PNEUMONIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Le système respiratoire humain

Le système respiratoire humain
Crédits : Encyclopædia Britannica, Inc.

dessin

Arnold Netter

Arnold Netter
Crédits : Courtesy of US National Library of Medicine

photographie

Streptococcus pneumoniae, principal agent des pneumonies

Streptococcus pneumoniae, principal agent des pneumonies
Crédits : Steve Gschmeissner/ Science Photo Library/ Biosphoto

photographie

Radiographie pulmonaire dans un cas de pneumonie

Radiographie pulmonaire dans un cas de pneumonie
Crédits : Anthony Ricci/ Shutterstock

photographie


Modalités d’infection du poumon

L’infection du poumon provient généralement de l’aspiration d’agents infectieux présents dans le nez ou la gorge, ou de l’inhalation de microgouttelettes expectorées par des personnes infectées. L’organisme possède des mécanismes de défense pour protéger les poumons de l’invasion microbienne. Il s’agit du système immunitaire dit mucosal, qui détruit les germes, mais aussi des cils et du mucus (appareil mucociliaire) qui tapissent la paroi des bronches et de la trachée. Les cils sont orientés de telle façon que leurs mouvements se font toujours des bronches vers la gorge, entraînant, comme un tapis roulant, la remontée des sécrétions puis leur expectoration. Mais, chez certaines personnes, ces moyens de défense sont moins efficaces et, lors d’une agression microbienne, les germes vont se déposer dans les bronchioles et les alvéoles et s’y multiplier. Cela entraîne l’accumulation de pus et de sécrétions dans un ou plusieurs lobes du poumon. La présence de ce pus dans les sacs alvéolaires, normalement remplis d’air, entrave le passage de l’oxygène dans le sang.

De nombreux facteurs peuvent favoriser la survenue d’une pneumonie. Les principaux sont l’âge (la pneumonie est plus fréquente après soixante-cinq ans ou avant deux ans), le tabagisme, qui altère l’appareil mucociliaire et affaiblit les défenses immunitaires, l’alcoolisme, les troubles neurologiques ou de la conscience, qui augmentent les risques de fausse-route, les maladies pulmonaires chroniques (bronchite chronique, mucoviscidose, etc.), certaines infections pulmonaires virales (grippe en particulier), qui altèrent le fonctionnement ciliaire et les défenses immunitaires, les déficits immunitaires, etc. L’hospitalisation en réanimation accroît également le risque de pneumonie, surtout en cas de ventilation artificielle. Enfin, chez l’enfant en âge de porter des objets à sa bouche, un corps étranger inhalé peut être en cause.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PNEUMONIE  » est également traité dans :

LÉGIONELLOSE

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marcelle MOUNIER
  •  • 2 235 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Premiers cas aux États-Unis »  : […] La légionellose est une maladie récente dont l'histoire a commencé à Philadelphie, lors du 58 e  congrès de l'American Legion, programmé du 21 au 24 juillet 1976. L'hôtel Bellevue-Stratford est choisi : c'est un ancien hôtel « de luxe » de plus de 700 chambres et de 22 salles de réunion dont le déclin a commencé au début des années 1970. Le système de climatisation, installé en 1954, donne quelqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legionellose/#i_40399

MERS (Middle East respiratory syndrome)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 775 mots
  •  • 2 médias

Le MERS, acronyme anglais traduit par « syndrome respiratoire du Moyen-Orient », est une pathologie lourde caractérisée par une pneumonie aiguë et une défaillance rénale. Le taux de décès parmi les personnes qui ont manifesté des signes cliniques est de l’ordre de 50 p. 100. La maladie est provoquée par un virus de la famille des coronavirus, d’où son nom MERS-CoV . Les traitements sont purement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mers/#i_40399

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Pneumonies »  : […] Une localisation infectieuse pulmonaire peut apparaître brutalement, frappant un lobe entier, alors que la phase d'infection bronchique a été mineure, imperceptible ou presque. Le refroidissement a toujours un rôle déclencheur important. Il en est ainsi des pneumonies, lobaires ou segmentaires, dont le début est généralement brusque, se manifestant par un point de côté, une forte fièvre. La « cond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_40399

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère)

  • Écrit par 
  • Julien EMMANUELLI
  •  • 596 mots

Le 15 mars 2003, l'O.M.S. lançait la première alerte mondiale de son histoire devant l'émergence d'un agent infectieux d'origine inconnue, responsable d'une nouvelle maladie : le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Probablement apparu en Chine dès le mois de novembre 2002, le SRAS s'est rapidement répandu, touchant plus de 8 000 personnes dans une trentaine de pays. Le syndrome est causé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sras/#i_40399

STREPTOCOQUES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 6 725 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pneumocoques »  : […] Ces germes constituent l'espèce Streptococcus pneumoniae (autrefois Diplococcus pneumoniae ), agent principal de la pneumonie franche lobaire aiguë et de diverses infections (méningites, arthrites, otites médianes, péritonites, septicémies) caractérisées par des dépôts de fibrine et des lésions purpuriques dues à l'affinité particulière de la bactérie pour les séreuses (plèvre, péricarde, ménin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streptocoques/#i_40399

Voir aussi

Pour citer l’article

Chantal GUÉNIOT, « PNEUMONIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumonie/