POLICE SOUS L'ANCIEN RÉGIME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'exception parisienne

Paris ne se distingue a priori nullement des autres villes du royaume, tant la diversité des pouvoirs de police s'y retrouve. La juridiction royale du Châtelet, dont le poids ne cesse de s'affirmer depuis la fin du Moyen Âge, joue toutefois un rôle fondamental dans la construction d'une police qui s'émancipe progressivement de la tutelle judiciaire. D'abord à travers la valorisation des fonctions du prévôt de Paris au xve siècle, qui devient à la fois le chef d'une administration « locale » , de la plus importante ville du royaume et d'Occident et un proche du pouvoir royal. Dans les années 1630, le renforcement des pouvoirs du lieutenant civil du Châtelet conforte cette emprise des agents royaux sur l'administration de la ville. La création de la lieutenance de police en 1667, qui devient lieutenance-générale en absorbant les dernières justices seigneuriales parisiennes en 1674, constitue une autre étape fondamentale dans ce processus institutionnel et politique.

La dynamique des années suivantes est favorable à l'accroissement des prérogatives du lieutenant-général de police, qui est compétent à l'échelle du royaume pour des domaines aussi divers que les vivres ou la censure des imprimés. Malgré tout, la police parisienne reste morcelée entre plusieurs institutions. Le Parlement détient des pouvoirs réglementaires importants et exerce sa tutelle sur les lieutenants du Châtelet ; la municipalité fait valoir ses droits de police sur le commerce fluvial, sur les activités et les espaces qui bordent la Seine. Il faut encore se garder d'oublier les prérogatives du secrétaire d'État à la Maison du roi, qui est « ministre de Paris ». Ce dernier a notamment la main sur les forces armées, qu'il s'agisse des troupes de la Maison militaire du roi (mousquetaires jusqu'en 1776, gardes suisses, gardes françaises) ou de la garde de Paris, troupe de professionnels soldés apparue lors de la réforme de 1667 et qui se substituera définitivement [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages






Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

1er août - 17 septembre 2018 • Argentine • Révélation d’un vaste scandale de corruption.

Le 1er et les jours suivants, la police procède à l’arrestation d’anciens fonctionnaires des administrations de Nestor et Cristina Kirchner, au pouvoir de mai 2003 à décembre 2015, ainsi que d’entrepreneurs du BTP. Cette opération résulte de l’examen des cahiers tenus [...] Lire la suite

20 décembre 2017 • Brésil • Incarcération de Paulo Maluf.

Paulo Maluf, ancien maire et gouverneur de São Paulo et dirigeant du Parti progressiste (droite) – héritier de l’Alliance rénovatrice nationale au pouvoir durant le régime militaire –, se livre à la police et est incarcéré. En mai, il avait été condamné à sept ans et neuf mois de prison [...] Lire la suite

13 mars 2015 • Maldives • Condamnation de l’ancien président Mohamed Nasheed.

Abdulla Mohamed. Ce dernier était soupçonné de corruption pour avoir protégé des membres de l’ancien régime dictatorial de Maumoon Abdul Gayoom. Le mois suivant, Mohamed Nasheed était forcé de démissionner sous la pression de l’armée et de la police au service de l’opposition conservatrice. Les fidèles [...] Lire la suite

4-21 mars 2014 • France • Révélations sur la mise sur écoutes de Nicolas Sarkozy.

Le 4, le parquet national financier ordonne des perquisitions aux domiciles et bureaux de l'avocat de l'ancien président Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, et du premier avocat général près la Cour de cassation Gilbert Azibert, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en février [...] Lire la suite

1er-31 juillet 2013 • Égypte • Destitution du président Mohammed Morsi.

sont arrêtés. Le général al-Sissi apparaît entouré de Mohamed El Baradei, ancien directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique et représentant de l'opposition au régime, ainsi que d'importantes autorités religieuses du pays. La Constitution est suspendue et la direction par intérim [...] Lire la suite

18-28 novembre 2011 • Égypte • Reprise de la contestation et début des élections législatives.

-Azhar, cheikh Ahmed el-Tayyeb, la plus haute autorité de l'islam sunnite, exprime son soutien aux manifestants de la place Tahrir. Le 24, le C.S.F.A. charge Kamal al-Ganzouri, ancien Premier ministre qui s'était démarqué du régime d'Hosni Moubarak, de former un gouvernement. Le 25, des centaines [...] Lire la suite

7-30 décembre 2009 • Iran • Radicalisation de la contestation face à la répression gouvernementale.

1990, un des principaux opposants à Ali Khamenei et aux excès du pouvoir absolu. Durant la cérémonie, des centaines de milliers d'Iraniens bravent l'interdiction de manifester; des affrontements ont lieu entre partisans et opposants du régime, ainsi qu'entre la foule et la police. Des miliciens  [...] Lire la suite

1er août - 3 septembre 2009 • Iran • Investiture du président Mahmoud Ahmadinejad sur fond de procès des opposants.

présidents et d'autres personnalités du régime, traditionnellement invités, qui boycottent la cérémonie. Le 5, le président prête serment devant un Parlement déserté par les députés de l'opposition, tandis que des manifestants rassemblés devant le bâtiment sont dispersés par la police. Le président [...] Lire la suite

7-8 octobre 2008 • Thaïlande • Affrontements meurtriers à Bangkok.

Le 7, le gouvernement ordonne à la police de dégager le siège du Parlement encerclé la nuit précédente par les militants de l'Alliance populaire démocratique (P.A.D.), qui occupent déjà le siège du gouvernement depuis la fin du mois d'août. La P.A.D. exige la démission du nouveau Premier ministre [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Vincent MILLIOT, « POLICE SOUS L'ANCIEN RÉGIME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-sous-l-ancien-regime/