POLICE SOUS L'ANCIEN RÉGIME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'exception parisienne

Paris ne se distingue a priori nullement des autres villes du royaume, tant la diversité des pouvoirs de police s'y retrouve. La juridiction royale du Châtelet, dont le poids ne cesse de s'affirmer depuis la fin du Moyen Âge, joue toutefois un rôle fondamental dans la construction d'une police qui s'émancipe progressivement de la tutelle judiciaire. D'abord à travers la valorisation des fonctions du prévôt de Paris au xve siècle, qui devient à la fois le chef d'une administration « locale » , de la plus importante ville du royaume et d'Occident et un proche du pouvoir royal. Dans les années 1630, le renforcement des pouvoirs du lieutenant civil du Châtelet conforte cette emprise des agents royaux sur l'administration de la ville. La création de la lieutenance de police en 1667, qui devient lieutenance-générale en absorbant les dernières justices seigneuriales parisiennes en 1674, constitue une autre étape fondamentale dans ce processus institutionnel et politique.

La dynamique des années suivantes est favorable à l'accroissement des prérogatives du lieutenant-général de police, qui est compétent à l'échelle du royaume pour des domaines aussi divers que les vivres ou la censure des imprimés. Malgré tout, la police parisienne reste morcelée entre plusieurs institutions. Le Parlement détient des pouvoirs réglementaires importants et exerce sa tutelle sur les lieutenants du Châtelet ; la municipalité fait valoir ses droits de police sur le commerce fluvial, sur les activités et les espaces qui bordent la Seine. Il faut encore se garder d'oublier les prérogatives du secrétaire d'État à la Maison du roi, qui est « ministre de Paris ». Ce dernier a notamment la main sur les forces armées, qu'il s'agisse des troupes de la Maison militaire du roi (mousquetaires jusqu'en 1776, gardes suisses, gardes françaises) ou de la garde de Paris, troupe de professionnels soldés apparue lors de la réforme de 1667 et qui se substituera définitivement [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Vincent MILLIOT, « POLICE SOUS L'ANCIEN RÉGIME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-l-ancien-regime/