POÈMES SATURNIENS, Paul VerlaineFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Caprice et mélancolie

Outre le poème liminaire et le Prologue, le recueil est découpé en plusieurs sections. Melancholia regroupe sept sonnets d'alexandrins et un poème de trois quatrains d'octosyllabes. Eaux-fortes compte cinq poèmes de facture plus diversifiée ; la métrique y oscille du pentasyllabe à l'alexandrin et le ton en est marqué par les effets sonores de l'angoisse et du grotesque. Le ton de la section suivante, Paysages tristes est moins accentué : la dominante en est fournie par les soleils couchants, la chanson de l'automne, la solitude et les frissons d'arbres. La section Caprices comporte cinq poèmes numérotés ; ils sont suivis d'un groupe de douze poèmes. Dans cet ensemble, la relation amoureuse occupe le premier plan. Chatte, ingénue, grande dame (à adorer ou cravacher), danseuse au bal, épouse au grand cœur, maîtresse aux yeux d'onyx, courtisane au sein dur, héroïne de théâtre : tout tourne ici autour de la femme, dans une très savoureuse série d'incarnations contradictoires.

Une dernière section regroupe trois poèmes sous le titre Épilogue. Verlaine y revient sur les débats de l'art poétique, les questions de l'inspiration, de l'idée, du travail, de l'émotion et de la froideur. Les titres de section ne sont pas pour autant les signes d'une unicité de ton ou de facture : la mélancolie est partout, dans les Poèmes saturniens, comme l'art du paysage ou de l'eau-forte, comme le caprice également. De même l'alexandrin y voisine avec l'octosyllabe, le pentasyllabe, le décasyllabe ou même le vers de deux syllabes, et le pair y alterne avec l'impair, d'une pièce à l'autre et parfois dans une même pièce. Car la caractéristique majeure de la poésie verlainienne est justement ici la diversité, et même la contradiction délibérément assumée.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : Professeur agrégé hors-classe, École normale supérieure de Fontenay/Saint-Cloud

Classification

Autres références

«  POÈMES SATURNIENS, Paul Verlaine  » est également traité dans :

VERLAINE PAUL (1844-1896)

  • Écrit par 
  • Georges ZAYED
  •  • 3 868 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Actes de foi et hérésies poétiques »  : […] À la lumière de ces considérations, l'œuvre de Verlaine apparaît comme une série de tentatives et de renoncements, d'actes de foi et d'hérésies, commandés, d'une part, par les lectures entreprises et les milieux fréquentés et, de l'autre, par les drames personnels et les états psychologiques du poète, mais obéissant à un temps propre purement intérieur, celui de son paysage de rêve. Sur les expéri […] Lire la suite

Pour citer l’article

Hédi KADDOUR, « POÈMES SATURNIENS, Paul Verlaine - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/poemes-saturniens/