POITOU-CHARENTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Diversité des sols et des paysages

Terre de transition, le Poitou-Charentes couvre un espace naturellement très diversifié, constitué à la fois des plateaux du Limousin à l'est et du massif vendéen au nord-ouest, du Bassin parisien au nord et de l'Aquitaine au sud. L'ouverture sur l'Atlantique par la zone littorale laisse largement pénétrer les influences océaniques. La carte des types de sols reflète cette diversité avec des terres provenant des roches calcaires (terres de Groie, de Champagne et d'Aubues), des dépôts de couverture sur les plateaux (terres Rouges, Bornais et terres de Brandes) ou encore des massifs anciens ou de sables dunaires. Cette répartition des sols influence fortement les potentialités agronomiques des régions naturelles, même si les contraintes liées au sol ont été partiellement réduites par le drainage et l'irrigation.

Baignée par l'Atlantique et effleurée par les socles cristallins du Limousin et de l'Armorique, la région présente une étonnante palette de paysages. Les forêts de la presqu'île d'Arvert, de l'île d'Oléron, de l'île de Ré, celles autour d'Angoulême, de Poitiers, de Châtellerault contribuent à la biodiversité. Ces forêts, pour la plupart domaniales, accueillent de nombreux visiteurs pour des activités de loisirs. Elles jouent également un rôle important dans la protection des ressources (écran vert, espace non urbanisé, qualité des eaux).

Les milieux humides sont parmi les plus riches qui soient : ils regorgent d'espèces animales et végétales remarquables. Espaces essentiels pour Poitou-Charentes, le Marais poitevin (dont la plus grande partie se trouve en Pays de la Loire) et les marais charentais, de Rochefort, de Brouage, de la Seudre et de l'Estuaire contribuent à la préservation de la biodiversité biologique.

Le littoral, de la baie de l'Aiguillon aux coteaux de Gironde ainsi que les îles de Ré et d'Oléron (mais également l'île d'Aix et l'île Madame) sont des espaces écologiquement riches, sous pression touristique et urbanistique ; ils accueillent l'activité conchylicole avec le bassin de Marennes.

Le riche patrimoine, de l'architecture romane aux forteresses héritées du xviie siècle (Brouage, Saint-Martin-de-Ré, Fouras, Château-d'Oléron), se trouve valorisé en tant qu'atout touristique, aux côtés du Marais poitevin, de l'aquarium de La Rochelle, du zoo de La Palmyre et du Futuroscope de Poitiers. La fréquentation touristique, tant sur le littoral qu'à l'intérieur des terres induit, en pleine saison, près de trente mille emplois salariés et deux mille emplois non salariés. Le climat à fort ensoleillement et d'une réelle douceur attire une importante clientèle britannique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : professeur des Universités, géographe, université de Poitiers

Classification

Autres références

«  POITOU-CHARENTES  » est également traité dans :

NOUVELLE-AQUITAINE, région administrative

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

La région Nouvelle-Aquitaine, qui s’est appelée à titre provisoire Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, a été créée par la loi du 16 janvier 2015 – relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral.  Elle est formée des trois anciennes régions administratives métropolitaines Aquitaine, […] Lire la suite

ANGOULÊME

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 617 mots
  •  • 3 médias

Ancienne capitale de l'Angoumois, Angoulême, chef-lieu du département de la Charente, compte 44 704 habitants dans la ville et 180 593 dans l'aire urbaine (recensement de 2012). La cité ancienne , sur un éperon au-dessus du fleuve, domine l'agglomération avec ses remparts et la cathédrale Saint-Pierre . Au xix e  siècle, prolongeant une tradition préindustrielle, Angoulême est le seul centre indus […] Lire la suite

NIORT

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 635 mots
  •  • 1 média

Chef-lieu du département des Deux-Sèvres, la ville de Niort compte 59 700 habitants (2013). Niort doit sa naissance à sa situation de place frontière entre le Poitou et l'Aunis-Saintonge. Ce fut une ville-marché, au contact de plusieurs pays du Poitou. La forteresse édifiée au xii e  siècle , dont il subsiste un double donjon, était destinée à contrôler l'accès à la mer et aux salines, dont l'expl […] Lire la suite

POITIERS

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 1 102 mots
  •  • 2 médias

Poitiers, chef-lieu de la Vienne et capitale régionale de Poitou-Charentes jusqu’au 31 décembre 2015, compte 90 340 habitants dans la ville et 138 760 dans l'agglomération (2012). Cette cité du Haut-Poitou dispose d'une bonne situation géographique, sur le seuil du Poitou. Lieu de communication entre le Bassin parisien et le Bassin aquitain, entre le Massif central et le Massif armoricain, Poitie […] Lire la suite

ROCHELLE LA

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 1 092 mots
  •  • 1 média

La Rochelle , chef-lieu du département de la Charente-Maritime , est une ville presqu’aussi importante que Poitiers à l’échelle régionale. La commune comptait 77 119 habitants et l'agglomération 126 435 personnes lors du recensement général de 2012. Au fond d'une anse, abritée par trois îles, Oléron, Aix et Ré, La Rochelle a, dès sa naissance au x e  siècle, fondé sa renommée sur l'océan pour deve […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

6-13 décembre 2015 France. Fort progrès du Front national aux élections régionales.

La droite est en tête en Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France, Normandie et à La Réunion, et la gauche en Bretagne, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Corse, ainsi qu’en Guadeloupe, Martinique et Guyane. La direction du P.S. annonce le retrait de ses listes au second tour dans les trois régions où le F.N. pourrait l’emporter à la faveur d’une triangulaire : Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. […] Lire la suite

17 décembre 2014 France. Adoption de la loi modifiant la carte des régions

Sont regroupés : Champagne-Ardenne, l'Alsace et la Lorraine; le Limousin, l'Aquitaine et Poitou-Charentes; l'Auvergne et Rhône-Alpes; la Bourgogne et la Franche-Comté; le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées; la Haute-Normandie et la Basse-Normandie; le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie.  […] Lire la suite

3-18 juin 2014 France. Présentation de la réforme territoriale

Ce projet prévoit la réduction du nombre des régions métropolitaines de vingt-deux à quatorze, à compter de 2016, grâce à la fusion de la Basse et de la Haute-Normandie, de l'Alsace et de la Lorraine, de la Bourgogne et de la Franche-Comté, de Rhône-Alpes et de l'Auvergne, de Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon, et du Centre, du Poitou-Charentes et du Limousin. […] Lire la suite

24-29 novembre 2010 France. Candidature de Ségolène Royal aux primaires socialistes

Le 29, Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, annonce sa candidature aux primaires socialistes. Elle bouleverse ainsi le calendrier officiel mis en place par la direction du parti, qui prévoyait que le dépôt des candidatures se ferait en juin 2011.  […] Lire la suite

8-15 avril 2010 France. Polémique sur le tracé des « zones noires » décrétées à la suite de la tempête Xynthia

Le 14, la présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, soutenant des associations de victimes, réclame « un nouveau zonage sur la base d'une expertise contradictoire ». Le 15, le ministre de l'Écologie Jean-Louis Borloo, en visite dans la région, indique que « les zones évoquées [...] sont des zones de solidarité et des zones de rachat, [. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves JEAN, « POITOU-CHARENTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/poitou-charentes/