,5 p. 100 en 1996. Le dynamisme du secteur exportateur n'a pas suffi à compenser un fort ralentissement de la consommation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1997-la-crise-asiatique/#i_92491

ÉCONOMIE MONDIALE - 1996 : sur la voie de la convergence

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 696 mots

Dans le chapitre « Les handicaps de l'Europe »  : […] Dans ses Perspectives économiques mondiales publiées en septembre, le F.M.I. a rappelé qu'au cours des vingt-cinq précédentes années, l'emploi s'est accru de 60 p. 100 aux États-Unis et de 11 p. 100 seulement en Europe, où le secteur privé n'a contribué que pour 5 p. 100. L'Europe, note-t-il, est pénalisée en la matière par divers handicaps : rigidité de la structure salari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1996-sur-la-voie-de-la-convergence/#i_92491

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Nacima BARON, 
  • Sabine LE BAYON
  •  • 8 405 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Succès de l'intégration à la zone euro »  : […] Pour pouvoir intégrer la zone euro, l'Espagne met tout en œuvre pour respecter les critères de Maastricht, qui imposent une relative convergence nominale des futurs pays de cette zone monétaire intégrée. Les efforts de l'Espagne se révèlent payants, puisque, en 1997, elle respecte la plupart de ces critères (inflation, taux d'intérêt, parité de la monnaie et déficit public), à l'exception de celu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_92491

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'ultralibéralisme »  : […] Si son adhésion à l'Union européenne (U.E.), le 1 er  mai 2004, ne l'avait quelque peu freinée, l'Estonie serait sans doute aujourd'hui l'un des pays les plus libéraux du monde. N'est-ce pas le gouvernement du jeune Premier ministre Mart Laar (oct. 1992-nov. 1994) qui avait décidé de supprimer totalement les droits de douane (ce fut le cas jusqu'en 1999), de placer la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estonie/#i_92491

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Un siècle de politique économique

  • Écrit par 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Philippe LÉGÉ
  •  • 21 044 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Budget et prélèvements obligatoires »  : […] La politique budgétaire est un instrument clé de la politique économique. Elle permet de réguler l'activité économique mais introduit une nouvelle contrainte. En 1980, le budget était équilibré, mais le déficit se creuse rapidement, jusqu'à atteindre 2,5 p. 100 du PIB en 1985. Il ne sera jamais comblé, et aura sur longue période tendance à s'aggraver jusqu'au choc de la crise qui le portera à 6 p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-un-siecle-de-politique-economique/#i_92491

FRIEDMAN MILTON (1912-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 155 mots

Dans le chapitre « Une critique globale des politiques de relance »  : […] En ce qui concerne la politique de change, Friedman s'oppose là encore à la vision keynésienne d'un système de change fixe dans lequel la dévaluation, augmentant les débouchés à l'exportation et donc la demande, a un effet de relance. Pour lui, les changes fixes sont dépassés : le prix d'une devise, comme les autres prix, relève du marché et non d'un accord entre les autorités monétaires. Il préc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milton-friedman/#i_92491

HICKS JOHN RICHARD (1904-1989)

  • Écrit par 
  • Christine BARTHET
  •  • 658 mots

Économiste britannique, Hicks a mené de front des activités de professeur (à l'université de Manchester jusqu'en 1946, puis, à partir de 1952, au All Souls College à Oxford) et la rédaction de nombreux ouvrages de qualité. Dès 1932, il publie La Théorie des salaires ( Theory of Wages ), où il développe sa conception des « inventions induites » ; selon l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-richard-hicks/#i_92491

IMPASSE BUDGÉTAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  •  • 663 mots

Le terme d'impasse a fait son apparition dans le vocabulaire budgétaire et financier dès 1949 et a été admis officiellement par les budgets français pendant de nombreuses années jusqu'à sa condamnation définitive par le Premier ministre Maurice Couve de Murville qui lui reprochait d'évoquer une « rue sans issue ». En réalité, l'expression « impasse budgétaire », dérivée du vocabulaire du bridge, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impasse-budgetaire/#i_92491

ITALIE, économie

  • Écrit par 
  • Jacques LE CACHEUX, 
  • Siro LOMBARDINI, 
  • Janine MENET-GENTY
  •  • 13 162 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Politique économique »  : […] Comme on l’a vu précédemment, la contrainte des règles européennes a constamment pesé sur les choix de politique économique de l’Italie depuis le début des années 1990. Lors de l’adoption en 1992 du traité de Maastricht, en effet, l’Italie était l’un des seuls pays de l’Union européenne, qui ne comprenait alors que douze membres, à afficher un déficit budgétaire et une dette publique très supérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-economie/#i_92491

MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 8 114 mots

Dans le chapitre « Le multiplicateur keynésien »  : […] Dans les années 1930, face à la Grande Crise et au chômage, les économistes furent divisés quant à l'opportunité de politiques budgétaires et monétaires actives réclamées par nombre de commentateurs. Pour soutenir l'activité fallait-il engager des travaux publics, accepter des réductions d'impôts et provoquer la baisse des taux d'intérêt par d'importantes émissions de monnaie ? Ayant pris l'habit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-theorie-macroeconomique/#i_92491

MACROÉCONOMIE - Politique économique

  • Écrit par 
  • Antoine d' AUTUME
  •  • 4 871 mots

Dans le chapitre « Les politiques conjoncturelles »  : […] L'analyse keynésienne a montré comment les politiques budgétaire et monétaire peuvent être utilisées pour réguler le niveau de la demande globale. Une hausse des dépenses publiques, typiquement financée par l'emprunt public, représente une hausse de la demande effective qui conduit les entreprises à augmenter la production et l'emploi. Cette hausse initiale déclenche un processus cumulatif d'aug […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-politique-economique/#i_92491

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 464 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Faut-il contrôler l'offre de monnaie ? »  : […] La banque centrale doit-elle contrôler la quantité de monnaie ? Cette question est au cœur des réflexions sur la politique monétaire depuis le milieu du xix e  siècle. D'après la doctrine des real bills , défendue notamment par les partisans de la banking school (en particulier Thomas Tooke), l'essentie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_92491

ROYAUME-UNI - Économie

  • Écrit par 
  • Emmanuel HACHE
  •  • 7 959 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers la rigueur budgétaire »  : […] Après la défaite électorale des travaillistes en 2010, le nouveau Premier ministre conservateur, David Cameron, hérite d'une situation économique difficile. La croissance est en berne et, à la fin de 2010, le déficit public est proche de 10,1 p. 100 du P.I.B, soit l'un des taux les plus élevés des pays de l'O.C.D.E. Les déficits budgétaire successifs enregistrés par la suite (7,7 p. 100 en 2011, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-economie/#i_92491

STONE RICHARD (1913-1991)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 896 mots

Économiste anglais né en 1913, Richard Stone a commencé sa carrière chez un courtier londonien, avant de rejoindre en 1940 les rangs du Bureau central des statistiques, à l'initiative de John Maynard Keynes. Ses relations avec ce dernier semblent n'avoir jamais été très faciles ; c'est peut-être la raison pour laquelle il s'est défendu d'appartenir à l'école de Cambridge, qui prétendait prolonger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-stone/#i_92491