POÉSIES, Charles d'OrléansFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Allégories de l'amour

Dans le manuscrit autographe du Livre de pensée, en forme de recueil que Charles d'Orléans n'a cessé d'enrichir et de remanier, l'œuvre s'ouvre sur un poème narratif, La Retenue d'Amours, dans lequel le poète devient rituellement le serviteur d'Amour. Les 70 ballades suivantes rythment les étapes d'une relation amoureuse très courtoise, vécue dans la douleur d'une prison aussi réelle que métaphorique – Prisonnier suis, d'Amour martir – soumise aux caprices de Fortune, placée sous le signe de Tristesse – En la forest d'ennuyeuse tristesse – qui s'achève avec la mort de la Dame et le renoncement à l'amour.

Exprimer les mouvements de la conscience et de la vie affective par le biais de personnifications est caractéristique de la poésie de la fin du Moyen Âge. L'usage qu'en fait Charles d'Orléans dès les premières ballades leur donne cependant une résonance toute personnelle. Par leur répétition – Nonchaloir, Mélancolie sont des mots clés de l'ensemble de l'œuvre –, par les images qu'elles cristallisent – « mon cœur est devenu hermite/en l'ermitage de pensée », « en la forest d'ennuyeuse tristesse, ou puits parfont de ma merencolie/l'eaue d'espoir que ne cesse de tirer », ou les situations dans lesquelles le poète les engage. Personnifications et métaphores aident à fonder les sentiments du moi dans l'univers concret, tissent un réseau d'échos et de rappels qui créent des effets de sincérité, écrivent et fixent l'image du poète, « escollier de merencolie », au creux de « son livre de Pensée ».

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Emmanuèle BAUMGARTNER, « POÉSIES, Charles d'Orléans - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/poesies-charles-d-orleans/