POÈME, ParménideFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'affirmation ontologique

Selon toute apparence et de façon assez simple, il est possible de diviser ce qui nous reste du poème (connu avant tout par l'entremise de Théophraste, Simplicius, Sextus...) en trois parties : une première, mythique, disant l'initiation par la déesse Vérité, une seconde proprement philosophique, voire « métaphysique » avant la lettre, décrivant « la Voie de la Vérité », et enfin une partie « cosmologique » ou « physique » paradoxalement placée sous l'invocation de « la Voie de l'Opinion », ce qui aurait pour conséquence fâcheuse de rendre caduque une telle cosmologie aux dires de Parménide lui-même.

Les vers du fragment 2 semblent légitimer l'opposition radicale entre ces deux voies : « Je vais te dire quelles sont les deux seules voies de recherche à concevoir : la première – comment il est et qu'il n'est pas possible qu'il ne soit pas – est le chemin auquel se fier – car il suit la Vérité. La seconde, à savoir qu'il n'est pas et que le non-être est nécessaire, cette voie, je te le dis, n'est qu'un sentier où ne se trouve absolument rien à quoi se fier. » Le non-être, ce qui n'est pas, ne peut être ni connu ni « énoncé en une parole ». Seule l'opinion, se fiant aux sens et victime de l'apparence, suit la fausse voie.

L'articulation, voire l'opposition, de ces deux voies n'a cessé de poser des problèmes aux philologues (Diels, Wilamowitz, Reinhardt...) ainsi qu'aux philosophes (Heidegger, Beaufret...). À trop rigoureusement les opposer, on aboutit à un Parménide anti-héraclitéen, radical adversaire du monde sensible et du mouvement. Sans qu'il soit formulé explicitement – il faudra attendre Aristote pour cela – le principe de contradiction semble à la base de la spéculation cosmologique qui s'énonce ici. « Il n'est pas permis, ni de dire ni de penser que c'est à partir de ce qui n'est pas ; car il n'est pas possible de dire ni de penser une façon pour lui de n'être pas. » Parménide [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  POÈME, Parménide  » est également traité dans :

CROYANCE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 004 mots

Dans le chapitre « La « doxa » des Grecs : croyance et opinion »  : […] C'est donc de la doxa des Grecs qu'il faut partir, de son sens majeur d' opinion et de son sens mineur d' opiner . Là est la source de la double évaluation philosophique de la croyance (nous dirons désormais : croyance-opinion et opiner-juger). Dès le Poème de Parménide, dont il ne nous reste que des fragmen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croyance/#i_32238

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'être de Parménide »  : […] Si l'on fait ici une place à Parménide, alors qu'on sacrifie tant de grands auteurs dont on a gardé autre chose que des fragments, c'est que le Poème de Parménide permet de ressaisir l'affirmation ontologique en deçà de la métaphysique. « Il est », dit le Poème de Parménide ; ce disant, le penseur ne donne pas de sujet au verbe être ; il le laisse être d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ontologie/#i_32238

PARMÉNIDE (VIe-Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 2 233 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Routes »  : […] Grâce à Simplicius, on possède une suite de soixante et un vers du premier discours ontologique de l'Occident ; assez de textes par ailleurs, notamment grâce à Sextus Empiricus, pour se faire une idée de la construction du poème. Cet ensemble fut composé pour être appris et récité, par transmission de la bouche à l'oreille : non qu'on ne sût écrire à Élée, mais on se défiait encore de l'écriture. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parmenide/#i_32238

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « POÈME, Parménide - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme/