POÉSIES, Heinrich von MorungenFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tradition et innovation

Heinrich von Morungen semble conscient de la mission toute particulière du poète et dit de lui-même qu'il est né pour chanter. Il utilise la métrique provençale et reprend dans presque toutes ses chansons d'amour la forme de la canso occitane. Sa poésie trahit l'influence de modèles antiques (Ovide) et contemporains (troubadours, culte marial). Ses poèmes ont hérité de certaines métaphores propres au culte de la Vierge : à maintes reprises, la dame y est comparée à la lune à la fois pâle et rose, symbole de la bonté et de la beauté de Marie, ou au soleil, qui par sa clarté surpasse tous les autres astres, de même que la dame dépasse toutes les autres femmes en perfection. De nombreux motifs sont empruntés à la poésie provençale : la quête toujours vaine de l'accomplissement de l'amour et l'ingratitude de la dame, la mort due aux souffrances causées par l'amour, la comparaison de l'amour et de la guerre, la critique des médisants qui exercent la surveillance.

Les poèmes de Heinrich von Morungen reflètent les thèmes chers au Minnesang, la tradition courtoise du Moyen Âge allemand : le chevalier sert loyalement sa dame sans jamais obtenir ses faveurs, sinon en rêve. Cependant, la dame dont il parle n'est pas la dame lointaine et inaccessible des troubadours : le poète l'apostrophe, lui fait part sans détours des tourments que lui cause son indifférence, de la rancune qu'il éprouve vis-à-vis d'elle, et va jusqu'à affirmer qu'il préfère brûler au plus profond de l'enfer plutôt que de continuer à la servir. La dame chantée par Heinrich von Morungen est ainsi à la fois l'incarnation de la vertu, de la beauté, et la très douce et tendre meurtrière à laquelle le chevalier oppose la puissance et la constance de son amour. Heinrich innove également, en tant que Minnesänger, en donnant une description détaillée de la beauté féminine alors que la poésie allemande se contentait jusqu'alors de mettre l'accent sur la perfection intérieure et les vertus de la dame.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : agrégé d'allemand, docteur (études germaniques), maître de conférences à l'université de Clermont-Ferrand-II

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick DEL DUCA, « POÉSIES, Heinrich von Morungen - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/poesies-heinrich-von-morungen/