POLICE EN FRANCE DE LA LIBÉRATION À NOS JOURS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Guerre froide, décolonisation, Mai-68 : priorité à la sauvegarde des régimes politiques

De l’après-guerre au milieu des années 1970, les questions policières sont largement surdéterminées par le contexte politique : le maintien de l’ordre et la préservation du régime politique dominent l’agenda policier.

Sur le plan du maintien de l’ordre à l’intérieur, la IVe République a d’abord dû faire face à un cycle de troubles liés à la guerre froide, où la violence des manifestants ne le cédait en rien à la brutalité policière : grèves « insurrectionnelles » de la fin de l’année 1947 conduisant à une épuration des unités de CRS jugées trop proches du Parti communiste français (PCF) ; affrontements violents entre grévistes et non-grévistes lors de la grève des mineurs de 1948 ; manifestations du 28 mai 1952 contre la venue à Paris du général Ridgway, ancien commandant en chef en Corée et nouveau commandant suprême des forces alliées de l’OTAN, organisées par le PCF (un mort, des centaines de blessés).

Ces tensions intérieures occultèrent longtemps celles qui s’accumulaient dans un empire colonial largement ébranlé par la défaite de 1940 et ses suites. Si les répressions coloniales sanglantes de l’immédiat après-guerre, conduites par l’armée, ne concernent que marginalement la police, leurs conséquences finiront par déborder en métropole au plus fort de la guerre d’Algérie, d’autant que la plupart des policiers des décennies de 1950 et de 1960 avaient soit accompli leur service militaire en Algérie, soit fait de longs séjours dans ce pays. Ils avaient pu y être contaminés par l’ambiance, les contentieux et les méthodes locales, sans parler du retour en France des policiers en poste au Maroc et en Tunisie après l’accession à l’indépendance de ces deux pays en 1956, qui apportèrent avec eux des procéd [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche de première classe au C.N.R.S.

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 décembre 2004 Irak. Poursuite des violences et libération des otages français

France n'a pas versé de rançon pour la libération de Christian Chesnot et Georges Malbrunot, le retour à Paris des deux hommes relance la controverse, qui s'amplifiera les jours suivants, relative à la tentative de libération des otages français organisée en septembre par le député Didier Julia (U.M.P.). Le 24, Donald Rumsfeld effectue une visite surprise […] Lire la suite

1er-31 août 2004 Irak. Épreuve de force à Nadjaf et enlèvement de journalistes français

libération des otages français, en présence des familles de ces derniers, des membres du Conseil français du culte musulman et de responsables politiques.  […] Lire la suite

17-22 juin 2003 France. Opération de police contre les Moudjahidin du peuple iranien

Le 17, la Direction de la surveillance du territoire mène une vaste opération contre l'Organisation des Moudjahidin du peuple iranien (O.M.P.I.), à Auvers-sur-Oise (Val-d'Oise) et en région parisienne, au terme d'une enquête judiciaire établissant l'implication de l'O.M.P.I. dans des activités délictueuses. Mouvement d'opposants au régime de Téhéran […] Lire la suite

26 mars 1999 France. Reconnaissance judiciaire de la violence de la répression de la manifestation parisienne d'octobre 1961

Le tribunal correctionnel de Paris relaxe l'historien Jean-Luc Einaudi contre lequel une plainte en diffamation avait été déposée par Maurice Papon, ancien préfet de police de Paris ; celui-ci lui reprochait d'avoir écrit dans Le Monde, en mai 1998, que « les forces de l'ordre agissant sous les ordres de Maurice Papon » avaient perpétré « un massacre […] Lire la suite

6-25 février 1999 Yougoslavie. Échec des négociations de paix de Rambouillet

France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie) à la suite de la montée des hostilités dans le conflit du Kosovo s'ouvrent au château de Rambouillet (Yvelines). Elles sont présidées par les ministres des Affaires étrangères français et britannique, Hubert Védrine et Robin Cook. Les représentants de Belgrade refusant de s'asseoir à la même table que les « terroristes […] Lire la suite

Pour citer l’article

René LÉVY, « POLICE EN FRANCE DE LA LIBÉRATION À NOS JOURS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/police-en-france-de-la-liberation-a-nos-jours/