POÈMES, Gerard Manley HopkinsFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La puissance de l'invisible

La religion de la Nature prédomine chez les poètes victoriens. Le Prélude (1850) de Wordsworth en est le nouvel évangile. Hopkins renouvelle ce thème en développant un réalisme propre : l'âme humaine rencontre la Nature sous son aspect le plus terrible dans Le Naufrage du Deuschtland, long poème de trente-cinq strophes composé en 1875, où, sous l'influence de William Blake, il affirme qu'il ne peut y avoir de foi sans prise en compte de « la rage de la tempête et de l'épée destructrice ». Cet autre réalisme est sans doute renforcé par la pratique des Exercices de saint Ignace de Loyola où les détails physiques de la Passion du Christ se font violentes images mentales. Hopkins intègre ainsi une conception charnelle du christianisme : pour lui, la réalité passe par la chair, le sang, au point que nul symbole n'est compréhensible sans une incarnation.

Le poète doit à John Ruskin, écrivain et critique d'art, l'observation scrupuleuse et scientifique des structures, ce qu'il appellera « l'inscape », le motif intérieur. Son symbolisme néo-platonicien est celui de Coleridge (Le Dit du vieux marin, 1798), mais il ne cesse de l'élargir aux dimensions du monde : la sensualité déborde de sa conception du printemps « universel bonheur », « quand l'herbe s'élance et s'enroule longue, lisse et luisante ». Pour Hopkins, la réalité du visible est sans limites : la chose la plus simple – une jacinthe, une alouette – entraîne son exaltation face au monde créé. La présence de toutes formes d'êtres décline la puissance de l'invisible et l'éternelle majesté de ce qui s'offre à nos yeux. La sensation, toujours immédiate, révèle alors, par sa puissance et la simplicité de la chose regardée, la « Grandeur de Dieu » ; la particularité de Hopkins est éclatante dans sa faculté d'émerveillement, au cœur du monde sensible, à la fois joie de traduire et de transmettre une réalité inscrite, imprimée à l'intérieur de tout. Le monde se révèle indiv [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de la philosophie, critique littéraire à Études, poète et traducteur

Classification

Les derniers événements

Chine. Campagne internationale en faveur de Liu Xia. 16 mai 2018

Sur l’initiative du Pen Club, une association américaine d’écrivains, et d’Amnesty International, vingt-huit intellectuels diffusent sur Internet des vidéos dans lesquelles ils lisent des poèmes de Liu Xia, veuve du dissident Liu Xiaobo. Celle-ci est maintenue en résidence surveillée à Pékin […] Lire la suite

Cuba. Libération du poète Armando Valladares. 21 octobre 1982

Le 21, Armando Valladares est libéré après vingt-deux ans passés dans les geôles cubaines. Considéré comme un « contre-révolutionnaire », il avait été condamné à trente ans d'emprisonnement et était devenu poète en prison. C'est grâce à la publication de ses poèmes à l'étranger qu'il a commencé à […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude-Henry du BORD, « POÈMES, Gerard Manley Hopkins - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/poemes-gerard-manley-hopkins/