POD, propulsion navale

NAVIRES Hydrodynamique navale

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL
  •  • 8 069 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Propulseurs autres que l'hélice classique »  : […] La voile, seul moyen de propulsion possible avec la rame jusqu'à la fin du xviii e  siècle, utilise l'énergie du vent. C'est, en gros, une aile portante souple qui est soumise à une force normale à la vitesse incidente du vent (vitesse relative), force qui propulse le navire dans une direction faisant un certain angle (appelé dérive) avec son axe (cf.  voiliers ). La voile n'est guère utilisée au […] […] Lire la suite

NAVIRES Navires de commerce

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL
  •  • 9 553 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Paquebots de croisières »  : […] Le paquebot est sans aucun doute le navire par excellence, celui qui fait rêver petits et grands, celui dont le nom même est souvent porteur de signification, celui qui représente le savoir-faire mais aussi le savoir-vivre d'une nation. Cela fut particulièrement vrai jusque vers le milieu du xx e  siècle, tant que le navire était encore le moyen le plus habituel pour traverser les mers. C'était l […] […] Lire la suite

PROPULSION NAVALE

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL, 
  • Michel BONNOTTE, 
  • Jacques HARTWEG, 
  • Roger ROUDIL
  •  • 4 776 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propulseurs autres que l'hélice classique »  : […] À part la roue à aubes, connue depuis le début du xix e  siècle, et l'hélice à pales orientables, qui se comporte comme une hélice classique une fois son pas fixé, de nombreuses solutions ont été proposées pour satisfaire au mieux à des besoins particuliers. Bien peu d'entre elles cependant ont donné lieu à des réalisations pratiques significatives. L'hélice en tuyère permet, lorsque cette tuyère […] […] Lire la suite

QUEEN MARY 2, paquebot

  • Écrit par 
  • Alain CROUZOLS
  •  • 1 184 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La propulsion du « Queen Mary 2 » »  : […] Pour assurer la vitesse maximale requise de 29 nœuds, le choix de la propulsion s'est porté sur quatre pods . Ce sont des nacelles suspendues à la coque du navire et qui comprennent un moteur électrique entraînant en prise directe une hélice à pas fixe. Deux des quatre nacelles sont orientables pour assurer la gouverne. Au total, 90 mégawatts assurent la propulsion de ce paquebot. La puissance req […] […] Lire la suite


Affichage 

Système de propulsion du Queen Mary 2

photographie :  Système de propulsion du Queen Mary 2

Le Queen Mary 2, paquebot transatlantique britannique mis en service en 2004, est propulsé par quatre pods d'un poids unitaire de 250 tonnes. Les deux pods arrière (visibles ici au premier plan), qui sont orientables sur 360 degrés, assurent les manœuvres du navire.  

Crédits : B. Boger/ Aker Yards France

Afficher

 Système de propulsion du Queen Mary 2

Système de propulsion du Queen Mary 2
Crédits : B. Boger/ Aker Yards France

photographie