PNEUMOLOGIE

RESPIRATOIRE (APPAREIL) Pharmacologie

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 1 517 mots
  •  • 1 média

Lesmédicaments utilisés chez l'homme dans le traitement des maladies de l'appareil respiratoire appartiennent à des séries pharmacologiques variées. Il paraît en conséquence logique de les grouper suivant le but qu'ils se proposent d'atteindre.La chimiothérapie a bouleversé le pronostic de nombreuses maladies du système respiratoire. […] […] Lire la suite

AMIANTE ou ASBESTE

  • Écrit par 
  • Laurence FOLLÉA, 
  • Henri PÉZERAT, 
  • Universalis
  •  • 3 488 mots

Dans le chapitre « Fibroses »  : […] Les fibroses sont – par excellence – des maladies dose-dépendantes. En d'autres termes, leur gravité est d'autant plus accusée et leur délai d'apparition d'autant plus court que la dose de poussière toxique inhalée, à l'origine de la pathologie, est plus importante. Se traduisant par un envahissement de l'organe cible par des fibres de collagène (d'où leur nom de fibroses), ces pathologies sont i […] […] Lire la suite

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 857 mots
  •  • 2 médias

L'asthme bronchique est une affection inflammatoire des bronches, en réalité un syndrome (ensemble de symptômes), identifié par les caractères particuliers de ses manifestations et confirmé par l'exploration de la fonction respiratoire . Dans sa forme typique, chez l'enfant, l'adolescent ou l'adulte jeune, l'asthme se manifeste par des crises spontanées d'essoufflement expiratoire, sifflantes et […] […] Lire la suite

BRONCHIOLITE

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 279 mots

La bronchiolite aiguë, qui est principalement provoquée par le virus respiratoire syncytial (VRS), survient par épidémies saisonnières pendant l'automne et l'hiver. Elle se manifeste par l'apparition, quelques heures après une rhinite, d'une respiration difficile et rapide s'associant à une toux quinteuse et, à l'auscultation, à des râles dits sibilants (car de timbre aigu) et à un bruit de siffl […] […] Lire la suite

CANCER Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 762 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les enquêtes étiologiques »  : […] Au début du xx e  siècle, on avait observé de nombreux cas de cancer de la vessie chez les ouvriers d'usines chimiques fabriquant certains colorants, ainsi que des leucémies et des cancers de la peau chez les pionniers de la radiologie. C'était la preuve que, chez l'homme comme chez l'animal, des agents chimiques ou physiques peuvent provoquer des cancers, mais ces observations restaient anecdoti […] […] Lire la suite

HANTAVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 2 066 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pathologie à Hantavirus chez l'homme »  : […] Chez l'homme, on distingue la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR), qui sous sa forme sévère associe des hémorragies suivies d'un état de choc et une insuffisance rénale avec une mortalité de 10 à 15 p. 100. C'est principalement en Extrême-Orient que sont décrites ces formes cliniques, elles sont dues aux virus Hantaan et Séoul. On estime à 150 000 à 200 000 par an le nombre de FHSR ent […] […] Lire la suite

LÉGIONELLOSE

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marcelle MOUNIER
  •  • 2 253 mots
  •  • 1 média

Décembre 2003, France, Pas-de-Calais. La région de Lens est inquiète. C'est l'hiver et pourtant, entre le 28 novembre et le 12 décembre, 20 cas de légionellose ont été signalés à la D.D.A.S.S. (Direction départementale de l'action sanitaire et sociale), un phénomène inhabituel tant par le nombre de cas (86 au total) que par la saison. En effet, cette pneumopathie grave fait d'habitude plutôt par […] […] Lire la suite

MERS (Middle East respiratory syndrome)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 834 mots
  •  • 3 médias

Le MERS – acronyme anglais traduit par « syndrome respiratoire du Moyen-Orient »  – est une pathologie lourde caractérisée par une pneumonie aiguë et une défaillance rénale. Le taux de décès parmi les personnes qui ont manifesté des signes cliniques est de l’ordre de 35 p. 100 selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La maladie est provoquée par un virus de la famille des coronavirus, d’ […] […] Lire la suite

MUCOVISCIDOSE ou FIBROSE KYSTIQUE DU PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Gabriel BELLON, 
  • Robert GILLY, 
  • Georges SIMON
  •  • 3 138 mots

Dans le chapitre «  Clinique »  : […] L'expression clinique de la maladie est variable d'un sujet à l'autre et comporte en général un triple syndrome : –  syndrome respiratoire  : toux, gêne respiratoire intermittente ou permanente, bronchites infectieuses entraînant une expectoration purulente souvent abondante. L'atteinte bronchique est souvent précoce, constamment évolutive, entraînant la destruction des épithéliums colonisés par […] […] Lire la suite

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Universalis
  •  • 4 331 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La tuberculose »  : […] La tuberculose est une mycobactériose que provoquent chez l'homme et chez l'animal deux mycobactéries pathogènes, Mycobacterium tuberculosis et M. bovis . Jusqu'à la moitié du xx e  siècle, environ 20 p. 100 des cas de tuberculose étaient produits par M. tuberculosis introduit par la voie respiratoire, et 80 p. 100 des cas par M. bovis introduit par la voie digestive (lait de vaches tubercule […] […] Lire la suite

NAISSANCE Prématurité

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RELIER
  •  • 3 759 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Immaturité cardio-pulmonaire »  : […] Anatomiquement et fonctionnellement, le poumon du prématuré est différent de celui du nouveau-né à terme. L'immaturité enzymatique est prévisible par la mesure du rapport lécithine/spingomyéline du liquide amniotique. Ses conséquences sont aggravées par le stress périnatal, aboutissant à des détresses respiratoires néonatales graves (maladie des membranes hyalines). Le rôle de l'immaturité dans […] […] Lire la suite

ŒDÈME AIGU DU POUMON

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 354 mots

État asphyxique brutal réalisé par l'inondation des alvéoles pulmonaires à la suite d'une transsudation de sérosité plasmatique. On doit distinguer des œdèmes hémodynamiques , par surcharge de la petite circulation d'origine cardiaque, et des œdèmes lésionnels , par atteinte directe de la paroi alvéolo-capillaire — ces derniers sont beaucoup plus rares. L'œdème aigu cardiaque provoque une grande c […] […] Lire la suite

PESTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET, 
  • Universalis
  •  • 2 726 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les signes de la peste humaine »  : […] Il faut opposer la peste bubonique – dite encore zootique –, survenant après la piqûre d’une puce infectée, à la peste pulmonaire primitive, ou peste démique, succédant à une contamination interhumaine directe par voie respiratoire. La peste bubonique, après une incubation de un à dix jours et une brève période d’invasion, réalise d’emblée un syndrome toxi-infectieux extrêmement grave, avec appari […] […] Lire la suite

PNEUMOCOQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 697 mots

Dans les sérosités et les crachats, le pneumocoque, Streptococcus pneumoniae , se présente sous forme de diplocoques encapsulés, dont les deux cocci lancéolés sont opposés par la pointe, donnant à l'ensemble la forme d'un 8. Les diplocoques sont souvent groupés en chaînettes. Dans les milieux artificiels, le germe est sans capsule ; cultivé en milieux enrichis de sérum, il récupère sa capsule. Il […] […] Lire la suite

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 234 mots
  •  • 4 médias

La pneumonie est une infection aiguë du parenchyme pulmonaire, c’est-à-dire de la partie du tissu pulmonaire, composée des alvéoles et des bronchioles, qui assure les échanges gazeux entre l’air et le sang. Elle peut prendre des formes graves, notamment chez les personnes affaiblies, et menace avant tout les nourrissons et les personnes âgées ou fragilisées par des maladies chroniques. La pneumoni […] […] Lire la suite

PNEUMOTHORAX SPONTANÉ

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 342 mots

Présence d'air dans la cavité pleurale, normalement virtuelle, en dehors de tout traumatisme ou de tout geste médical. Le pneumothorax fait suite à une rupture brutale et localisée de l'arbre aérien broncho- alvéolaire, qui se produit au niveau d'une lésion rendant la couche corticale des alvéoles pulmonaires plus fragile qu'elle ne l'est normalement ; il se traduit par un point de côté brutal et […] […] Lire la suite

RESPIRATOIRE (APPAREIL) Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS, 
  • Universalis
  •  • 7 258 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Physiopathologie »  : […] L' exploration fonctionnelle respiratoire permet de mieux saisir les grands désordres physiopathologiques abordés plus loin. Elle apporte une aide diagnostique et thérapeutique aux pneumologues. […] […] Lire la suite

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère)

  • Écrit par 
  • Julien EMMANUELLI, 
  • Universalis
  •  • 888 mots
  •  • 2 médias

Le 15 mars 2003, l'OMS lançait la première alerte mondiale de son histoire devant l'émergence d'un agent infectieux d'origine inconnue , responsable d'une nouvelle maladie : le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Probablement apparu en Chine dès le mois de novembre 2002, le SRAS s'est rapidement répandu, touchant selon l’OMS plus de 8 000 personnes dans une trentaine de pays et provoquant, s […] […] Lire la suite

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), en bref

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 338 mots
  •  • 1 média

En novembre 2002, une maladie nouvelle apparaît à Hong Kong. Le malade présente une fièvre élevée brutale et des troubles respiratoires. L'état général est gravement affecté, avec une baisse du nombre de globules blancs sanguins importante et persistante. La maladie est fatale dans 10 à 30 p. 100 des cas. On lui donne le nom de SRAS, pour « syndrome respiratoire aigu sévère ». Elle s'observe surt […] […] Lire la suite

TOUX

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 333 mots

Réflexe expiratoire bref et intense qui chasse brusquement l'air des voies respiratoires supérieures. La toux peut être déclenchée notamment par des excitations touchant les muqueuses du larynx, de la trachée, des bronches ou même des bronchioles. On décrit des zones tussigènes plus spécialisées (espace aryténoïdien, bifurcation trachéale, plèvre). De plus, toutes les afférences sensitives du pne […] […] Lire la suite

TUBERCULOSE

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Charles COURY
  •  • 10 016 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De la phtisie à la tuberculose pulmonaire »  : […] Plusieurs auteurs de l'Antiquité gréco-latine se sont attachés à décrire une maladie amaigrissante au long cours dénommée, suivant les uns, « phtisie », suivant les autres, « tabes ».Ainsi Hippocrate ( v e - iv e  s. av. J.-C.) fait mention d'infections bronchopulmonaires et pleurales à évolution très lente, parmi lesquelles les consomptions d'origine thoracique occupent une place très importante […] […] Lire la suite


Affichage 

Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique

dessin :  Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique

Par rapport à une bronche normale, la bronche du sujet asthmatique est inflammatoire, voit son diamètre resserré du fait de la contraction de la couche musculaire, tandis que sa lumière est encombrée jusqu'à être parfois obturée par un excès de mucus.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Appareil respiratoire : structure de médicaments

diaporama :  Appareil respiratoire : structure de médicaments

Structures de quelques médicaments de l'appareil respiratoire.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bouleau en fleur

photographie :  Bouleau en fleur

Même la nature la plus proche n'est pas sans danger. Ce bouleau (ou cyprès etc) familier cause au moment de sa floraison, lorsque son pollen est transporté par le vent, des allergies respiratoires parfois inquiétantes.  

Crédits : Katafei/ Shutterstock

Afficher

Enregistrements au cours de l'épreuve de spirographie

graphique :  Enregistrements au cours de l'épreuve de spirographie

Au cours de cet examen d'épreuve, on mesure, à l'aide d'un appareil appelé spirographe, la vitesse (exprimée en volume par seconde) avec laquelle l'air pulmonaire est expiré, chez le sujet normal (à gauche) et malade (à droite). Le volume maximal qui peut être expiré est...  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

 Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique

Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

 Appareil respiratoire : structure de médicaments

Appareil respiratoire : structure de médicaments
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

 Bouleau en fleur

Bouleau en fleur
Crédits : Katafei/ Shutterstock

photographie

 Enregistrements au cours de l'épreuve de spirographie

Enregistrements au cours de l'épreuve de spirographie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique